Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
Peu d’auteurs, dans l’histoire littéraire, ont imaginé des monstres aussi horribles que ceux de H.P. Lovecraft. Ses récits racontent des histoires d’expéditions scientifiques et de cultes mystérieux. Mais les éléments les plus mémorables, les personnages qui resteront avec le lecteur longtemps après la fin de la dernière ligne sont les monstres. Qui se souvient de Francis Wayland Thurston ou de Joe Slater, quand de toute façon, on ne connait même pas le nom du narrateur. Alors que ses créatures sont souvent qualifiées de cauchemars indescriptibles, Dagon, Cthulhu ou Shub Niggurath sont dans tous les esprits. Adrian Smith et une équipe composée des sculpteurs les plus talentueux de notre domaine ludique se sont associés pour donner vie à l’indescriptible sur vos tables de jeu avec Cthulhu : Death May Die.

On peut bien entendu que les investigateurs ne devraient jamais faire face à un Grand Ancien, sauf si ces derniers sont invoqués par leurs plus fidèles disciples. Les cultistes sont les pires exemples du genre humain : fous, traîtres et illuminés. Savoir à quel Grand Ancien ils vouent leur dévotion est la clé pour les vaincre.

Les humains ne peuvent revendiquer la propriété exclusive de la planète Terre. Loin sous les eaux vivent les Profonds, dans leurs villes antiques. Ces horribles mutants humanoïdes poisson/grenouille servent les Grands Anciens et complotent avec leurs alliés humains pour renvoyer le monde de la surface à l’oubli. Sur terre, ils ne sont pas aussi à l’aise que les humains, mais ils restent redoutablement forts. Dans leur élément liquide, ils sont mortels, la plupart du temps, noyant tout simplement leurs adversaires.

Les Goules sont faciles à identifier, avec leur apparence canine pâle, sans poil, et leurs yeux injectés de sang. On les trouve dans les recoins les plus sombres de la Terre où ils se nourrissent de cadavres déterrés et de tout petit animal ou enfant qu’elles peuvent enlever. Elles évitent la confrontation directe, mais peuvent être agressives si elles sont acculées.

Les Byakhees viennent de mondes lointains. Ils sont les coursiers des Grands Anciens qu’ils servent. Avec une apparence qui peut rappeler les corbeaux, les taupes, les rapaces, les fourmis et les chauves-souris vampires, il suffit de dire qu’ils ébranlent la santé mentale de toute personne qui a la malchance de les voir, ou de les apercevoir.

Les Cultiste se rassemblent dans des endroits éloignés, en partie à cause de leurs gardiens surnaturels qui se cachent dans les environs. Les Horreurs Chasseresses nidifient dans leurs cavernes avec des chauves-souris et émergent avec la nuée au crépuscule. Leur proie est humaine et ils ne sont pas regardants sur le lieu où la trouver. Ils sont résilients, leur plus grande force est leur discrétion.

Les Vampires de Feu sont des terreurs révoltantes qui consomment de l’énergie par des moyens mystiques. Les flammes s’étoufferont, les torches seront moins lumineuses et même les lumières alimentées au gaz s’éteindront en leur présence. Ils surgissent des ténèbres et fondent sur leur victime. Les enquêteurs devront se méfier des flammes qu’ils expulsent.

Sans squelette interne, les Chtoniens ont un corps compressible, semblable à celui une limace. Ces êtres répugnants peuvent se frayer un chemin à travers des fissures incroyablement étroites et apparaître là où on ne les attend pas. Ils se nourrissent de chair humaine. Il serait dommage que les investigateurs leur servent de casse-croûte.

La taille des Shoggoths est variable, de celle d’un enfant à celle d’une rame de métro. Les plus petits sont jeunes et voraces. Ils une intelligence primitive qui leur permet tout de même de communiquer entre eux et avec les cultistes. Leur plus grande force réside dans leur capacité à encaisser une incroyable puissance de feu tout en progressant inexorablement vers leurs proies.

Les Grands Anciens sont des êtres millénaires, vénérés depuis l’aube des temps pour leur puissance maléfique. Hastur, le roi en jaune, a parfois été représenté comme bienveillant, mais dans Cthulhu : Death May Die, les investigateurs vont devoir se battre contre lui pour sauver leurs vies contre lui. Son regard est folie, ses paroles font vaciller la réalité.

Aucune créature n’est plus reconnaissable et célèbre dans le mythe de Lovecraft que Cthulhu, celui qui ne devrait pas être. Il a dormi trop longtemps, mais son heure est venue. Apparaissant pour la première fois dans L’appel de Cthulhu (la nouvelle), il est décrit comme une entité gigantesque, croisement absurde entre un humanoïde, une pieuvre et un dragon. Cthulhu et ses disciples cherchent à fusionner notre monde avec sa propre dimension, R’lyeh. Selon la prophétie, son réveil annonce la fin de l’humanité.

Tous les monstres du jeu prennent vie grâce à d’incroyables figurines superbement sculptées sous la supervision de l’artiste légendaire Mike McVey. Chacune est vraiment cauchemardesque.

Cthulhu : Death May Die regorge de monstres terrifiants, de créatures humanoïdes et de dieux Anciens. Préparez-vous, dans quelques semaines, avec la sortie du jeu, votre santé mentale sera mise à rude épreuve.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .