Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Un scénario pour Halloween
Kappou

le 26.10.2016
à 16:19

  
Bonjour à tous, amis des poulpes !

Je viens vous voir car je suis un peu dans la galère et j'aurais besoin de vos précieux conseils.

Voilà, samedi soir, quelques amis viennent chez moi pour une petite soirée et m'ont demandé une séance de jeu de rôle qui fait peuuur.

Mais voilà... je me dis que j'ai envie de leur faire quelque chose d'un peu différent par rapport à d'habitude.
Et comme Halloween approche j'ai une petite idée qui a germé dans ma tête.
" et si mes investigateurs dans cette histoire n'étaient pas des adultes, mais des enfants ... ?"

Seulement, jusque là, je n'ai fait quasi que des scenarii déjà écrits.
Sans compter qu'il ne me reste que 3 jours pour réaliser l'ensemble...

Je voulais donc savoir si vous en connaissiez dont je peux m'inspirer, si vous avez déjà fait jouer aussi ce genre de chose (des personnages enfants à des adultes), si vous avez des conseils à me donner pour mener à bien une histoire en peu de temps... etc.

Au niveau inspiration, on m'a parlé déjà d'un film d'animation "Monster House".

Pour le point de départ, j'avais pensé à un groupe d'amis qui vont faire la tournée des maisons du quartier pour avoir des bonbons le soir d'Halloween (logique en même temps ^^").
Ca peut être un moyen de faire osciller les choses entre blague d'Halloween et véritable danger.

Mais après, j'avoue que j'ai les idées qui partent dans tous les sens, sans que je n'arrive vraiment à trouver quelque chose qui me plaît.
Ca reste trop téléphoné, trop "vu" pour pouvoir faire peur...

Bref... help...

Poulpette au soleil

Bibibye

le 26.10.2016
à 17:22

  
Je connais pas de scénar qui fait jouer des enfants aux investigateurs, mais j'ai peut être quelques conseils. Quitte à faire ce choix, je pense qu'il faut l'exploiter au maximum, et pas seulement pour la situation initiale (tournée des maisons en costume ou autre). Ce qui est effrayant pour un enfant, c'est qu'il est incapable de rationnaliser ce qu'il voit, et ça doit ce ressentir dans tes descriptions. Il faut mettre de la magie ou du surnaturel dans ce qui ne l'est pas (une ombre à la forme étrange, un homme inquiétant avec son grand manteau etc...). Je carricature un peu, et certains enfants sont moins crédules que d'autres, mais l'idée est là : adapter tes descriptions à ce qu'ils croient voir, et non pas à ce qu'ils voient.

Et inversement, un enfant sera plus à même de ne pas voir le danger réel lorsqu'il arrive. On peut penser au "Ça" de Stephen King, où un enfant fait facilement confiance à un clown, mais sans tomber dans le cliché, on peut imaginer d'autres pistes bien glauques. Pourquoi le tueur en série dévoreur d'enfants du quartier serait forcément cet homme à la retraite qui vit reclus chez lui et qui fait peur aux enfants ? Pourquoi ça ne serait pas cette jeune femme au comportement très maternel qui invite les enfants à entrer chez elle le temps qu'elle aille chercher les bonbons... Ils lui feront d'avantage confiance qu'au vieillard et ne flaireront pas le piège.
Kappou

le 27.10.2016
à 01:21

  
Merci Bibibye !

Complètement d'accord pour les descriptions et la vision des choses en tant qu'enfant : ce sera surement la clef de la réussite de cette séance.
D'un point de vue plus "technique", je vais aussi devoir adapter les carac (moins de force ou d'endurance) mais aussi les compétences.

Je réfléchis à imbriquer plusieurs petits événements qui sont tous liés.
Il s'agit d'un quartier, donc des histoires de voisinages peuvent se mêler ou parasiter le fil rouge.
Il faut donc que j'arrive à développer rapidement plusieurs personnages secondaires.

Poulpette au soleil

Bibibye

le 27.10.2016
à 02:24

  
Niveau équilibrage, j'y avais pas pensé mais c'est vrai qu'il faut adapter. En v6, dans le manuel de l'investigateur, il y a une méthode de répartition de points de compétences en fonction de la tranche d'âge, et ils proposent 180 points d'occupation et 90 d'occupation personnelle pour la tranche 15-25 ans (je diviserais par deux pour des gamins de 10 ans je pense). Si ça peut t'aider. Ça peut être amusant aussi d'ajouter des compétences uniques du style "Tirer au lance pierre", "Avoir l'air mignon", "Négocier les règles" etc...

Pour ce qui est de développer rapidement des personnages secondaires, c'est relativement facile si ton scénario ne s'inscrit dans rien d'autre. Tu peux avoir une liste de prénoms sous la main et même les improviser dans l'urgence si besoin est en pensant simplement à des gens que tu connais ou à des personnages de films (en étant un minimum subtil). Je trouve ça plus facile qu'avec un scénario déjà écrit ou une campagne, où il y a un risque de "casser" l'histoire si on se trompe dans un PNJ.

Sinon, je ne sais pas exactement ce que tu as comme idée de scénar, mais j'ai repensé dans la journée à une idée toute simple : reprendre des comptes pour enfant et les adapter à la sauce horrifique. Par exemple avec Hansel et Gretel (inspiré par la série Sherlock et le film Hansel et Gretel, chasseurs de sorcière) :
- Des somnifères dans les chocolats / bonbons.
- Les enfants se réveillent enfermés dans des cages au fond de la cave de leur ravisseur (qui leur inspirait confiance).
- Ils sont nourris uniquement de sucreries et ont rapidement mal au ventre et sont de plus en plus sales au cours des jours qui passent.
- Après quelques jours éprouvants, ils réussissent à s'échapper (ou une partie du groupe). Possibilité de jouer les survivants dans une partie future, mais cette fois ci adultes et avec un diabète.

À travailler plus bien sûr, mais je me dis qu'il y a peut être une anthologie de scénarios à écrire avec cette idée, les contes pour enfants étant déjà assez glauques par nature.

Bonne chance en tout cas, les délais risquent d'être serrés !
Kappou

le 27.10.2016
à 10:26

  
Généralement, je me fais toujours une liste de perso "figurants" XD ! C'est tellement flag sinon quand le perso n'est pas impliqué dans l'affaire.

J'aime beaucoup ton idée de reprendre des histoires pour enfants.
En fait je n'étais pas vraiment partie de ce côté là, mais ça peut être une piste pour faire des références.

De mon côté, je m'étais basée sur les concours de maisons d'horreur aux USA. Plusieurs maisons du quartier jouent le jeu, et ce sont les enfants qui doivent voter à la fin pour quelle maison fait le plus peur.
Donc on peut déjà imaginer quelques frayeurs basiques pour les premières.
Ils finissent par atterrir dans la maison de la voisine prout prout sexy du quartier (le genre bourgeoise basique avec chihuahua).
Buffet à volonté : bonbons, boissons, gâteaux.
A partir de ce moment là, tout commence à dégénérer : elle commence à faire visiter la maison aux enfants et des choses de plus en plus étranges se passent. La voisine disparaît, des créatures, bruits, etc.
Impossibilité de sortir (la maison se déforme, effet de labyrinthe etc).

Le truc : Pour gagner le concours, la fameuse voisine avait mis des hallucinogènes dans la nourriture et les boissons. Poussant à l'extrême les effets d'épouvante.

Bon ça fait un peu dénouement à la scoubidou peut être ^^"""...

XD bon du coup j'sais plus trop sur quoi partir au final.

Poulpette au soleil

Bibibye

le 27.10.2016
à 12:38

  
Ça pourrait presque être "une maison, un conte" dans le quartier.

Je ne sais pas à quelle époque tu joues, mais Halloween aujourd'hui aux US ne semble pas vraiment porté sur la peur, mais plus sur le déguisement tout simplement. Du coup toutes les maisons ne sont pas forcément horrifiques, elles peuvent être simplement décorées, et ça permet de contraster avec la "vraie" maison qui fait peur.
Kappou

le 27.10.2016
à 14:16

  
Ce serait plutôt contemporain (peut être '90...histoire de ramener mes joueurs à cette époque en accord avec leur propre enfance -et accessoirement sans téléphone portable :p - ).

Sinon tu as tout à fait raison sur les décos... la plupart ne sont pas particulièrement effrayantes. Plus jolies.
Ca peut être effectivement sympa d'en avoir une qui contraste bien.
Je vais garder ton idée pour les contes. Je vais voir si j'en trouve qui ne sont pas trop trop connus pour que ça ne soit pas trop flagrant.
Mercii !

Poulpette au soleil

Zikull

le 28.10.2016
à 22:57

  
-Pour l'isolement, en plus du manque de portable, ça peut se jouer dans un village ou petite ville en montagne. La montagne la nuit ça fait peur. La forêt la nuit en montagne ça fait peurpeur.
-Halloween c'est l'occasion d'utiliser la peur comme nourriture pour une créature à réveiller, un portail à ouvrir, un rituel à accomplir,...
-Le catalyseur pourrait être les boissons généreusement distribuées pour la fête; la fabrique de jouet en bois-de-sapin-des-forêts-d'ici qui donne du travail à toute la vallée. Les jouets feraient des bruits la nuit dans les chambres des chérubins pour générer des peurs atroces,...
-Les pots des personnages joueurs qui se feraient contaminer finiraient tous par devenir nerveux, paranoïaques, ou hystériques.
-Dans l'usine surplombant la petite ville se trouve le réceptacle de toutes les peurs, une structure mi mécanique mi biologique.
-Finish avec les persos joueurs obligés de s'enfermer à l'intérieur de l'usine pour échapper à tous les enfants de la ville massés autour. Ils les traquent sous l'influence du mal. Bien sur, à l'intérieur, les responsables de l'horreur les traquent eux aussi.
-Suis en train de découvrir le groupe What mad universe. Le titre qui passe là, a cosmic chapter, pourrait être pas mal pour un finish de ce genre, à voir.
Shubby

le 01.11.2016
à 12:08

  
Alors ? :)

"Nous verrons plus tard."

Kappou

le 03.11.2016
à 01:36

  
Hop ! Un petit compte rendu !

Je n'ai eu le temps de préparer que 2 maisons contes au final (avec quelques autres maisons avec des persos plus secondaires autour qui renvoyaient sur les autres).
Mais au final ça s'est très bien passé.
Mes joueurs ont été plutôt enchantés de l'ambiance et du fait de jouer des enfants (même si au départ le fait d'avoir une limitation des capacités et des carac plus basses leur a fait mal XD).

1ère maison : Barbe Bleue.
Pas forcément mauvais bougre avec les enfants. Plutôt le genre de perso qui va faire peur, qui le sait et va en jouer.
Il surgit en hurlant de sa maison lorsque les enfants sonnent. Sauf que dans la panique, le sale gosse du groupe lui balance un œuf dans la figure.
Moment suspendu où ils se disent "on est morts". Les gosses déguerpissent, se cachent et finalement, Barbe bleue rentre chez lui sans pouvoir les attraper.

J'ai mis aussi 2 clowns (2 ados plus grands qui voulaient les détrousser de leurs bonbons), qui leur ont foutu assez la trouille pour qu'ils rentrent dans la maison la plus proche... celle du conte d'Hansel et Gretel.
Ils sont accueillis par une dame qu'ils connaissent de l'école, super gentille (assez jeune hein).
Elle leur offre à boire et à manger (ils acceptent sans problème) et les drogue ainsi à leur insu.

Là par contre, j'ai fait quelque chose de légèrement différent de ce qu'a proposé Bibibye.
Au lieu de situer les événements dans le monde réel, je suis passé par une pseudo contrée du rêve.
Donc, effets cauchemardesques à gogo (genre : impossible d'enlever leurs costumes, la femme est une espèce de créature à la mâchoire béante, etc).

Ils ont quand même fini par s'en sortir grâce à des jets exceptionnellement bons (je suis frustrée, de mon côté j'ai fait 2 échecs critiques quand même ... >.> ), mais leur santé mentale en a pris un sacré coup.

Bref ! Une petite partie sympa ^^ !

Poulpette au soleil

Bibibye

le 03.11.2016
à 12:46

  
Content d'avoir pu aider un peu, la partie avait l'air cool ! Faudra que je teste aussi un jour les enfants !
Shindranel

le 04.11.2016
à 10:52

  
Il y a un jeu spécialisé là-dedans: Little Fears.
On y joue un enfant confronté au "monstre du placard" (ou plutôt AUX monstres, parce qu'il y en a tout un tas). Ce qui est extrêmement fort, dedans, c'est que quoi qu'on fasse les adultes ne prennent pas les personnages aux sérieux, et ce malgré les risques bien réels. Et comme l'évoque Zikull, les monstres se nourrissent de peur (ou de souffrance pour les plus extrêmes), donc ils ne lâcheront pas les PJ facilement.

Après, la particularité de Little Fears c'est qu'il y a un système de "magie" pour se défendre. Enfin, je dis magie, mais c'est un peu plus étrange. Comme les enfants donnent vie aux monstres par leur peur, leurs croyances ont un effet sur la réalité. Par exemple s'ils pensent que leur peluche d'ours peut les sauver, alors potentiellement l'ours s'animera pour défendre l'enfant. C'est la seule façon que les enfants ont de se protéger, toute façon.

Si on applique un esprit plus cthulien, les enfants pourraient être totalement à la merci des monstres. Et là, ça devient vraiment terrifiant (parce que pour avoir pas mal testé ce jeu, je peux vous assurer qu'on n'est jamais vraiment à l'aise tant qu'on n'a pas son objet fétiche avec soi pour se protéger).


Désolé de débarquer après la bataille, au passage, mais ça pourrait être une piste pour un prochain Halloween.
Kappou

le 08.11.2016
à 14:22

  
Bibibye > Merci encore :) ! tu m'as bien aidé.

Shindrael > Pas grave ! c'est toujours des informations intéressantes à prendre.
Je ne connais pas du tout, mais je vais aller jeter un oeil à tout ça.

Merciii !

Poulpette au soleil


Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
Drag to order
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .