Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Incoming SD
Desparite

le 10.11.2010
à 16:12

  
La newsletter de Sans Détour vient de tomber avec

des confirmations :

- Les Terres de Lovecraft - Dunwich
- Le kit d’expédition des Montagnes Hallucinées
annoncées pour la fin de l'année

- Les Terres de Lovecraft - Insmouth
Pour début 2011 (Slurp, quelle bonne odeur de Varech !)

du neuf :
- Le manuel des armes (?)

"Près de 900 armes de toutes sortes et
détaillées selon leurs époques
(intemporelles, victoriennes, années
folles, contemporaines, ou venues
d’ailleurs…)."


Heu, gageons qu'il s'agira également d'un recueil de matériel avec des explications historiques et des tas de trucs chouettos et Forensic'like. Dans le cas contraire, je ne vois pas bien l'intérêt après le taf cyclopéen du Dr Incube , à voir...

A la limite, j'aurais préféré un 'tit truc sur la magie, histoire de ne pas me trimbaler un livre de règles V5 à chaque partie.

LE LIEN
Sempai

le 10.11.2010
à 18:42

  
Ne doute pas de ce projet (le manuel des armes), il va être TOUT simplement ENORME et devenir TA BIBLE !

Sempaï

Desparite

le 10.11.2010
à 21:34

  
Ok
Fjal

le 12.11.2010
à 10:34

  
Sinon, aussi vu la prévision de DELTA GREEN.

Ce n'est pas mal, en soit, mais cela avait été annoncé comme une non priorité ... je me suis donc démenée pour en obtenir une version Descartes ...

Pourquoi ce revirement ?
Sempai

le 12.11.2010
à 11:41

  
Attention, le delta green annoncé (si je ne me trompe pas) ne sera pas le livre de base, mais le "countdown", celui qui est épuisé et donc "introuvable" à un prix raisonnable !

Sempaï

Docteur incub.

le 14.11.2010
à 20:13

  

(Docteur Incube)


Sempai a dit...
Ne doute pas de ce projet (le manuel des armes), il va être TOUT simplement ENORME et devenir TA BIBLE !

Que Cthulhu vous pèle

Blackshield77

le 16.11.2010
à 20:34

  
Sempai a dit...
Attention, le delta green annoncé (si je ne me trompe pas) ne sera pas le livre de base, mais le "countdown", celui qui est épuisé et donc "introuvable" à un prix raisonnable !
BONNE NOUVELLE !!!
C'est bel et bien DELTA GREEN (livre de base qui sortira finalement en premier) suivit d'un peu plus tard de COUNTDOWN.

Ps.: Les livres seront refaits à la sauce v6 de l'Appel de Cthulhu

Pour survivre il faut... courir plus vite que les autres Investigateurs...

Fjal

le 17.11.2010
à 18:41

  
Sympa, l'aurais-je su un peu plus tôt, cela m'aurait évité d'acheter la version Descartes (avec sa couverture ...)

J'aime pas les rebondissements scénaristiques de mauvaise qualité
Sempai

le 17.11.2010
à 19:51

  
Moi je ne regrette pas d'avoir la version decartes et cela me semble également logique de sortir la version 1 de Delta Green avant le countdown même si je vais encore devoir ronger mon frein de longs mois avant d'avoir ce fameux countdown entre mes mains !

Sempaï

Blackshield77

le 17.11.2010
à 23:03

  
N'ayez crainte les 2 versions seront compatibles. La plus grande différence sera au niveau visuel des 2 produits.

Pour survivre il faut... courir plus vite que les autres Investigateurs...

Mrsel

le 18.11.2010
à 08:36

  
cela m'aurait évité d'acheter la version Descartes
Si tu ne l'avais pas acheté, SD n'aurait pas eu d'intérêt à le publier
Fjal

le 18.11.2010
à 09:34

  
J'attends encore les remerciements de SD

Maintenant, c'est vrai que c'est très bien, mais bon, le bouqin n'est pas très solide ... (comme d'hab)
Vonv

le 29.07
à 08:25

  
27 juillet 2019, pour l'"Histoire"
Et un peu pour la déconne pathos !
Un monde nouveau

À force de publier du fantastique, on finit par croire aux fées et aux dragons. Parfois même on s’imagine que les gens sont honorables et bienveillants. Heureusement la réalité est là pour nous rappeler comment les choses fonctionnent, vraiment.

Sans-Détour, c’est quoi ? Serait-ce une entité multi-tentaculaire avec des ramifications dans des dizaines d’activités ? Qui brasse des millions d’euros via des sociétés off shores occultes ? En profitant de leurs partenaires pour s’enrichir outrageusement ? Oui je viens de lire Facebook et les forums de ceux qui se prétendent informés.

Ou plus simplement une société d’édition de jeux de rôles qui existe depuis dix ans, qui au mieux a réalisé un million d’euros de chiffre d’affaires une fois dans son existence et qui emploie cinq salariés ? Des personnes qui dès 2009 ont travaillé avec passion et amour pour rendre ses lettres de noblesse au jeu de rôles en général, et en particulier à une licence, qui a fait notre réputation, et que nous avons aimés de tout notre cœur : L’Appel de Cthulhu.

Notre réalité ? c’est difficile. Nous courons après l’argent que les plus gros trainent à nous payer, nous manquons de trésorerie en permanence, nous sommes régulièrement en retard sur des factures. Malgré tout, nous essayons de bâtir de nouveaux projets dans un contexte qui condamne d’avance la moindre de nos communications ou commente le moindre de nos mouvements. Et quoi ? Si nous restions immobiles, on nous soupçonnerait de comploter contre la paix dans le monde.

Sommes-nous morts ? Au-delà de l’aspect philosophique de la réponse, financièrement non. On nous doit plus d’argent que nous n’avons de dettes à régler. Notre carnet de commande est plein pour les figurines Confrontation. Notre bilan est encore une fois positif, comme toujours depuis dix ans. Des professionnels de différents horizons continuent de solliciter notre savoir-faire sur des projets en préparation.

Mais si ce n’était que cela, nous pourrions encore nous en sortir par le haut comme nous l’avons toujours fait. Nous ferions des communications optimistes et enthousiastes, en livrant les projets promis comme pour les Masques et La Bête, en avançant à pas de géants sur nos nouveaux dossiers comme Confrontation, en démontrant que l’énergie que notre équipe déploie au quotidien suffit à prouver que nous travaillons – oui il faut prouver désormais.

Cette réalité nous l’avons peut-être causée. Nous avons surement été maladroits, un peu fiers de notre travail, personne n’est parfait.

Il y a une autre réalité, la plus indigne à nos yeux et qui rend méprisables ceux qui la provoquent, ceux qui, bouffis d’égos et de l’importance du pouvoir qu’ils s’imaginent avoir, énoncent des mensonges, déforment les faits et nous mettent au pilori.

Nous, bêtement, avec un idéal sans doute poussiéreux, continuons à communiquer de manière positive, à y croire malgré les lynchages publics, les menaces et les chantages à l’argent. Et aussi à nous taire.

Nous avons lancé un nouveau Kickstarter. Franchement il faut y croire, au regard de l’ambiance sur les réseaux sociaux, pour se remettre sous le feu des projecteurs. Choose Cthulhu est un excellent projet, qui marche partout en Europe, avec des dizaines de milliers d’exemplaires vendus. C’est de l’édition, c’est notre cœur de métier depuis dix ans. C’est exactement ce qu’il nous faut pour relancer notre activité après une très longue année semée d’embûches. Pensez-vous que l’on nous laisserait travailler et gagner l’argent dont nous avons besoin pour payer nos factures et les salaires de nos employés ? Ce serait trop beau.

C’est Chaosium, les mêmes qui nous ont condamnés sur la place publique à cause d’une dette, qui nous empêche aujourd’hui de travailler. Ne cherchez pas de cohérence là-dedans.

Voici, en toute transparence, la plainte déposée par Chaosium à notre encontre :

Trademark Desc: Call of Cthulhu
Logo: true
Jurisdiction: United States of America
Registration Number: 74030367
Registration Office: USPTO
Infringement Desc: The product Chaosium’s trade dress, including use of "Cthulhu" in a proprietary San Cristobal font, making this a classic case of intentional market confusion. Edition Sans-Detour has no license to use any elements of the "Call of Cthulhu RPG" - we terminated their license last year because they failed to make required royalty payments. There also appears to be numerous elements that had been produced under their now-terminated license for Call of Cthulhu that has been worked into this "Choose Cthulhu" product without Chaosium's permission.

On nous soupçonne de vouloir créer de la confusion intentionnelle sur le marché du jeu de rôles en proposant une traduction de livres dont vous êtes le héros (!) et d’utiliser, comme certains confrères, une police de caractère proche de celle du jeu de rôle l’Appel de Cthulhu.

On nous soupçonne de vouloir utiliser des illustrations et éléments créés par notre propre société, réalisés par des employés de Sans-Détour, dont nous avons la propriété commerciale.

Nous ne pouvons estimer les dommages causés par Chaosium à notre projet, à cette licence, à l’éditeur espagnol qui nous soutient dans cette démarche, ni même aux autres éditeurs allemands et italiens de ces titres. Pourtant, l’an dernier, Chaosium a contacté l’éditeur espagnol pour diffuser ces mêmes ouvrages aux Etats-Unis…

Sur la base de ces éléments, nous avons contacté l’équipe de Kickstarter afin de justifier de l’intégrité éthique et légale de notre projet (!) quant à toute utilisation d’éléments pouvant appartenir à la licence de L’Appel de Cthulhu. Nous comprenons que Kickstarter soit vigilant quant à l’exploitation des droits sur les projets qu’il valorise sur son site. Mais le manque de précision des allégations de Chaosium est juste destiné à interrompre une campagne prometteuse (financée en 1 heure et objectif doublé en moins d’une journée) afin de porter préjudice à Sans-Détour.

Nous avions un immense respect pour le Grand Chaosium, celui de Greg Stafford, Lynn Willis, Charlie Krank : des gens que nous avons aimés et avec qui nous avons partagé de beaux moments ici en France ou chez eux, aux Etats-Unis. Ces personnes honorables, qui soutenaient et encourageaient la création et la passion, ont cédé la place à des business men qui ont acquis dans des conditions qui leur étaient très favorables, une licence qu’ils veulent « bankable ». Notre environnement est ainsi fait, et nous devrons désormais vivre avec.

Une époque vient de se terminer. Cette nouvelle ère se fera avec ou sans nous, difficile à ce stade et avec tant de haine, de faire simplement notre travail. Nous avons aimé innover, nous avons aimé faire toujours plus, plus beau, plus imposant, plus « jamais vu ». Nous devons nous réinventer pour continuer à aimer notre métier.

On peut nous voir comme les méchants d’une histoire que nous n’écrivons pas. On peut ne retenir que cela des dix années de notre existence, je suis déjà passé par là et il y a, dans certains esprits, une confusion entre les activités de Ludikbazar, disparu dans la douleur après quinze longues années d’existence, et celles de Sans-Détour, qui sont deux entreprises aux activités et fonctionnement différents, simplement gérées par le même homme.

L’équipe de Sans-Détour veut continuer à travailler et à faire rêver, quelles que soient les difficultés rencontrées et un quotidien éreintant. Pourtant, nous ne sommes que des femmes et des hommes, et afin de nous préserver nous avons décidé de retourner dans l’ancien monde et de cesser les financements participatifs, ce qui inclue la campagne en cours. Dès sa réouverture par Kickstarter, nous la refermerons afin que chacun des contributeurs puisse récupérer sa mise.

Merci à tous ceux qui n’ont jamais cessés de nous soutenir, c’est pour vous que nous continuerons.

Borowski Piotr
Ah oui, juste une chose sur le Club des 5.
A force de dire que SD c'est 5 personnes, 5 doigts de la main, 5 pauvres profonds harcelés par un réseau d'investigateurs sociaux qui font des critiques pour les embêter, SD, je voyais ça plus inclusif. Pour moi c'est aussi:
> la communauté des visteuses/rs de Toc qui est restée mobilisée.
> les auteurs/pigistes et autres intermittents.
> les illustrateurs de renom et de talent.
> les acheteurs: tout ceux qui ont fait confiance aux KS en misant leurs économies.
Desparite

le 30.07
à 09:25

  
Aziraphale

le 31.07
à 12:37

  
c'est vraiment triste cette histoire de SD.
Franchement ils n'ont pas bien géré tout ce bordel. Et moi même j'ai failli en être victime (un bouquin pré-commandé qui est arrivé avec des mois de retards). Mais je ne peux m'empêcher de penser que derrière SD il y avait surtout des passionnés de JdR qui n'ont pas réussi à contrôler le succès et non pas des "grands manitous du marketing assoiffé de fric" parce que franchement si tu veux devenir riche et que tu es sans scrupule il y a d'autres filons bien plus juteux que le jeu de rôle !

après ils sont encore une fois pas malins de vouloir réassocier leur nom à du Cthulhu (de prêt ou de loin) et feraient mieux de passer à autre chose.

Cthulhu noster qui es in maaribus

Vonv

le 05.08
à 22:55

  
Azi, tu te rappelles l'appel de (pro)fonds de 500 000€ ou avoisinant ?...
Aziraphale

le 08.08
à 13:42

  
tu parles de ça :
http://www.sans-detour.com/wp-content/uploads/2017/03/Sans-Detour_ouvre_son_capital.pdf
Ils se sont vu devenir les Chaosium ou les Wizards of the Coast à la française à cause des succès des financements de l'AdC ?
beinh je trouve plus que ça ressemble plus à des amateurs touchés par la folie des grandeurs qu'à des gens qui ont tout prévu depuis le début.
mais je ne suis pas dans les arcanes de l'édition du Jdr. Et à vrai dire, je trouve ça juste dommage parce que je préférais le design sans détour que le design edge

Cthulhu noster qui es in maaribus

Vonv

le 13.08
à 16:47

  
Surtout que Chaosium n'a pas fait ça de mémoire
David

le 13.08
à 17:31

  
Mail de Sans-Détour :
Choose Cthulhu : une fin précipitée

Le projet Kickstarter Choose Cthulhu aurait dû se terminer ce soir à 22h00. Cette campagne semblait prometteuse et nous continuons évidemment à faire en sorte que Choose Cthulhu ait sa place sur le marché du livre jeu en France. Nous ne baissons pas les bras et poursuivrons notre travail avec l’équipe espagnole dans d’autres formes, sur d’autres lieux.

Aucune réponse ne nous a été donnée par Kickstarter en 17 jours malgré les relances. Il est maintenant temps pour nous de clore cette histoire et d’annuler le projet Choose Cthulhu sur Kickstarter.

Restez attentifs aux prochaines actualités, nous vous tiendrons informés des suites données à Choose Cthulhu version française dans les semaines à venir.

Même les Chiens de Tindalos vont au petit coin!

Andre

le 13.08
à 21:45

  
C'était risqué dès le début je crois.

J'ai l'impression que SD est plutôt grillé sur les plateformes de sociofinancement du moins à court terme, voire à moyen terme, et que, s'il veulent s'en sortir, il vont devoir y aller à l'ancienne: financer les nouvelles sorties sur leur chiffre d'affaire et espérer que ça se vendra bien et rebâtir un niveau de confiance chez l'acheteur.
Kreum

le 14.08
à 16:52

  
En l'occurrence, c'est Chaosium qui a semble-t-il déposé un recours auprès de Kickstarter.
Si SD avait eu les fonds pour lancer seuls ce projet, sans doute que la même plainte aurait été formulée par Chaosium...
Andre

le 15.08
à 12:49

  
Kreum a dit...
En l'occurrence, c'est Chaosium qui a semble-t-il déposé un recours auprès de Kickstarter.
Si SD avait eu les fonds pour lancer seuls ce projet, sans doute que la même plainte aurait été formulée par Chaosium...
Sans doute. Toutefois, ce serait probablememt après le lancement et le début des ventes du produit plutôt qu'avant.

Cette petite distinction aurait permis quelque gain au minimum.

Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
Drag to order
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .