Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Résoudre les incohérences de TsOE

Pages

1 2 Tout
Leonidas

le 27.06.2017
à 02:11

  
Bonjour

J'avais contacté Curtis grant par mail privé il y a deux trois mois sur sa révision de TSOE, mais je voulais revenir dessus sur le forum.
En fait je suis en train de réfléchir sur ce qu'il indiquait plus haut :
Il [Fenalic] se rendit alors en Dalmatie où il subjugua un riche marchand qui lui permit de passer à Venise par bateau. Il s’y établit sous le nom Malvino Gianfranco da Fenalici où il devint un mécène apprécié par les artistes et les écrivains mais aussi les mages et les alchimistes. Ce faisant il parvint au terme d’une longue traque à débusquer les membres de la Carne Liberata et à leur voler les morceaux du Simulacre
Il dut alors fuir la Sérénissime et la colère des cabalistes à travers l’Europe. Il y rechercha partout les communautés de l’ordre de St Bartolomé qui abritaient en secret des adorateurs de l’Ecorché
Je me suis dit qu'il serait intéressant de faire varier les cultes à Venise : puisqu'il évoque des cabalistes, pourquoi ne pas employer des Iluminati ? Et s'il est vrai que Fenalic ne peut guère venir d'un lointain passé comme l'Empire romain, ne peut-on pas faire venir d'autres sectes spécialisées dans la réincarnation/résurrection répétitive (je songe par exemple au scénario Les Archives interdites publié sur le site avec l'ordre des Compagnons de lazare, etc...).

A plus
Léonidas

Leonidas

Curtis grant

le 28.06.2017
à 12:28

  
Salut Léonidas,

quelques éléments de réponses :

- lorsque je parle de "cabalistes", en réalité, c'était une manière de parler de la Chair Libérée (que j'appelle Carne Liberata parce que le coeur de la secte est à Venise). Je ne faisais pas référence à la voie ésotérique mais à l'acception de cabbale au sens commun "société secrète/conspiration".

- cependant, j'ai en projet dans le scénario de Venise de développer l'histoire de la Carne Liberatta et cela rejoint complètement ton point.
En bref : la couverture officielle de la secte est une très ancienne confèrie religieuse séculière : la confrèrie de San Bartolomée célèbrant le culte de l'apôtre et martyr du même nom qui mourut écorché vif. Le cercle interne de cette confrèrie est constitué par les adeptes de la Carne Liberata qui vénèrent l'Ecorché. Ils font tous partie de la haute aristocratie vénitienne.

- Venise a de tout temps été un nid de vipères en termes de sociétés secrètes ésotériques, et la Kabbale (la vraie) du vieux Ghetto y côtoie alègrement les loges franc-maçonnes ou les alchimistes de tout poil. Ce foisonnement est bien sûr très intéressant à mettre en scène.

- deux ouvrages sont très inspirants à ce titre :

La venise insolite et secrète que je t'ai déjà indiqué lors de nos échanges mais qui peut intéresser les autres gardiens. On y trouve notamment l'histoire d'un gouverneur Vénitien qui a été écorché par les turcs dont la peau à été volée et rapatriée à Venise. Je compte bien exploiter cette anecdote dans ma version du scénario qui se déroule dans la Sérénissime.

Corto Maltese : Fable de Venise . Cet album complètement magique met en scène une Venise onirique et ésotérique des années 20 sur fond de montée du fascisme et de complôt franc-maçon... bref un vrai bijou.

-- Surtr ferr sunnan með sviga lævi, skínn af sverði sól valtíva.

Leonidas

le 29.06.2017
à 00:50

  
Salut Curtis

j'avais effectivement commencé à regardé la venise insolite et secrète mais je ne connaissais ce tome de Corto Maltese.

Je me pose aussi une autre question. Entre Paris et Venise, il y a quand même (en théorie) Lausanne et Milan si on suit par contre un ordre linéaire. Que penses-tu faire de ces deux étapes si tu as déjà une idée ?

Sinon, oui, une confrérie reliant les siècles et les âges comme le propose la campagne avec les scénarii se déroulant à la prise de Constantinople ou à l'époque romaine (tout en les modifiant bien sûr), et en lien avec un martyr romain, la confrérie de San Bartolomé pourrait être une piste à explorer, en plus d'autres kabbales.

Wikipedia propose pour San Bartolomé

Attribut : la dépouille de sa propre peau. Bien que certaines traditions affirment qu’il fut crucifié, noyé ou décapité, Barthélemy porte la dépouille de sa propre peau parce qu’il fut aussi écorché vif. Quelquefois, il tient en main le grand couteau qui servit à ce supplice.
Jacques de Voragine dans La Légende dorée rapporte les trois hypothèses : « Sur le genre exact du martyre de saint Barthélémy les avis diffèrent : car saint Dorothée affirme expressément qu'il a été crucifié. Et il ajoute que son supplice eut lieu dans une ville d'Arménie nommée Albane, comme aussi qu'il fut crucifié la tête en bas. D'autre part, saint Théodore assure que l'apôtre a été écorché vif ; et il y a encore d'autres historiens qui prétendent qu'il a eu la tête tranchée.
Mais, au fait, cette contradiction n'est qu'apparente : car rien n'empêche de penser que le saint a d'abord été mis en croix, puis, pour plus de souffrances, écorché vif, et enfin décapité. »

Culte des reliques
Des reliques de l'apôtre, placées sous l'autel principal, sont vénérées dans la basilique qui lui est dédiée, sur l'île Tibérine, à Rome.

Célébration
Saint Barthélemy, patron des bouchers, des tanneurs et des relieurs, est fêté le 24 août par les Eglises chrétiennes occidentales et le 25 août par les Eglises chrétiennes d'orient. Ces deux dates correspondent vraisemblablement au transfert de ses reliques dans l'île de Lipari en 580.

A creuser donc en fonction du contexte de sa crucifixion/décapitation/écorchage...
Léonidas

Leonidas

Leonidas

le 29.06.2017
à 00:59

  
Ah non pardon, je suis remonté dans les posts et j'ai vu que " les indices que tu donnes aux joueurs pointent vers Paris et Venise".
Mais donc quid quand même de Lausanne et Milan ?
Léonidas

Leonidas

Curtis grant

le 29.06.2017
à 08:14

  
L'idée est simplement de proposer plusieurs ouvertures vers plusieurs autres scènarii/villes plutôt que de les enchaîner dans l'odre de la ligne de chemin de fer.

Pour Lausanne, je compte mettre en place par exemple une société d'antiquaires un peu spéciale basée là-bas et dont on va retrouver des traces à divers endroits. Elle aura été missionnée par le Duc des Esseintes pour rechercher les morceaux de Simulacre et les parchemins. Les investigateurs retrouveront des indices de leur passage à travers des couriers (ils en trouveront un chez les Lorient par exemple), des témoignages ou carrément ils rencontreront des employés de cette société qui les verra alors comme des rivaux.

De plus, dans ma version les investigateurs sont au courant d'une transaction entre Randolph Alexis et un mystérieux acheteur Suisse qui s'est soldée par la vente à ce dernier du parchemin de tête. Il s'agira donc de pointer les joueurs vers le Duc par un faisceau d'indices concordants.

Pour le scénario en lui-même, je pense conserver la dimension onirique mais changer le contexte. On a déjà discuté dans ce forum d'une rencontre diplomatique qui se tient à Lausanne en 1923 pour négocier l'avenir de l'ex empire Ottoman ce qui est tout à fait propice à faire grouiller la ville de Turcs et donc de sectateurs de la fraternité de la Chair. En revanche, je compté évacuer l'idée du taxidermiste qui me paraît sans intérêt.

Pour Milan, je n'ai pas vraiment encore statué (haha) sur ce que je vais faire du scénario. J'aime l'idée de faire de la cantatrice Cavolaro un personnage récurant ( les PJ l'ont déjà rencontrée dans le train et ils savent qu'elle s'est produite à l'Opéra Garnier à Paris). Mais c'est à peu près tout.

-- Surtr ferr sunnan með sviga lævi, skínn af sverði sól valtíva.

Leonidas

le 04.07.2017
à 00:54

  
Bon ça y est, j'ai fait le lien, après avoir lu la bd de Corto Maltese. Effectivement Venise grouille de loges maçonniques semble-t-il. Or d'après le supplément Esotérisme au XIXe siècle, les auteurs font remonter l'origine de ces loges aux Romains (p.52, les collegia fabrorum ancêtres des corps de métiers médiévaux et ainsi de suite). Un ancêtre romain d'un de ces collegia fabrorum aurait-il pu croiser la route d'alchimistes notoires lui ayant fait partager leur secret de la pierre philosophale : survivre à travers les siècles à condition de pouvoir régénérer sa peau et donc de changer d'aspect, mais pour cela il a besoin des secrets des parchemins de Sedefkar (à développer).
A l'époque médiévale, à Venise, il entre sur des chantiers de bâtisseurs à Venise, créé une loge et pactise avec la confrérie religieuse de San Bartholome, donc avec la Carne Liberata. Ces deux groupes s'allient ou se trahissent (à définir) pour acquérir la mainmise sur les parchemins de Sedefkar.
Or il se trouve qu'à l'époque suivante, vivant sous la peau d'un gouverneur Vénitien, il est écorché par les turcs et sa peau à été volée et rapatriée à Venise. Comme il demeure plus ou moins immortel mais qu'il a besoin de sa peau pour le rester, il tente alors de la retrouver. Les Turcs ont du halluciner quand ils l'ont vu s'échapper...
Il faut que je regarde du côté des pouvoirs des parchemins ce que je peux exploiter. Je ne sais pas s'il peut s'agir d'une bonne amorce, à suivre... Mais c'est vrai que de mon côté, j'aime bien les individus ayant vécu plusieurs époques (c'est mon penchant nephilim sûrement...)donc cet aspect de la campagne me plait beaucoup, sans bien sûr tout mettre sur le dos de Fenalik qui n'est qu'un ennemi pour les deux sectes en question.

Leonidas

Erikmananlyr

le 19.07.2017
à 18:36

  
Curtis Grant a dit...
L'idée est simplement de proposer plusieurs ouvertures vers plusieurs autres scènarii/villes plutôt que de les enchaîner dans l'odre de la ligne de chemin de fer.
Je comprends l'objectif, "rendre moins linéaire" la campagne, mais du coup, en fonction des décisions de tes personnages, comment font-ils pour se rendre dans la ville choisie s'ils ne restent pas dans l'Orient Express?
Curtis grant

le 19.07.2017
à 19:14

  
Ils continuent de prendre l'Orient-Express. C'est juste qu'ils ont la possibilité de naviguer d'une ville à l'autre en fonction des pistes qu'ils découvrent ou qu'ils privilégient.
Typiquement, tel qu'ils sont partis, ils risquent de faire Venise avant Lausanne ou Milan. Ce la signifie qu'ils reviendront sur leurs pas, mais ils le feront certainement dans le Simplon pour différentes raisons. Ils ont compris que le fait de voyager à bord était salutaire pour leur moral et aussi, ils vont peu à peu comprendre le rôle que joue le train dans l'histoire. Pour faire simple, il constitue une sorte de trait d'union symbolico-spirituel entre les différents pays d'Europe et l'Orient qui se déchirent pour détenir le pouvoir du Simulacre de l'Ecorché. Naturellement, en plus de leur offrir un havre de paix et de réconfort, le seul fait d'être dans l'Orient-Express va les mettre en relation avec des personnages clé, leur faire vivre des expériences utiles pour surmonter leurs épreuves, bref, il constitue une sorte de facilitateur...

-- Surtr ferr sunnan með sviga lævi, skínn af sverði sól valtíva.

Erikmananlyr

le 20.07.2017
à 08:45

  
Ton idée de train "sanctuaire" me plait assez même si ce dernier peut être mis à mal par des rebondissements comme on peut en voir dans "Bons Baisers de Russie" ou "Le Crime de l'Orient Express".
Cela a le mérite de permettre aux Pjs de récupérer.

Par contre, mais je me trompe peut-être, vu l'état du réseau ferroviaire de l'époque, je ne pense pas que tu puisses continuer à prendre l'Orient Express tel que tu sembles le dire.

En effet, si le scénario est "linéaire" dans son enchainement de villes/scénario, je pense que ce n'est pas sans raisons.
Pour commencer , l'Orient Express emprunte (peut-être) la même voie ferrée à l'aller comme au retour d'où l'impossibilité de faire un retour un arrière avec ce dernier puisqu'il poursuit sa route...

Ce qui semble possible, ce serait de jouer sur les différentes lignes ouvertes au moment de la campagne et utiliser des moyens de transports autre que l'Orient Express pour revenir en arrière ou rattraper le train. L'utilisation d'aléas climatiques pourrait également justifier la possibilité de le rattraper ... Après tout, un arbre bloquant la voie ou la neige empêchant toute progression est tout à fait possible...

Encore une fois, je peux me tromper mais je pense sincèrement que s'il y a un ordre précis d'enchainement des villes, c'est qu'il y a une raison autre que la simple paresse des auteurs de la campagne à se triturer les méninges ...
Curtis grant

le 20.07.2017
à 10:56

  
Non, non, dès 1921, le Simplon Orient-Express est quotidien dans les deux sens.
Il n'y a en réalité pas grand chose qui justifie la linéarité du scénario.

-- Surtr ferr sunnan með sviga lævi, skínn af sverði sól valtíva.

Erikmananlyr

le 20.07.2017
à 11:00

  
Curtis Grant a dit...
Non, non, dès 1921, le Simplon Orient-Express est quotidien dans les deux sens.
Il n'y en réalité pas grand chose qui justifie la linéarité du scénario.
Dans ce cas, cela semble plus simple... effectivement
Leonidas

le 30.06
à 20:22

  
@Curtis Grant

Bonjour Curtis

C'est quand même un truc de dingue, je n'avais jamais fait le rapprochement. Mais là je suis en train de lire le pdf SD du Jour de la Bête (livret 3) et je tombe sur... Un passage traitant d'un serbe janissaire vivant au XVe siècle et d'un parchemin ressemblant à s’y méprendre à de la peau humaine, des rituels sadiques et des pouvoirs sombres décrits en l’honneur d’un certain Écorché.

Tu as tiré ton idée de l'origine de Fénalik à partir de de cette campagne (ou des Fungi de Yugoth version allemande) ? Enfin, c'est fou de retrouver à la fois les Masques et TSOE dans le jour de la bête. Même si effectivement on parle toujours de nyarlathotep, je ne pensais pas les campagnes aussi proches (je précise que je ne connaissais pas les fungi de Yuggoth-Jour de la Bête avant la campagne SD).

Léonidas

Leonidas

Curtis grant

le 30.06
à 23:55

  
Ah pas du tout. Je n’ai pas lu le jour de la bête. C’est cool qu’ils aient créé des liens partout ! Ça fait un genre de meta plot ^^

-- Surtr ferr sunnan með sviga lævi, skínn af sverði sól valtíva.

Leonidas

le 02.07
à 16:14

  
Je t'envoie le passage détaillé en MP ?
Léonidas

Leonidas

Hegan

le 02.07
à 17:23

  
En fait de méta-plot, juste des ressorts identiques (pour auteurs en mal d'inspiration ?)...

Les Funki de You Got est antérieure aux Masques, dont certains éléments sont "juste" une reprise, et même la version "Jour de la Bête" allemande a conservé ces éléments, de même que TSOE ...
Leonidas

le 04.07
à 00:23

  
Ah OK, oui, vu comme cela, c'est plus compréhensible.

Leonidas

Pages

1 2 Tout

Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .