Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Millevaux : mon univers perso pour l'AdC
Blobby

le 05.03.2007
à 17:35

  
Bonjour za tous, chers amis poulpisants...

J'ai lancé une grosse campagne pour Ktulu depuis quelque mois et je n'arrive plus à resister à la tentation d'en parler sur ce forum

Voilà, concrètement, c'est une campagne qui se déroule dans un univers créé de toutes pièces pour l'occasion. Depuis quelque temps, j'avais l'impression que mes parties tournaient en rond. mes joueurs comme moi, on voulait quelque chose de nouveau, et surtout on souhaiter largement corser la sauce. Ce qui je pense a été chose faite avec ce nouvel univers : MILLEVAUX !

C'est donc dans un cadre post-apocalyptique que se pose le décor. On est en 2400, et l'Europe, suite à un cataclysme dont on ignore la cause, et dont on a oublié la teneur, est entièrement recouverte de forêt depuis depuis 200 ans. Mais quand je parle de forêt, c'est pas le Bois de Boulogne, mes amis. C'est un véritable enfer vert, une sorte de tumeur végétale ou la faune et la flore n'ont rien à envier en hostilité aux forêts du Jurassique ou de l'ère Tertiaire.
La densité humaine est environ 20 à 50 fois moins élevée qu'aujourd'hui, les autochtones sont blindés de mutations, et surtout ils sont affligés d'une déficience mémorielle qui leur empêche d'avoir tout souvenir vieux de plus de 3 ans. Autant vous dire que pour rebâtir une civilisation, ça va pas être du gâteau Quasiment plus de technologie, plus de pétrole, plus de centrale énergétique, un niveau d'évolution digne du moyen-âge quand ce n'est pas de la préhistoire, des grosses bébêtes partout et surtout une composante importante : le Mythe est bien plus présent que de nos jours.
Des petites recettes simples qui m'ont permis de décrasser le genre et de satisfaire mes joueurs à grand coups de scénars axés sur la survie de base, l'horreur et le player vs player

Voilà voilà j'en dirai plus si ça intéresse quelqu'un.

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Chevalier dup.

le 05.03.2007
à 20:47

  

(Chevalier Dupin)


Une question simple : si tu perds tes souvenirs tous les 3 ans, tu n'as plus de sectateurs au bout de 3 ans ? Ca doit fatiguer les Dieux de remettre une couche à chaque fois ?

Idem pour savoir parler, marcher, etc. Tu passes combien de temps à tout réapprendre ?

Tout le monde doit se balader avec des bloc-notes de la taille de l'encyclopedia unversalis... C'est Memento ton univers

En Garde Monsieur le Poulpe !

Vonv

le 06.03.2007
à 13:35

  
Ouaip même question... ça se déroule à l'âge de Conan ton affaire? Onk - onk moa tapé ?

Et puis tu parles d'une forêt hostile, genre Jurassic... c'est à dire ? Les arbres sont carnivores, enfin investigivores ? Y a des dinos ? Eux ont gardé leur mémoire ?

Et puis... y a quoi de Cthulhien là-dedans ?
Woulf

le 06.03.2007
à 16:06

  
Mais comment ils savent qu'on est en 2400 s'ils perdent la mémoire ?

D'ailleurs cette perte s'esssprime à quel degré, si c'est de haut niveau tes survivants ne se transmettent aucun savoir ? Ce serait un fait connu de tous, et ils se transmettent le tout au bout de n cycles ?

Ceci dit pour les sectateurs et les "Dieux", je ne pense pas que cela soit gênant car les entités du Mythe sont indifférents à l'espèce humaine : nous ne sommes qu'un court épisode face au simple règne de la race du peuple Serpent, alors imaginez un peu face à celui des Grands Anciens. Sinon ce serait partir dans l'amalgame trompeur : sans sectateur pas de Mythe (ce qui est évidemment faux, voir blasphématoire).

Quand tu écris le Mythe est plus présent, peux-tu décrire de quelle manière ?

Que les Profonds vous tapent la causette !

Blobby

le 06.03.2007
à 19:18

  
J'y viens.

Concernant les problèmes de mémoire : en termes de règles, ça se traduit comme ça : les persos peuvent en effet facilement oublier des trucs, ça va de pas penser à se rendre à un rendez-vous donné dans trois jours, à ne pas reconnaître quelqu'un qu'on aurait croisé il y a plusieurs années, à oublier le nom des localités qu'on n'a pas visitées depuis longtemps... Notamment, il est rare que les persos se souviennent du patronyme qu'on leur a donné à leur naissance. on utilise plutôt des surnoms basés sur des signes distinctifs, surnoms qui peuvent changer au cours d'une vie. Et concernant le background, il y a un trou quand on remonte de 3 ans dans le passé environ. ça ne veut pas dire que tout le monde a été "reseté" il y a trois ans, c'est juste une façon simple d'illuster les pertes de mémoire qui sont liés aux tares cervicales des autochtones. Pour le passé plus lointain, on parle de "background potentiel" : le joueur peut faire des spéculations sur la jeunesse de son perso, au MJ de les interpréter ou de lui inventer un passé tout autre.
Cela dit, ça veut pas dire que les persos doivent toujours tout réapprendre ! Je considère que certaines pratiques, fruit d'un enseignement et d'une pratique répétitive ne s'oublient pas comme ça. On garde les savoir-faire, même si on peut oublier pourquoi on les a appris à l'origine. En gros, ça ressemble à un syndrome de Korsakoff (pensez à la BD XIII), mais progressif. Cela dit, lINT est plafonnée à 15 et l'EDU à 18 pour illustrer que les types, y sont pas aidés par la nature quand même
Mais c'est sûr que toutes les technologies de pointe ont disparu (électronique, informatique, construction automobile, technologies futuristes...), de mêmes que les archives, écrites ou orales.

Concernant la datation, les autochtones ignorent qu'on est en 2400 après JC (d'ailleurs, ils ont jamais entendu parler de ce Jésus ), en fait ils ignorent même qu'ils sont dans un monde post-apo car le souvenir du cataclysme, survenu en 2200 n'a pas été transmis dans les mémoires. Le niveau technologique est retombé à celui du moyen-âge, avec moins de moyens, de savoir-faire et de matériel qu'à l'époque. cela dit, certains privilégiés utilisent des "reliques" (comprenez des outils qui ont survécu au cataclysme) tels que des motos, des fusils, mais avec tous les aléas que ça comportent (amateurisme de l'utilisateur, manque de munitions/carburants, engins défectueux... )

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Blobby

le 06.03.2007
à 19:41

  
La forêt, donc. elle fait partie d'un écosystème plus vaste, spécifique à l'Europe d'après le cataclysme :

- Le Climat : continental-tempéré, proche du climat européen actuel, mais plus froid de 5 à 10°C, avec des précipitations plus importantes. On distingue encore 4 saisons
- Le relief : Si la Mer Méditerranée (Mer des Tyrans) est réduite à une petite poche d'eau, l'Océan Atlantique (l'Océan Interdit) à en revanche monté de niveau, grignotant les côtes. Le relief est très valonné (d'où le terme de Millevaux) et évoque souvent celui du Massif Central actuel. Les Alpes (Altes) culminent à 6-7000 m
- le ciel : très obscurci du fait d'une atmosphère dense, sombre et toxique
- le sol : très riche en revanche, ce qui compense le manque de soleil. c'est dû à une activité microbienne et invertébrée intense, mais aussi à d'autres causes...
- les arbres : souvent géants, ça peut être des chênes, des hêtres ou des sapins classiques mais on rencontre aussi des espèces carnivores ou dangereuses : sapins-goules, arbres-à-glandes, arbres-à-langues, auberpines... En règle générale, la biodiversité est très importante.
- la faune : bien sale. des mammifères mutants (pensez à l'ère tertiaire) tels que les sangleloups, les noctohyènes, les musaraignes terrestres. Pas mal d'insectes et d'arthropodes en général (cloportes, millepattes...), et aussi des autres Ordres animaux qui étaient minoritaires autrefois (tels que les plus primitifs des Chordés) et enfin des nouveaux Ordres, généralement invertébrés, tels que le Glairebras, un prédateur sédentaire basé dans les arbres morts et doté de redoutables tentacules préhensiles.

- quasiment plus d'agriculture ou d'élevage

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Blobby

le 06.03.2007
à 19:47

  
Enfin, le Mythe.
Je suis d'accord, les entités du Mythe peuvent bien se passer de sectateurs humains. Cela dit, depuis quelque temps, l'activité sectatrice humaine connaît une recrudescence, ce qui n'est pas pour faire de Millevaux une terre plus belle

Quand je dis que le Mythe est plus présent, ça signifie pas qu'il y a des posters de Nyarlathothep dans les rues. Cependant, les humains se rendent compte qu'il se passe des choses étranges, des choses qui dépassent l'entendement. Les shamans et les éclaireurs partis explorer des zones isolés peuvent s'attendre à de désagréables surprises

Ouais, concrètement, y'a des trucs bien sales qui se sont réveillés après le Cataclysme (ou alors ils l'ont provoqué), ça rampe et ça grouille de partout et ça gagne du terrain... Y'a des bestioles du Mythe officiel et des petites saloperies à ma sauce.
Mais bon, le pécore de base, pour peu qu'il ait de la veine et habite au bon endroit, n'a pas souvenir d'avoir jamais rencontré quoique ce soit de plus inquiétant qu'une Noctohyène (enfin, ça suffit déjà)

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Vonv

le 07.03.2007
à 10:06

  
Si la Mer Méditerranée (Mer des Tyrans) est réduite à une petite poche d'eau, l'Océan Atlantique (l'Océan Interdit) à en revanche monté de niveau, grignotant les côtes.
Ils ont construit un barrage à Gibraltar ??? Le tuc c'est qu'il faut garder une certaine cohérence d'ensemble et éviter l'éparpillement d'idées en vrac.

J'avoue avoir du mal me représenter cet univers. Comment vivent-ils ? Se nourrissent-ils ? Et pour la famille, s'ils oublient qui sont leurs enfants, ça doit pas être coton...
Woulf

le 07.03.2007
à 12:28

  
Perso ce qui me dérange c'est justement le fait de couper l'humanité de son savoir voire pire de tout référentiel.

En résumant grossièrement la psychologie humaine, l'être humain se définit par ces référentiels sociaux, historiques et biologiques. Si personne ne se rappelle comment c'était "avant", une certaine normalité s'établit, de nouveaux points de références. Or donc, le Mythe n'est plus anormal dans ces conditions.
N'est-ce pas dangereux pour un jeu à ambiance proche de l'horreur ?

Ca me fait un peu penser à Vermine, ce côté très survivaliste.

La dimension mémorielle pourrait s'avérer essoufflante à force non ? C'est lassant de jouer un personnage qui va finir par oublier des choses capitales (sa propre identité). Or si jouer avec un tel handicap peut être amusant un ou deux scénarios, au delà de cela le joueur peut se désintéresser du destin de son personnage non ? Après tout, il finira par oublier des choses peu à peu.

Enfin, ce qui ne cadre pas du tout c'est limiter l'éducation à 18. C'est beaucoup 18, si tu sous entends qu'ils sont peu cultivés.

Que les Profonds vous tapent la causette !

Vilk

le 07.03.2007
à 14:50

  
Comme tous les collègues poulpiques, je me pose quelques questions sur la cohérence à long terme de l'univers que tu nous présente... Cependant, l'idée de départ reste sympathique car elle donne un cadre original et potentiellement plein de mystères. l'aspect mémoriel est déconcertant, mais il doit être possible de le rendre un peu plus digeste en scindant le monde des hommes en deux catégories: ceux qui n'on pas ou plus conscience du problème (niveau homme des cavernes) et ceux qui lutte pour la préservation du savoir aussi bien collectif (des moines copistes écrivant et relisant sans cesse des chroniques incomplètes et ou partiales?) qu'individuel (chaque personnage apprend dès son plus jeune âge à noter les faits importants). Cette deuxième catégorie formant une sorte de guilde (par exemple) à laquelle appartiennent les PJs. Bien entendu, la recherche perpétuel de la connaissance est souvent risquée dans le cadre de l'Adc...
Ton univers fait aussi penser à une version poulpique d'un autre jeu: Hawkmoon
à titre de référence et pour illustrer mon propos, jette un oeil à "Un cantique pour Leibowitz" de Walter M. Miller... si tu ne le connais pas déjà

l'ombre est sur nous...

Blobby

le 07.03.2007
à 18:32

  
Je pense que l'univers tient la route, et j'en veux pour preuve que j'y joue depuis six mois à raison d'un scénar toutes les 1 ou 2 semaines, et je n'ai pas constaté de lassitude de la part des joueurs, au contraire.

Concernant le problème de la mémoire, je dis pas non plus qu'on a un gros blanc quand on remonte trop dans le passé, c'est juste que plus le temps passe, plus les vieux souvenirs deviennent nébuleux. Mais bon, une mère qui cotoie ses enfants tous les jours va quand même pas les oublier ! Et comme je l'ai dit, certaines choses (comme les compétences) s'estompent moins rapidement, ce qui peut expliquer que les meilleurs puivent monter à 18 en EDU. mais ce sont des compétences de survie, point trop des compétences culturelles. De surcroît les grosses pertes de mémoire sont liées à des chocs traumatiques, chocs traumatiques qui peuvent également provoquer des flashes-back, et ainsi éclaire les PJs sur leur background. Enfin, certaines personnes ont une mémoire normale, ce sont souvent eux qui arrivent à établir une autorité durable et qui manipulent tout le monde. Notamment la Confrérie des Masques d'Or et le Centre Espoir qui sont... Mystère ;) Les idées que proposent Vilk, je les ai d'ailleurs mise en pratique. On peut également trouver des archives pré-apocalyptique, qui restent déchiffrable malgré l'évolution de la langue.
L'intérêt à jouer un perso "amnésique progressif", c'est qu'il y a beaucoup de découvertes en perspectives : contrées inconnue, faune nouvelle, souvenirs enfouis. Et quoi qu'il en soit, le Mythe fait peur, il n'est pas intégré à la culture, et je vous promets que si un millevallien croise un shoggoth, il sera aussi surpris que terrifié...
Comment ils vivent ? Ce sont surtout des structures tribales de chasseurs-cueilleurs sédentaires, il y a très peu d'agglomérations, et généralement les villes sont bâties de bric et de broc à l'intérieur des vestiges des cités d'avant. Concrétement, c'est un peuple assez barbare, il n'y a pas de conscience nationale qui dépasse l'échelle de nos départements ou régions actuelles. De même qu'hormis dans certaines contrées (l'ancienne Allemagne, l'ancienne Espagne), aucun gouvernement ne dépasse le rayon d'une ville de quelques dizaines de milliers d'habitants. dans ces villes, on rencontre des commerces, des guildes, et certains convois audacieux font le relais entre les grandes agglomérations.
Concernant les moeurs, c'est assez cruel (pensez... au moyen-âge européen et précolombien), pas mal de cannibalisme, des pseudo-religions superstitieuse, la lutte pour la survie, pas mal d'individualisme et de sauvagerie

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Woulf

le 08.03.2007
à 13:00

  
Concernant l'EDU écrit comme ça ok, c'est une question de référentiel aussi l'éducation

Pour ce qui est de la mémoire, mouais pourquoi pas, la question de la cause de ce trouble se pose forcément...
Je pense que l'univers tient la route, et j'en veux pour preuve que j'y joue depuis six mois à raison d'un scénar toutes les 1 ou 2 semaines, et je n'ai pas constaté de lassitude de la part des joueurs, au contraire.
Oui certes
Ton groupe de joueurs je n'en doute pas ne se lasse pas (ce qui est logique puisque c'est ton équipe et ton univers). Je pensais au sens plus général, au niveau du public.
Concernant les moeurs, c'est assez cruel (pensez... au moyen-âge européen et précolombien)
Bein le moyen-âge, justement quelles sont les moeurs que tu gardes ? En fait, avec le moyen-âge on pense tout de suite aux clichés de chevalerie-serf, religion-inquisition-croisade. Concernant l'individualisme, hum c'est propre à l'Homme ça
A moins que tu ne sous-entendes par là le côté fief et chef de guerre.

Précolombien ? Attention, ils étaient hyper structurés suivant les civilisations (et loin d'êtres si barbares que cela). Peux-tu en dire plus ?

Que les Profonds vous tapent la causette !

Blobby

le 08.03.2007
à 18:17

  
Vous êtes des juges impitoyables. tant mieux !
Quand je dis barbare, j'entends pas par là non-cultivés, je sais bien que les civilisations précolombiennes étaient très sophistiquées, mais pas forcément tendres. le culte du soleil et ses sacrifices humains, c'était moins sympa qu'une émission de "bonne nuit les petits"... De même la civilisation carthaginoise qui était très avancée. mais bon, ça les empêchait pas de sacrifier des centaines d'enfants à Moloch-Baal quand ils avaient besoin d'un coup de main de leur dieu favori.
Bon, la différence entre Millevaux et les civilisations médiévales, c'est que... ben, y'a pas des masse de civilisation. Faible sentiment nationaliste, autorités politiques restreintes, et surtout, les principales religions monothéistes ont disparu, remplacées par un athéisme, ou plutôt par une ignorance du divin. il y a également pas mal d'animisme, mais c'est très peu structuré, chaque tribu a ses dogmes propres. De nouvelles religions font leurs apparitions, colportées par des prophètes illuminées. Parmi ces religions émergentes, des cultes aux Fomori et aux Cruach'on (créatures liées au Mythe), au Bouc Noir aux Mille Chevraux.
En fait quelque part ça tient plus de Mad Max que de la Guerre de Cent Ans ! Il faut aussi penser aux BD "Jeremiah" et "Neige" pour avoir une idée de la sociologie de Millevaux. Donc bref, les concepts de chevalerie-servage, les croisades, ça tient plus des masses. Par contre, pensez à la sorcellerie, aux superstitions, aux épidémies de lèpres, aux pélérinages...
Concrètement, c'est un univers où règne la loi du plus fort, du plus brutal, et l'humanisme est absent des idéologies au pouvoir. Reste qu'il existe encore des gens "humains", que ce soit des nomades, des conteurs, des philosophes, des prophètes. Certaines communautés se bâtissent autour d'utopies. mais il est clair que cet univers ne leur fait pas la fête.
enfin, pour être honnêtes, j'ai pas encore eu l'occasion de creuser à fond la partie "civilisation" du monde, car mes PJs, après une mauvaise expérience, ont toujours fui les villes. A mon grand dam ! J'avais beaucoup d'idées sur le sujet, mais je n'ai pas encore eu vraiment l'occasion de les tester en jeu.

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Vilk

le 08.03.2007
à 22:36

  
dans le style "petite communauté isolée/médiévale/superstitieuse" et place des anciens dieux, un autre conseil de lecture: Serge Brussolo "Hurlemort, le dernier royaume"

l'ombre est sur nous...

Woulf

le 09.03.2007
à 09:39

  
Vous êtes des juges impitoyables. tant mieux !
Meuh nan, tout juste des poulpes s'interrogeant sur la viabilité d'une telle version. Enfin, au moins tu prends po la mouche ce qui est bon signe.

En fait, ça me rappelle un brin Polaris : aspect oubli du cataclysme, micro sociétés, religions diverses, ordres occultes, horreurs rôdeuses. Sans le côté technologie poussée et sous-marin bien sûr.

Quelle est la cause de ce problème de mémoire ?

Quelle est la place du Mythe dans ton histoire ( prenons les Profonds par exemple) ?

Que les Profonds vous tapent la causette !

Vilk

le 09.03.2007
à 11:53

  
Quelle est la place du Mythe dans ton histoire ( prenons les Profonds par exemple) ?
ils perdent la mémoire aussi?

l'ombre est sur nous...

Chevalier dup.

le 09.03.2007
à 14:30

  

(Chevalier Dupin)


Vilk a dit...
ils perdent la mémoire aussi?
Comme ils ne savent qu'ils sont les méchants de l'histoire, ils se comportent comme des gentils envers les humains

En Garde Monsieur le Poulpe !

Blobby

le 12.03.2007
à 12:47

  
Non, non je vous rassure les créatures du Mythe ne perdent par la mémoire, je vais pas les sous-billiser quand même
Le Mythe est extrêmement lié au background de Millevaux dans le sens où il est impliqué dans la catastrophe et dans l'écosystème qui s'ensuit. Vous l'aurez compris, Shub-Niggurath et ses séides sont les principales entités concernées. Mais la catastrophe a également provoqué l'arrivée de vagabonds dimensionnels (on les appelle les Fomori) et réveillé des choses qui dormaient sous la terre (notamment les Cruach'On, des entités vermiformes qui avaient réduit l'humanité en esclavage mental lors de la préhistoire, et qui comptent bien recommencer ! )
Les pertes de la mémoire, ainsi que les autres mutations, ont été causées par un rayonnement massif lors de la catastrophe, qui a modifié l'ADN de l'humanité en profondeur. On pourrait espérer que les générations s'accumulant, les tares finiront par se résorber... Et peut-être existe-t-il déjà des lignées d'humains "purifiés" aussi forts voire davantage qu'avant la catastrophe... (attention ! je ne cherche à propager aucune idéologie derrière tout ça, soyons rassurés).
L'univers n'est pas uniquement basé sur un antagonisme Mythe/Humanité, d'autres forces sont en présence : la faune et la flore tout d'abord, des créatures extraterrestres, les humains venus des continents épargnés, et enfin, la Confrérie des Masques d'Or, qui ne sont pas des Homo Sapiens, mais des Homo Néanderthalensis, plus intelligents que les Homo Sapiens mais qui furent décimés à l'époque de la Préhistoire. les rares survivants de cette lignée constituent des sociétés secrètes depuis la nuit des temps. ils ont été épargnés par le rayonnement mutagène, de fait de leur ADN différent, et cherchent aujourd'hui, grâce à leurs capacités mémorielles intactes et à leurs pouvoirs, à se venger définitivement de la race humaine...

PS : merci pour les conseils de lecture ! Polaris est également une source d'inspiration, avec tout les autres univers post-apocalyptiques (notamment "Malvil" de Robert Merle... vous noterez la similiarité phonétique...)

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Woulf

le 13.03.2007
à 18:55

  
Déjà faut un certain courage pour déballer son univers en vrac comme ça, donc je salue la performance.

Passons maintenant aux points noirs
('tention j'essaie d'être objectif, je ne le suis pas et prétend pas faire mieux)
Vous l'aurez compris, Shub-Niggurath et ses séides sont les principales entités concernées
Beuuh non, j'avais po compris. J'dirais même que je vois po le rapport.
l'arrivée de vagabonds dimensionnels (on les appelle les Fomori
"Fomori" nom pillé par la bande à White Wolf pour leur jeu "Loup Garou" des légendes celtiques. Mouais.
réveillé des choses qui dormaient sous la terre (notamment les Cruach'On, des entités vermiformes
Quoi les Dholes, les Chtoniens y suffisent pu ?
Les pertes de la mémoire, ainsi que les autres mutations, ont été causées par un rayonnement massif lors de la catastrophe
Ouuuh quelle déception, j'm'attendais à un truc original, là on est dans les clichés de la SF.

Pis quelle catastrophe une bombe nucléaire (encore) ? Quels types de rayonnements, quelles particules ?

La vengeance de Néanderthal, ça me rappelle certains épisodes de la vieille série Sliders. Je sais c'est très réducteur écrit comme cela.
L'univers n'est pas uniquement basé sur un antagonisme Mythe/Humanité
Aha, lourd débat que celui-là, je ne suis pas persuadé que l'Appel se résume à cela (loin de là même). Mais bon j'vais pas polémiquer non plus.

Bon tout ça est trop fouilli pour un modeste conservateur comme moi. Bonne chance quand même pour la suite...

Que les Profonds vous tapent la causette !

Blobby

le 19.03.2007
à 17:03

  
Shub-Niggurath, c'est le Grand Ancien lié à la vie (c'est tout au moins l'analyse que j'en fais, mais elle ne me parait pas trop iconoclaste), et principalement dédié à une vie dégénérative, corrompue, blasphématoire. Autrement dit, le caractère infernal qu'a pris l'environnement à Millevaux est une conséquence des activités de Shubby

Les Fomori, je les ai pas tiré de White Wolf, mais des légendes celtiques directement. C'est une façon d'illustrer l'interprétation du Mythe fait par les autochtones, et puis du fait que les Fomori sont censés venir d'autres dimensions, ça fait bien penser aux vagabonds dimensionnels.

Les Dholes et les Chtoniens ne suffisent plus dans le sens ou les Cruach'On ont leur propre personnalité. Concrètement, c'est une civilisation intelligente qui a jadis mentalement manipulé les humains pour qu'ils construisent des cités colossales à leur usage (ben oui, parce que sans bras, les vers ils avaient du mal à concrétiser autrement leurs ambitions de bâtisseurs). ils ont été neutralisés en leur temps par la Confrérie des Masques d'Ombre, au moyen de rituels et d'alliances blasphématoires, que nous ne détaillerons pas ici.

Rapport à tes remarques concernant le rayonnement ou la vengeance de néanderthal (NB ; je n'ai vu un seul épisode de Sliders ), il y aurait beaucoup à dire sur le concept d'originalité. Vu la masse d'oeuvres de science-fiction actuelle, difficile d'avoir une idée vraiment originale. C'est uniquement par la façon dont on combine les choses qu'on peut se démarquer.

Ben sinon, pour dire que l'Appel ne se résume pas à un antagonisme Mythe/Humanité, je suis tout à fait d'accord, et c'est bien pour ça que je tente d'en faire autant dans son adaptation au contexte de Millevaux.

Je vous en raconte plus bientôt.

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Gilgamesh

le 22.03.2007
à 10:11

  
Moi se suis très séduit par ton univers. J'aime bien ce concept de civilisation à reconstruire.
Ton monde a l'air beaucoup plus complexe et subtil que celui de Mad Max et autre Waterworld que personnellement je trouve sans intérêt.
Je suis très intéressé en tant que joueur mais je me sentirais incapable de mener une partie dans cet univers.
Blobby

le 22.03.2007
à 18:04

  
Merci bien, Gilgamesh !
J'ai bien conscience de ne pouvoir fournir un univers clés en mains prêt à maîtriser en seulement quelques topics sur un forum. J'imagine qu'il faudrait au moins 100 pages de background, de règles et d'illustration pour pouvoir faire maîtriser quelqu'un d'autre. J'ai déjà fait maîtriser un pote, mais il avait déjà joué, et comme il n'a fait qu'un one-shot, il a pu se permettre pas mal d'impro. Mais j'imagine qu'il est plus difficile sur un forum de vous retranscrire l'ambiance harsh survivor qui règne lors d'une partie de Millevaux
De mon côté, l'univers était loin d'être étoffé lorsque j'ai maîtrisé ma première partie. C'est au cours des deux campagnes que le background s'est enrichi. En gros, j'anticipais ce que les persos allaient faire, et j'imaginais quel nouvel aspect de l'univers ils allaient pouvoir découvrir alors. C'est seulement au bout de six mois de campagne que j'ai eu une véritable vue d'ensemble, et encore l'univers reste "under construction"...

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Blobby

le 31.03.2007
à 15:34

  
Bon allez maintenant, quelques détails de plus sur la "Catastrophe" survenue vers 2200 ap JC et qui a transformé l'Europe en l'enfer vert que l'on surnomme Millevaux.
A vrai dire, il est extremement ardu de retracer dans le détail les prémices du cataclysme et la véritable nature de celui-ci. Pour cela, il aurait fallu avoir accès à certaines archives ultra-secrètes qui pourrissent aujourd'hui sous des tonnes de gravas et d'humus. sans parler que certains éléments ne furent pas archivés mais uniquement connus de certaines personnalités de haut rang qui sont morts ou disparus lors des évènements et ont emporté leur secret dans la tombe.
On est au moins sur du contexte. Lors du 21ème siècle, l'humanité dut faire face aux dérèglements climatiques et environnementaux qu'elles avaient elle-meme engendrés par son expansion sans controle (note : aucun jugement politique ne doit etre tiré de cette narration, seul compte l'intégrité de l'historien )
En parallèle, les mouvements religieux fondamentalismes et les nationalismes violents firent feu de tout bois aux quatre coins du globe et ruinèrent à jamais les espoirs de paix mondiales qu'avaient formé les humanistes après la seconde guerre.
Seule la nation européenne tenta de faire face au Chaos et de conserver un semblant de démocratie. Elle mit également en place un système réglementaire drastique pour préserver l'environnement; quitte à sacrifier les libertés individuelles des citoyens et des entreprises. Ce mouvement connut son apogée en Suisse avec l'instauration d'une véritable "dictature environnementale". Cela dit, on pensait que ces efforts allaient etre payants et sauver l'humanité d'elle meme.
D'autres choisirent l'exode et c'est ainsi que naquirent les premiers stations orbitales, les colonies martiennes et lunaires.

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Blobby

le 31.03.2007
à 15:56

  
Mais tout allait s'effondrer. a l'aube du 22ème siècle, les deux grands Géants, la Chine communiste et les USA ultra-libéraux sont presque à bout de ressource. leur mépris de l'environnement, leur utilisation pionnière des richesses naturelles les accule à la banqueroute. En face, l'Europe parait verte et prospère. La Chine et les USA s'allient donc et déclenchent une guerre mondiale d'une violence sans précédent. Au terme de 15 ans de conflit, l'Europe capitule et doit accepter toutes les conditions de sa défaite : elle sera désormais une esclave des deux grands, et devra se consacrer entièrement à l'agriculture afin de fournir à ses maitres, nourriture, matières et énergies vertes.
c'est le début de 70 ans d'Occupation qui se solderont par la catastrophe. L'Europe possède encore un gouvernement, mais il n'a pas plus d'autonomie que le régime de Vichy en son temps. Il est là pour rendre compte à l'occupant et metre en place "la grande Europe vivrière". Les laboratoires génétiques fonctionnent à plein régime pour concevoir de nouvelles espèces animales et végétales toujours plus rentables et spécialisées. L'agriculture ultra-intensive, à grand renfort d'engrais symbiotiques et de pesticides-single target, refaçonnent l'environnement de façon radicale, y compris les rares terres non agricoles. Nommé en 2185, Gustave Yelking, Président de l'Europe Vivrière, intensifie le mouvement, et mène en parallèle des actions politiques sévères : traque des rebelles anti-occupation, fédération idéologique de l'Europe, instauration de l'esclavage. Des mouvements terroristes mystiques venus d'Afrique et d'Amazonie lancent des actions d'impact. Le climat diplomatique entre l'Europe et les occupants s'envenime. Dans les laboratoires de Clermont-Ferrant, Genève et de Kiev, on prépare une "révolution super-verte". D'aucuns disent que ce programme scientifique, sous couvert de collaboration, était en réalité une tentative de sabotage, une revanche "écosystémique" sur le diktat agricole.
Pendant ce temps, le réchauffement de la planète, et en général, le déréglement de l'Ecosysteme Terre s'aggrave. le niveau des océans monte, les séismes ravagent les 4 coins du Globe.
On raconte encore, en fouillant bien les archives électroniques et papier des grandes profondeurs de Métro ou dans les salles blindées du Pentagone, que certaines sociétés secrètes (telles que la Confrérie des Masques d'or) ont comploté pour provoquer la catastrophe). Les grimoires les plus délirants invoquent l'intervention d'une déité paganique, le "Bouc Noir aux Mille Chevraux").

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Blobby

le 31.03.2007
à 16:08

  
Mais l'on sait que l'évènement déclencheur fut le collapsus diplomatiques entre 4 entités : les sinoaméricains, l'énigmatique Gustav yelking, les gouverneurs des nations européennes, et enfin une myriades de représentants étrangers (nations, groupes mystiques ou terroristes), qui entraina, en l'espace de quelques jours, un échange fatals de tirs d'arme de destruction massive : bombes nucléaires, méga-ondes sismogènes, maelstroms bactériologiques, hypra-spires mutagènes.
Aussi désastreux que furent les effets directs de ces armes sur l'europe, les effefs secondaires le furent davantage : explosions de centrales nucléaires et de centres de recherche de la révolution super-vertes lachèrent dans l'atmosphère un fuseau étroit de radiations et d'ARN transducteurs inverses. ajoutez à cela une déflagration sismique qui rida le relief en profondeur, un relargage de particules dans la haute atmosphère si violent que 200 ans plus tard il restera un amas de gaz toxiques, la collusion des divers rayons en supra-rayonnement mutagène (à moins que ce dernier fut provoqué par la fameuse Confrérie des masques d'Or ? a quelle dessein ? porter le coup fatal à l'humanité ?), et enfin certains macro-phénomènes paranaturels : on parle d'une déchirure entre les dimensions, d'un dieu surgi de la terre, ou encore d'une intervention spatiale. Sans doute à mettre sur le crédit de l'aspect légendaire que revêt aujourd'hui l'évènement.
En quelques jours, l'Europe avait définitivement changé de visage. en l'espace de quelques années, une faune et une flore hybride se mit en place et supplanta les espèces précédentes. Les quelques rares survivants humains mirent au monde une lignée mutante, qui sombra dans la Barbarie. L'europe, de l'Irlande à la Scandinavie, du Maghreb à la Grèce, de l'espagne à l'Oural, devint Millevaux, la Terre Primale.

Les sino-américains déclarèrent interdite cette terre d'oubli : personne ne devait en entrer ni en sortir. Un gigantesque mur gardé par l'armée le permettrait, et le permet encore aujourd'hui.

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Blobby

le 03.04.2007
à 18:36

  
Au fait, je ferai très certainement (pour ceux que ça pourrait intéresser) une partie-démo de Millevaux lors des 24H du Jeu (cf rubriques "annonces du forum")

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !

Blobby

le 17.04.2007
à 17:29

  
Mince, on dirait que ça vous intéresse plus ?

Grumeau verdatre surgi de l'hyperespace !


Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
Drag to order
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .