Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques
L'Epoque
1er janvier
Theobald von Bethmann-Hollweg, 65 ans, chancelier de 1909 à 1917, meurt à Hohenfinow.

6 janvier
Sur 485 000 enfants (berlinois ?), 29 000 sont tuberculeux, 77 000 souffrent d'autres maladies et 120 000 sont sous-alimentés.

7 janvier
A Hambourg, les sociaux-démocrates procèdent à une nouvelle réforme de la Constitution de la ville.

10 janvier
Jugement des criminels de guerre devant la Cour suprême de Leipzig.

21 janvier
Premier congrès du Parti national-socialiste d'Hitler : 3 000 membres.

du 24 au 29 janvier
Confédération de Paris : montant des indemnités dues par l'Allemagne : 226 milliards de Marks-or, payables en 42 annuités, auxquels s'ajoutent les vingt milliards exigés à Versailles. A l'annonce de cette somme, une grande partie de la population manifeste son vif mécontentement.

30 janvier
Le capitaine Erwin Rommel s'est vu confier le commandement d'une compagnie du 13e RI.

31 janvier
L'Allemagne compte 357 000 chômeurs en plus depuis 1914.

1er et 2 février
Manifestations dans tout le Reich contre les accords sur les réparations de guerre qui rendent le pays sans ressources.

3 février
Adolf Hitler a remporté un franc succès au crique Krone. Devant plus de 6 000 personnes qui l'ont écouté plus de deux heures, il a condamné les Alliés au sujet des réparations de guerre.

20 février
Le Parti communiste allemand rénové (KPD) obtient la majorité aux élections régionales de Halle-Mansfeld.

23 février
La dette envers la France est de 218,5 milliards de francs.

1er mars
A la conférence de Londres, le chancelier Fehrenbach rejette l'ensemble des réparations dues aux Alliés, présente un contre-projet et quitte la Conférence devant le refus de discussions des Alliés. Son attitude est approuvée par la population allemande.

8 mars
L'Allemagne refusant de payer les réparations de guerre qui lui sont imposées, les troupes françaises, britanniques et belges occupent la Ruhr, Düsseldorf, Duisburg et Ruhrort. De nouvelles sanctions économiques seraient prévues.

15 mars
Le ministre de l'Intérieur turc Ahmat Talaat Pacha, ancien grand vizir ottoman, est assassiné à Berlin par l'étudiant arménien Soghomon Tchlirian.

19 mars
Le ministre de l'Intérieur de Prusse, Severing, décide de réduire le bastion communiste de Halle-Mansfeld : intervention de grande envergure de la police.

20 mars
Plébiscite en Haute-Silésie : 707 000 voix (59,6 ou 63 %) en faveur du rattachement à l'Allemagne et 479 000 en faveur de la Pologne (40,4 %). Mais, à la suite de combats entre Polonais et corps francs et suspectant des pressions sur les travailleurs polonais, la SDN va attribuer à la Pologne la partie orientale de la région, où se trouve la plupart des industries lourdes de Silésie et où le vote polonais a été le plus important.

22 mars
Les ouvriers de Halle-Mansfeld prennent les armes, mais des rivalités entre communistes orthodoxes et gauchistes paralysent l'action.

23 mars
L'Allemagne fait connaître qu'elle ne sera pas en mesure de régler l'échéance du 1er mai.

24 mars
Les communistes tentent de prendre le pouvoir à Hambourg. 22 personnes sont tuées lors des affrontements avec l'armée.
L'Angleterre taxe à 50 % les importations allemandes.

28 mars
Répression de l'insurrection ouvrière de Halle-Mansfeld. Le KPD lance un appel à la grève générale qui n'est pas suivi. Arrestation de 4 000 insurgés.

11 avril
Décès à Hans Doorn, aux Pays-Bas, de l'ex-impératrice d'Allemagne Augusta Victoria, épouse de Guillaume II. Elle avait 63 ans.

19 avril
Augusta Victoria est enterrée à Potsdam.

24 avril
Le général Ludendorff, accusé d'avoir violé les lois de la guerre, est acquitté, à Leipzig.
Plébiscite au Tyrol en faveur de l'Allemagne : début d'un contentieux avec l'Italie.

27 avril
Réunie à Londres, la Commission des dommages de guerre (Repko) réduit la dette allemande à 132 milliards de Marks-or au moyen d'annuités de deux milliards auxquelles s'ajoutent 26 % de la valeur des exportations, soit un milliard.

28 avril
A La Havane, le Cubain José Capablanca est devenu champion du monde d'échecs en battant le tenant du titre, l'Allemand Emmanuel Lasker.

en avril
Ouverture à Rosenheim, en Bavière, du premier bureau du Parti nazi en dehors de la ville de Munich.

2 mai
Soulèvement des partisans polonais de l'avocat publiciste Wojcieh Korfanty en Haute-Silésie.

4 ou 5 mai
Le chancelier Fehrenbach se retire.

5 mai
La conférence de Londres adresse un ultimatum à l'Allemagne : la Ruhr sera occupée si elle ne respecte pas les conditions qui lui ont été fixées.

6 mai
Traité de paix germano-soviétique.

10 mai
Le Dr Joseph Wirth, Zentrum, devient chancelier.

11 mai
Pliant devant l'ultimatum de la conférence de Londres, le gouvernement Wirth se prononce pour le respect du traité de Versailles et le paiement des réparations ; recours à l'emprunt pour ne pas alourdir les charges fiscales, ce qui a pour effet d'accélérer l'inflation.

20 mai
L'Angleterre ramène à 26 % la taxe sur les importations allemandes.
Traité de paix entre l'Allemagne et la Chine.

21 mai
Les corps francs allemands écrasent les partisans polonais lors de la bataille de l'Annaberg (Haute-Silésie).

28 mai
Walther Rathenau est nommé ministre des Réparations.

31 mai
La France reçoit de l'Allemagne un premier milliard de marks au titre des réparations.

8 juin
Première retransmission radiophonique réussie en Allemagne, à l'Opéra de Berlin.

18 juin
La haute-cour de Leipzig a acquitté le sous-officier Max Ramdohr, surnommé " la Terreur de Termonde " ou bien encore " le Bourreau de Grammont ". Durant la guerre, ce fonctionnaire allemand de la police de campagne en Belgique, avait fait appliquer à la population de Termonde des mesures particulièrement sadiques. Cet acquittement suscite une violente indignation des Belges, qui parlent d'un " déni de justice ".

25 juin
Pendant le congrès de chimie de Stuttgart, l'Allemand Friedridch Bergius réussit la liquéfaction du charbon en huile.

en juin
Adolf Hitler se rend à Berlin pour entrer en contact avec des groupes nationalistes. Il s'adresse au Club national et fait des rencontres utiles grâce aux relations de Dietrich Eckhart (ce dernier est resté à Munich pour surveiller le parti, car Hitler soupçonne que des espions se sont glissés parmi les nazis). Dans la capitale allemande, Hitler a rencontré Hélène Bechstein, la riche épouse du fabricant de pianos qui a organisé pour lui des soirées mondaines afin qu'il y rencontre des personnalités.

11 juillet
Profitant de l'absence de Hitler parti à Berlin, le comité directeur du NSDAP décide d'entamer la procédure de fusion avec les autres partis völkish de Bavière, dont le Parti socialiste de Julius Streicher. Hitler menace alors de partir et énonce six conditions pour son retour éventuel, parmi lesquelles le rejet de toute discussion avec d'autres groupes sur la base de l'égalité. Il exige aussi de pouvoir désigner seul un comité d'action de trois personnes dans le but d'épurer le parti.

14 juillet
L'actrice Henny Porten épouse à Berlin le Dr Wilhelm von Kaufmann. Ce dernier a finalement décidé de renoncer à la médecine pour se consacrer à la production des films de sa femme.

29 juillet
Lors d'une région dans la salle de la brasserie Sternecker, à Munich, Adolf Hitler réussit à se débarrasser de plusieurs fondateurs du parti nazi, dont Anton Drexler, et à se faire élire à la présidence du Parti national-socialiste (NSDAP). A 32 ans, Hitler dispose désormais de pouvoirs illimités au sein du parti. Par ailleurs, le programme du parti nazi, adopté en février 1920, est déclaré définitif.

31 juillet
Rudolf Hess est chargé de résumer le programme du NSDAP dans un éditorial du Völkischer Beobachter : il est antiparlementaire, anti-juif, anti-capitaliste et prône l'instauration d'une " communauté nationale du peuple ".

en juillet
Wilhelm Frick, avocat et chef de la section politique de la police de Munich, devient le contact d'Adolf Hitler au commissariat central de la ville.
Le leader bolchevik Lénine condamne la stratégie gauchiste du KPD lors de l'insurrection de la Ruhr.

3 août
Les gardes du corps d'Hitler se sont regroupés au sein des SA, la Section de sports et de gymnastique. Cette astuce a été imaginée par Röhm, à la suite de la décision prise par Berlin, à la demande des Alliés, de dissoudre tous les groupes paramilitaires. Ces anciens membres du Freikorps, commandés par un ancien officier de la marine, Otto Klintzsch, vont ainsi pouvoir poursuivre leurs activités.

12 août
La question de la Haute-Silésie est portée devant la Société des nations.

15 août
Grave crise économique et chute du mark. Le dollar vaut 88 marks, la livre en vaut 540.

21 août
Inauguration à Potsdam de la tour Einstein (un observatoire), construite sur le Telegraphenberg.

25 août
Traité de paix séparée germano-américain (le Sénat américain ayant rejeté le traité de Versailles en novembre 1919). De même, les Etats-Unis signent un traité de paix avec l'Autriche.

26 août
Le ministre des Finances Matthias Erzberger, 46 ans, est assassiné près de Griesbach (Bade) par deux anciens officiers de marine, membres de l'Ordre germanique, ultranationaliste.

29 août
Proclamation de l'Etat d'urgence pour faire face à la crise économique.

en août
Le Parti socialiste allemand du pornographe Julius Streicher s'associe au Parti nazi.

1er septembre
La Haute Silésie est partagée entre la Pologne et l'Allemagne (ou en octobre ?).

19 septembre
Inauguration à Berlin de la première autoroute, l'Avus.

21 septembre
Explosion de 400 tonnes des salpêtre dans une usine de gaz de la société BASF à Oppau (Rhénanie) : entre 900 et 1 000 morts, et 2 500 blessés.

24 septembre
Première couse automobile au circuit Avus de Berlin. L'Allemand Fritz von Opel remporte la course à une moyenne de 130,4 km/h.

27 septembre
Décès à Neustrelitz du compositeur Engelbert Humperdinck, 67 ans.

29 septembre
Destabilisation du mark à la Bourse : le dollar vaut 147 marks.

30 septembre
Levée des sanctions économiques contre l'Allemagne. Les Français et Belges évacuent la Ruhr.

en septembre
Le chef du gouvernement de Bavière, Gustav von Kahr, qui avait fait de la Bavière un bastion des éléments les plus réactionnaires du pays, est contraint de quitter ce poste par Berlin. Il est remplacé par le comte Lerchenfeld qui dirige un régime modéré. Parmi les nouveaux ministres bavarois, on trouve : Pohner (chef de la police), le général Ludendorff, l'amiral von Tirpitz et le conseiller Escherich.
Les casseurs du parti nazi attendaient cela depuis longtemps : à Munich, ils sont montés à l'assaut de la tribune où le chef de la Ligue fédéraliste de Bavière, Otto Ballerstedt, se préparait à adresser un discours à l'assemblée. Ballerstedt a été blessé.
Max Amman, l'ancien sergent d'Hitler, devient le responsable commercial du Parti nazi.

5 octobre
Adolf Hitler ajoute une formation paramilitaire au parti NSDAP : Ernst Röhm a rebaptisé sa section de sports et de gymnastique : les SA (Sturmabteilungen, " Sections d'assaut "). Il ne s'agit plus d'un groupe de bagarreurs, mais d'une unité très disciplinée, composée de plusieurs centaines d'hommes armés par les soins de Röhm, grâce à l'armée. De nombreux soldats démobilisés et qui n'ont pas retrouvés de travail vont rejoindre la SA. Ils perçoivent un salaire et vivent des émotions fortes.

6 octobre
Accord franco-allemand de Wiesbaden : le ministre des Réparations Walther Rathenau propose à Louis Loucheur d'acquitter en nature une partie de la dette allemande. Le projet de faire reconstruire le Nord de la France par l'Allemagne est accepté avec enthousiasme par les industriels allemands qui y voient un moyen pour s'assurer une position hégémonique sur le continent.

18 octobre
Louis III, roi déchu de Bavière (novembre 1918), meurt en exil à Sarvar, en Hongrie, à l'âge de 76 ans.

20 octobre
A l'instigation de la SDN, la Haute-Silésie est partagée entre la Pologne et l'Allemagne.

22 octobre
Le chancelier Wirth donne la démission de son gouvernement après le règlement défavorable en Haute-Silésie.

25 octobre
Wirth reprend la chancellerie et accepte le principe du partage de la Haute-Silésie avec la Pologne, proposé par la SDN. Wirth gouvernera sans le soutien du DVP.

26 octobre
Karl Heynen, le premier criminel allemand à être jugé, est condamné à neuf mois de prison.

1er novembre
Otto Braun (SPD) forme le gouvernement de Prusse.

4 ou 12 novembre
Effondrement du mark allemand : 225 marks pour un dollar, 1 200 pour une livre.

16 novembre
Prétextant l'épuisement de sa réserve de devises, l'Allemagne sollicite un moratoire.
Levée de l'état d'urgence.

23 novembre
Dans son journal, Heinrich Himmler, qui ne sait trop quoi faire de sa vie, écrit qu'il a " découpé un article concernant l'immigration au Pérou. Où pourrais-je encore m'installer ? En Espagne, en Turquie, sur les rives de la Baltique, en Russie, au Pérou ? J'y pense souvent. Une chose est sûre : d'ici deux ans je ne serais plus en Allemagne ".

en novembre
Le jeune Joseph Goebbels, 24 ans, accède au rang de " docteur en philologie " à l'université de Heidelberg. Pourtant ce diplôme important ne lui permet pas d'accéder aux postes prestigieux et aux honneurs dont il avait tant rêvé.

1er décembre
Le cours du mark remonte : 750 marks pour une livre sterling.

10 décembre
Le scientifique juif allemand Albert Einstein, naturalisé suisse, reçoit le prix Nobel de physique pour ses travaux sur la théorie des quanta.

14 décembre
L'Allemagne demande l'ajournement du paiement des réparations aux Alliés.

30 décembre
Fondation de la société anonyme Rhin-Main-Danube pour l'aménagement du canal du Main.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .