Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Terreur dans les Étages -- Quelques conseils ?
Hotdogmayonna.

le 01.09.2010
à 01:11

  

(Hotdogmayonnaize)


Bonjour à tous !

J'ai quelques amis joueurs qui veulent que je leur fasse essayer l'Appel.
Ils ne sont pas débutants pour ce qui est du jeu de rôle mais sont plus abonnés à D&D et L5a qu'au Mythe. Ils ont une certaine appréhension cependant du lovecraftisme grâce à leurs saines lectures et à mon enthousiasme prolixe.

Je les ai donc intéressés de par ma véhémence cthulesque et mon ostensible amour des maisons par trop hantées à notre jeu favori.

L'une de mes expériences favorites en tant que joueur remonte à la dernière Nuit Poulpique, et j'ai donc décidé de faire jouer pour cette première partie le scénario Terreur dans les Étages (je crois bien que c'était Aziraphale qui était alors mon MJ).
Hors, si ce scénario est, je le sais par expérience, un régal pour le joueur, pour celui de l'autre côté de l'écran, il demande un sacré travail en amont.
Ce que je désire faire, c'est vraiment insister sur l'ambiance, leur montrer à quel point le RP et l'enquête peuvent se suffire sans qu'aucun combat en soit nécessaire à une session de jeu et que, surtout, une bonne partie de Cthulhu est une partie où tout le monde est content même et surtout quand son personnage meurt atrocement.

Si le côté décousu du scénario est explicitement voulu, il requière une très bonne connaissance de la trame et des PJ+PNJ.
A vrai dire, j'ai un peu peur d'une fatale erreur de ma part (c'est plutôt de leur côté qu'une telle chose est attendue).

A ceux l'ayant fait joué, ou aux vieux briscards de toute sorte, quelques idées ou conseils à me donner ?
Aziraphale

le 01.09.2010
à 09:30

  
Yop !
Beinh déjà content que le scénario t'ai donné envie de le masteriser.

Il faut prendre ce scénar de la façon dont il est présenté : une grande aire de jeu sans règle.
Honnêtement j'avais prévu certains trucs pour la nuit poulpique que j'ai complètement zappé, d'autres que j'ai ajouté en cours de route.

Tu as quelques éléments clef à ne pas louper mais sinon rien de bien grave … et encore les éléments clefs peuvent se "recaser" , "se déplacer" etc… les Pj peuvent "repasser" par le même endroit pour aller à tel lieu (y compris en se perdant de façon opportune pour le Mj ! … la tour est un labyrinthe de bureaux avec une partie en travaux !), un PNJ qui aurait oublier de dire qq chose aux Pj, peut très bien "tomber sur eux par hasard au 6eme étage" si ça t'arrange.

ce n'est pas un Donj' : les joueurs sont perdus dans l'espace du building, ils n'ont pas de plan des lieux (à part le nombre d'étage), donc ils ne peuvent pas vraiment vérifier quand tu te gourres.
Si un joueur s'aperçoit que tu t'es trompé, pas de panique : tu lui sors un truc du genre "dans l'empressement, vous êtes tous montés au 7eme étage, avant que Bob (le Pj du joueur en question) vous fasse remarquer que c'est au 5eme que se trouve la bibliothèque" ou un truc du genre "t'aurais juré que cette bibliothèque se trouvait au 7eme… mais après quelques minutes de déambulation, tu la retrouves au 5eme"… c'est pas toi qui est perdu : c'est eux !

pour les Pnj, c'est vrai qu'ils sont nombreux mais certains sont très secondaires. Ne te sent pas obligé de tous les utiliser. si dans la partie un perso secondaire, finalement, n'apparaît pas beaucoup c'est pas grave… ça peut être un autre pnj plus principal qui donne l'info.

Cthulhu noster qui es in maaribus

Dr. barnabé .

le 18.01.2016
à 18:31

  

(Dr. Barnabé Patient)


Bonjour !

Après moult tentatives étalées sur plusieurs années, j’ai réussi à faire jouer Terreur dans les Étages !
L’ayant moi-même vécu à la Nuit Poulpique en 2008 (!), j’en avais gardé un excellent souvenir. Mais réunir 5 personnes pour une longue session de jeu de rôle (c’est un long one shot, comptez environ 7-8h de jeu) avait été difficile, et l’occasion de le maîtriser ne s’était pas concrétisée jusqu’à maintenant.
J’avais donc 2 joueurs – 3 joueuses autour de la table pour incarner les persos, et on a eu beaucoup de plaisir !

Rapidement, ce que je trouve excellent dans ce scénar :
- L’histoire est originale, avec un super travail de recherche
- Le contexte et l’environnement, qui apporte une vraie plus-value
- L’intro (beau boulot de contextualisation, « élément perturbateur » percutant)
- La scène de fin, qui bien que pouvant varier en fonction des actions des joueurs, peut aboutir sur un joli massacre à grande échelle dans tout un gratte-ciel -- #gratifiant
- Des aides de jeu nombreuses, pour la plupart bien faites. J’aime particulièrement les plans.
- Une ambiance du tonnerre, facile à enrichir en fournissant trois lampes torches et en éteignant les lumières

Ce que j’ai moins aimé :
- L’écriture. Ça a été dit, mais le fait qu’il y ait eu plusieurs auteurs se ressent à la lecture. Le ton est parfois bancal (j’avais pas que des français autour de la table, et on a dû revoir avec certains tous les mots d’argots franchouillards disséminés dans leur fiche de perso).
- Sur la forme, la mise en page est laborieuse, les références parfois obscures, et les informations ne sont pas toujours là où elles devraient être (certaines infos cruciales se trouvent dans la description de PNJ, quand il aurait été plus heureux qu’elles soient dans le corps de texte)
- Les deux points précédemment évoqués font que, de prime abord, comprendre le scénario dans ses moindres détails est une tâche vraiment ardue. Même après l’avoir fait jouer, y’a toujours des petits points qui m’échappent d’ailleurs.
- Certains PNJ, quoiqu’intéressants, paraissent au final assez superfétatoires
- Enfin, le rythme en dents de scie, avec une super intro, une super fin, mais un milieu d’intrigue avec des hauts et des bas. Mais ça, c’est un problème que je rencontre avec la grande majorité des scénarios de JDR, où, devant des joueurs manquant un peu d’initiative ou n’ayant pas encore trouvé la bonne piste, il est difficile de maintenir l’équilibre entre « soudain la solution vous apparaît sur un jet d’Intuition +50 » et « je vous laisser poireauter pour encore 1d10 heures IRL ». Le fait qu’un lieu si vaste leur soit en grande partie accessible a participé à ces quelques moments de flottements. Pour être juste, le scénario fournit quand même plusieurs d’éléments pour palier à ça et « habiter » les trop longs instants d’errance.
Dr. barnabé .

le 18.01.2016
à 18:31

  

(Dr. Barnabé Patient)


En conclusion, on a ici une perle cachée sous des allures de brouillon. Avec du travail, vos joueurs n’y verront que du feu et devraient passer un super moment. Mais pour rendre la vie du MJ plus facile et faire gagner à ce scénar les lettres de noblesse qu’il mérite, une refonte en profondeur du texte est quasi-nécessaire.
Dr. barnabé .

le 19.03
à 18:05

  

(Dr. Barnabé Patient)


Salut,
Je repensais à ce scénario, et je demandais si les auteurs seraient d'accord pour que j'entreprenne un travail de remise en page/correction/clarification de l'intrigue ? Pas de changements sur le fond et avec l'envie de garder 95% du corps du texte, mais juste de quoi faciliter sa prise en main.
J'ai fait jouer ce scénario plusieurs fois, et malgré ses quelques défauts, j'ai toujours eu beaucoup de plaisir et mes joueurs aussi.
Je viens de voir aussi que TOC a une page sur DriveThru, et à mon humble avis, une version mise au propre de ce scénario y aurait toute sa place !
Vonv

le 19.03
à 19:17

  
Génial, super idée, tu as tous les feux verts :)
Et un grand merci d’avance !!!!
Aziraphale

le 22.10
à 13:57

  
L'ayant masterisé à la soirée poulpique j'en ai un excellent souvenir
Une version améliorée et plus accessible serait sûrement une bonne chose

Cthulhu noster qui es in maaribus

Dr. barnabé .

le 14.11
à 18:00

  

(Dr. Barnabé Patient)


Ça prend beaucoup plus de temps que ce que je pensais, mais je continue d'y mettre un peu d'énergie de temps à autre !
J'ai 9 pages de rédaction, et un essai de mise en page commencé. À ce rythme, on aura peut être une V1 pour les 20 ans du scénar!
Vonv

le 14.11
à 23:10

  
Faudra que je me pousse au profondement...

Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 


      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

L'Appel de Cthulhu 7e Édition est copyright © 1981, 1983, 1992, 1993, 1995, 1998, 1999, 2001, 2004, 2005, 2015 de Chaosium Inc.; tous droits réservés. L'Appel de Cthulhu est publié par Chaosium Inc. « Chaosium Inc. » et « L'Appel de Cthulhu » sont des marques déposées de Chaosium Inc. Édition française par Edge Entertainment.
Merci à Monsieur Sandy Petersen !
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .