Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Le nez dans les livres
Kenshin

le 05.10.2009
à 10:52

  
Hello tout le monde,

je me pose une question existentielle (ou presque),

Je n'ai jamais confronté mes PJ aucun livre impie tout simplement car je ne sais pas comment les gérer. Non pas d'un point de vue des règles mais bel et bien dans leur contenu.

Ce que j'aimerais c'est pouvoir présenter à mon/mes joueur(s), avides de savoirs du contenu et je ne sais pas vers quoi me tourner.
J'ai chercher à droite à gauche mais à chaque fois je peux lire des articles sur tel ou tel bouquin qui traiterait de tel ou tel culte, etc
mais aucun extrait, fragment ou je ne sais quoi réellement utilisable.


Un tel matériel existe t il? ou faut il improviser (ou se résigner a donner des infos extrêmement superficielles?)



Merci!
Woulf

le 05.10.2009
à 11:16

  
Un tel matériel existe t il? ou faut il improviser (ou se résigner a donner des infos extrêmement superficielles?)
Concernant le savoir impie, faut que tu zieutes la TOCCYCLOPEDIE .

Regarde les entités, les sorts, les bouquins. Tu as le type d'extraits que tu recherches avidement.

Pour fabriquer un bouquin, un livret ou parchemin si tu es branché "réalisme" : c'est par là !

Que les Profonds vous tapent la causette !

Gavigan

le 05.10.2009
à 11:19

  
Tu as ceci livres , sinon pour un usage privé, un moteur de recherche célèbre est ton ami. Tu peux y trouver pas mal d'illustrations en cherchant des images au nom des différents ouvrages du Mythe.
Ainsi tu peux présenter à tes joueurs un aperçu de l'ouvrage (présentation, couverture, illustrations...)

Pour le contenu textuel, soit tu rédiges (attention à ta SAN ) soit tu fais, comme il est d'usage, un descriptif général du contenu pour le lecteur, agrémenté de bons extraits (pour l'ambiance et éventuellement des indices).

Après, si tes joueurs veulent vraiment décrypter un grimoire en GN, trouve un livre d'occultisme bien touffu (genre du Kardec ou du Papus), lis le, et tu reproduis le style, mais je te le déconseille en terme de dynamique de jeu

Mais, selon moi, le fait de n'en rien montrer te permet de renforcer l'impact du grimoire sur les joueurs (approche visuelle, odeur, sentiment de mal-être, curiosité mélée de crainte, répulsion etc...).
Ben oui, si le PJ perd de la SAN à la lecture, c'est pas par hasard. Un peu comme les créatures du mythe, elle font plus peur si elles sont décrites que montrées...

A bit foggy today isn't it ?

Kenshin

le 05.10.2009
à 11:31

  
woulf: j'ai un peu de mal avec la toccyclopedie merci pour les liens!


Gavigan: en fait la reflexion que je me suis faites c'est que effectivement je ne vais pas leur donner un pave a lire pendant la partie mais si ils veulent se pencher sur un de ces bouquins des mecaniques de jeu vont faire que ceux ci vont y perdre quelques plumes. Mais pour moi le joueur doit en retirer quelque chose, et un extrait est a mon sens une meilleure recompense qu'un sortilege en terme d'ambiance :)

Concernant ta comparaison avec les creatures du mythe, je pense qu'il est important d'en montrer un minimum, mais c'est une question de choix, AdC propose differents styles de jeu, et c'est pas pour rien :)
Gavigan

le 05.10.2009
à 12:17

  
A chaque découverte de grimoire, je prépare quelques pages de type Extraits Choisis, histoire de leur donner un truc à se mettre sous la dent.
Mais seulement une fois que la scène de découverte (voir la lecture) est passée, ça ménage l'effet d'ambiance...

NB :
Pour les créatures, effectivement c'est personnel comme approche, mais j'ai toujours eu de meilleurs résultats () en faisant une description ("P'tain mais c'est quoi ce truc ...?") qu'en montrant une image ("Marrant on dirait une pieuvre..." ou "Ah ouais vachement bien dessiné, tu l'as trouvé où ?")...

A bit foggy today isn't it ?

Aziraphale

le 05.10.2009
à 13:07

  
Sujet délicat car le contenu des grimoires n'est pas si effrayant que ça…
pour moi ça a effectivement le même effet que de montrer une illustration et comme Gavigan je déconseille assez le coup du dessin.
Le problème de l'extrait c'est que tu vas t'entendre répondre : "quoi ? mon perso perd 2D6 de SAN pour ce bouquin qui ferait même pas peur à ma petite sœur ?"
Oui parce que la folie due aux livres n'est pas due qu'à la lecture du texte mais à sa compréhension globale et aux changements que cela induits dans la conception du monde du perso ainsi bien sûr qu'à l'expérience physique du déchiffrage de caractères gothiques et de bas-latin tracés par un prêtre fou venu d'une lointaine époque et dont les paragraphes se mèlent à de nombreuses illustrations et graphiques cabalistiques dans une hiérarchie chaotique visiblement dictée par la voix de ces dieux ancestraux……

Cthulhu noster qui es in maaribus

Woulf

le 05.10.2009
à 13:54

  
le problème de l'extrait c'est que tu vas t'entendre répondre : "quoi ? mon perso perd 2D6 de SAN pour ce bouquin qui ferait même pas peur à ma petite sœur ?"
Ouais enfin bon faut tout leur esspliquer à ce moment là

Dans le jeu, le personnage réalise que ce qui est écrit est véritable, concret (genre les profonds existent vraiment). C'est ça qui fait perdre la SAN, pas le fait que les dessins (ou le texte) fassent peur ou non.

Et là si le joueur n'est pas capable de s'imaginer ce que cela lui ferait d'apprendre qu'une connaissance est réelle, du genre "les entités existent pour de vrai"... hé bien ce joueur n'aura jamais "peur" de rien.
woulf: j'ai un peu de mal avec la toccyclopedie merci pour les liens!
C'est-à-dire ? Qu'est-ce qui te bloque ?
Faut l'dire sinon on l'améliorera zamais

Que les Profonds vous tapent la causette !

Kenshin

le 05.10.2009
à 14:15

  
je comprend mieux pourquoi on a tendance a en faire des descriptions succinctes après ce que tu dis woulf.

le problème est qu'on ne peut balancer des révélations comme ça sans quoi le livre devient perd de son cote mystérieux.

j'ai fouille un peu la tocclyclopedie et j ai trouve pas mal d'extrait du necronomicon très largement utilisable. reste plus qu'a mettre ça sur parchemin pour que ça prenne tout de suite une autre dimension :)

J'ai dans la tête un joueur réellement pris dans la spirale infernale des horribles révélations découvertes dans un ouvrage impie... un truc qui prend aux tripes mais je doute arriver a un tel résultat un jour :)
Kenshin

le 05.10.2009
à 14:19

  
C'est-à-dire ? Qu'est-ce qui te bloque ?
Faut l'dire sinon on l'améliorera zamais
Non rien de tout ça j'ai simplement pas l'habitude/réflexe de m'en servir :)
Aziraphale

le 05.10.2009
à 15:17

  
Woulf a dit...
le problème de l'extrait c'est que tu vas t'entendre répondre : "quoi ? mon perso perd 2D6 de SAN pour ce bouquin qui ferait même pas peur à ma petite sœur ?"
Ouais enfin bon faut tout leur esspliquer à ce moment là
:
j'avoue avoir un peu caricaturé.
Bien sûr qu'un joueur sait que "c'est censé rendre fou" et pourquoi etc…
mais ça n'empêche qu'une bonne description de ce que cela provoque comme chamboulement dans l'esprit du Pj est plus efficace qu'un papier avec 5 lignes de texte et une paire de dés lancés. Après on peut effectivement donner de la lecture mais ce n'est pas ça qui va donner le plus l'ambiance (et parfois même y nuire si, si je t'assure ça m'est déjà arrivé… et ça m'est aussi arrivé après une description de monstre, un joueur contemplant l'illustration m'a dit "ah… avec ta description je l'imaginais vachement plus terrifiant" )

Cthulhu noster qui es in maaribus

Gavigan

le 05.10.2009
à 15:49

  
D'ailleurs, si tu te réfères à HPL, ses descriptions de créatures sont en termes imagés, évocateurs, suggestifs, jamais trop précis, pour justement insuffler le coté monstrueux par un travail de l'imaginaire, et l'imaginaire, quand il est confronté à une situation qui sort du cadre, il galope...

Et pour les grimoires, il se contente simplement de citer le titre, parfois l'auteur, et rare cerise sur le gâteau un petit épithète du style : "...ouvrage maudit dont tous les exemplaires furent brûlés en 1203 par le Vatican.". Pour le reste, c'est l'esprit du lecteur qui fait le boulot...

"Suggérer les horreurs", vu qu'elles sont indicibles, ça tombe bien !

A bit foggy today isn't it ?

Aziraphale

le 05.10.2009
à 16:28

  
Lovecraft cite parfois le contenu des livres.
Pas plus tard qu'hier j'ai fini une nouvelle avec une phrase de l'Arabe dément.
Mais cette phrase arrive à la fin … telle la "morale de cette histoire"…

Cthulhu noster qui es in maaribus

Gavigan

le 05.10.2009
à 16:44

  
Attention, je ne dis pas qu'il ne cite jamais (on en connait de célèbres !), mais qu'en général, la présence des ouvrages maudits ne fait que renforcer le tableau, et non détailler le contenu du Mythe.

A bit foggy today isn't it ?

Dri

le 14.10.2009
à 02:23

  
Pour moi, difficile de parler des ouvrages sans avoir lu et relu un peu de Lovecraft. Pas besoin de se faire les oeuvres complètes et la correspondance en boucle, mais il me semble assez difficile de parler des manuscrits pnakotiques sans avoir lu Les montagnes hallucinées.

C'est dans ces cas-là qu'on remercie la qualité du bouquin de base: la V6 a un bestiaire truffé de citations et chaque ouvrage du Mythe est brièvement résumé.

Sinon, il y a la possibilité d'emballer les livres d'une aura maléfique perceptible. Un MJ m'a déjà fait le coup: on découvre les livres cachés dans un coffre derrière un rayonnage secret de la bibliothèque. Mon personnage, universitaire, a eu de très mauvais sentiments rien qu'en les manipulant. Par contre, pour mon collègue qui jouait un Indiana Jones croisé agent Mulder, il nous a fait une petite crise de démence et s'est arraché les vêtements quand il effleuré la couverture du Livre d'Ivon.

Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
Drag to order
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .