Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques
L'Epoque
1er janvier
Sur ordre du président français Poincaré, Dorten (république de Bad Ems) est exilé à Nice.
Le NSDAP, dissous après le putsch manqué de novembre, est remplacé par la Société du peuple de la Grande Allemagne.

8 ou 9 janvier
Heinz Orbis, président du gouvernement autonomiste du Palatinat, soutenu par la France, est assassiné à Speyer par un commando dirigé par le juriste nationaliste Edgar Jung (futur collaborateur de von Papen).

14 janvier
Première réunion à Paris du comité Dawes, qui doit préciser les modalités de paiement des réparations par l'Allemagne.

15 janvier
Ouverture à Londres d'une réunion d'experts sous la présidence du banquier américain C.G. Dawes afin d'étudier les moyens de la reprise économique de l'Allemagne sur le plan mondial et de l'ériger en " rempart contre le bolchevisme ".

du 19 au 20 janvier
Internationale Representantschaft für Kanusport (première fédération internationale de canoë-kayak).

12 février
Massacre de Pirmassens : quarante autonomistes rhénans sont tués par un corps franc nazi venu de la rive droite du Rhin ; Poincaré interdit aux troupes françaises d'intervenir : fin de l'autonomisme rhénan. La pacification intérieure étant survenue, von Seeckt réclame lui-même l'abrogation de l'état d'exception qui avait fait de lui le défenseur du régime.
Sous la pression de l'Angleterre, la France renonce définitivement à soutenir le mouvement séparatiste rhénan.

19 février
Levée de l'état de siège proclamé en septembre 1923.

22 février
A Magdebourg, fondation de la " Fédération de protection de la République " (Republikanischer Schutzverband) par Otto Hörsing (SPD) et des représentants du Zentrum et du DDP.

23 février
La Grande-Bretagne ramène à 5 % (précédemment 26 %) la taxe sur les importations en provenance d'Allemagne.

26 février
Ouverture à Munich du procès pour haute trahison d'Adolf Hitler et du général Erich von Ludendorff (putsch de Munich).

fin février
Le général Seeckt, commandant en chef de la Reichswehr, se défait de son plein gré des pleins pouvoirs dictatoriaux qu'il avait reçu à l'occasion des émeutes de novembre 1923.

en février
Profitant de l'inflation, de la baisse du chômage et de la relance économique, le Syndicat patronal allemand remet en cause les acquis ouvriers : allongement de la journée de travail.

1er mars
Levée de l'interdiction du Parti communiste qui forme l'organisation paramilitaire " Ligue rouge des combattants du Front " (RFB).

3 mars
Traité de paix entre la Turquie et l'Allemagne (?).

13 mars
Tensions au Parlement où socialistes et communistes réclament l'abrogation des ordonnances promulguées durant l'état de siège ; avec l'accord du président Ebert, le chancelier Marx proclame la dissolution de l'Assemblée.

19 mars
Première à Munich de la pièce Vie d'Edouard II d'Angleterre, de Bertolt Brecht.

24 mars
Aux Etats-Unis, la Chambre des représentants accorde un crédit de dix millions de dollars pour l'achat de vivres pour la population allemande.

en mars
Martin Bormann est condamné à un an de prison, en tant que complice de Rudolf Hess, pour le meurtre de Walther Kadow, l'homme soupçonné d'avoir livré aux Français le saboteur Leo Schlageter, en mai 1923.

1er avril
Hitler est condamné à cinq ans de forteresse pour sa tentative de putsch à Munich, peine assortie d'une amende de 200 marks-or. Ce jugement est considéré comme particulièrement indulgent puisqu'il ne le condamne qu'à la peine la plus légère prévue en cas de haute trahison (il risquait la peine de mort ou la détention à vie). De plus, la possibilité d'un sursis après une peine effective de six mois a été évoqué par le président du tribunal. Par ailleurs, le général Ludendorff est acquitté malgré les charges qui pesaient contre lui. Le Times de Londres qualifie ces verdicts de " très bonne plaisanterie pour un 1er avril ".

9 avril
Le plan Dawes révise les délais pour le paiement des réparations allemandes.

10 avril
Décès à Berlin d'Hugo Stinnes, 54 ans, le magnat de l'industrie allemande.

14 avril
Les conclusions du Comité Dawes sont rendues publiques. Emission d'un nouveau mark coté sur les places boursières étrangères : faillite des petits épargnants qui ne sont pas indemnisés. Afflux des capitaux américains.

16 avril
Le gouvernement allemand accepte les propositions du banquier américain Charles Dawes, favorables à l'économie du Reich. Ce plan doit aider l'Allemagne à dégager des excédents commerciaux pour financer ce qu'elle doit aux vainqueurs.

20 avril
Pour son 35e anniversaire, Hitler reçoit des cadeaux en prison.

en avril
Le Rentenmark laisse la place au Reichsmark gagé sur l'or, avec comme parité 4,2 RM pour un dollar.
Le chimiste alcoolique Richard Ley et l'étudiant munichois Baldur von Schirach adhèrent au parti nazi.

1er mai
Conclusion d'un pacte entre le patronat les syndicats pour garantir la paix sociale ; fort recul de la syndicalisation.

4 mai
Elections du Reichstag : succès des nationalistes (32 sièges) et des communistes ; l'électorat a sanctionné les partis de gouvernement. SPD 20,5 % (100 sièges, - 2), DNVP 19,5 (95, + 24), Zentrum 13,4 (65, + 1), KPD 12,6 (62, + 58), DVP 9,2 (45, - 20), N-S Freiheitsbewegung 6,5 (32, + 32), DDP 5,7 (28, - 11), BVP 3,2 (16, - 5), Bauernbund Bavière 2,4 (10, + 10), Landbund 2 (10, + 10), Parti du Hanovre 1,1 (5, + 5), Autres 3,1 (4). Le DNVP, renforcé par le Landbund, devient le premier parti d'une République qu'il combat.

8 mai
A Genève, la Société des Nations accorde le port de Memel à la Lituanie.

19 mai
Les Etats-Unis prêtent cent millions de dollars à l'Allemagne.

26 mai
Démission du chancelier Marx.

28 mai
Le député nationaliste Walraff est élu président du Reichstag.

en mai
Les " tribunaux du peuple " sont abolis en Bavière.

3 juin
Second cabinet Marx.

6 juin
Le Reichstag vote la proposition Dawes par 247 voix contre 183.

17 juin
Le président du Conseil français, Edouard Herriot, décide l'abandon de la politique des otages allemands dans la Ruhr occupée.

en juin
Le président Ebert, malgré le succès du DNP aux élections, reconduit un cabinet Marx quasi identique avec Gessler à la Reichswehr et Jarres à l'Intérieur. Toutefois, l'espoir d'associer le DNVP demeure.
Julius Streicher et Hermann Esser fondent la Grande communauté du peuple allemand, un mouvement opposé au Parti national-socialiste, dirigé par Ludendorff et Gregor Strasser.

8 juillet
Espérant être libéré, Hitler publie une lettre ouverte dans laquelle il annonce sa démission de la présidence du Parti nazi.

16 juillet
Ouverture de la Conférence de Londres sur les réparations allemandes.

22 juillet
Le festival de Bayreuth renoue avec la tradition de son hommage rendu à Richard Wagner, chaque été, pour la première fois depuis la guerre.

27 juillet
Clôture des Jeux olympiques de Paris. L'Allemagne n'y a pas participé.
Décès à Berlin du pianiste et compositeur italien Ferrucio Busoni, 58 ans, directeur de la classe de composition de l'Académie des beaux-arts de Berlin.

en juillet
Le SPD crée l'organisation paramilitaire " Bannière d'Empire noire-rouge-or " (Reichsbanner Schwarz-Rot-Gold).
Hitler, toujours en prison, écrit son livre Mein Kampf.

début août
L'Allemagne est conviée à participer aux travaux du Comité Dawes à Londres ; sous la pression anglo-américaine, la France (Herriot) consent à évacuer l'Allemagne.

16 ou 17 août
Clôture de la Conférence de Londres : adoption du plan Dawes fixant à l'Allemagne un remboursement des réparations par annuités progressives de 1 à 2,5 milliards de marks-or. Les troupes françaises et belges acceptent d'évacuer Offenburg et Appenweier, dans la Rhur.

17 ou 18 août
Les troupes françaises et belges évacuent les localités d'Offenburg et d'Appenweier, dans la Ruhr, occupées depuis 1923.

29 août
Le Reichstag vote le plan Dawes de réparation. La moitié des députés du DNVP ont ratifié le plan. Nazis et communistes ont voté contre.
Privatisation des chemins de fer.

30 août
Fin du contrôle naval de l'Allemagne.
La Reichsbank redevient la Banque nationale et émet des reichsmarks ; la valeur du mark-papier est définitivement relevée. Cette loi bancaire donne à la Reichsbank une autonomie vis-à-vis du gouvernement.

31 août
Le Berlinois Illustré annonce pour la prochaine saison la " masculinisation de la femme " avec les cheveux courts à la garçonne, les hauts-de-forme et les manteaux d'hommes.

1er septembre
Le plan Dawes entre en application. Il fixe le montant de versements annuels du Reich : après un premier versement de seulement 200 millions de RM en 1925, il devait ensuite payer 1,2 milliard, puis passer à 2,5 milliards jusqu'en 1929. Le plan prévoit aussi l'origine des sommes : des impôts indirects, des taxes sur les transports, des revenus de la Reichsbahn devenue une société par actions indépendante de l'Etat et internationalisée et des revenus des grandes sociétés industrielles. L'Américain Gilbert Parker assure le transfert des fonds et surveille la politique monétaire du Reich en tant qu'agent général des réparations. Le Reich bénéficie aussitôt d'un prêt de 800 milliards de RM pour faire face à ses obligations.

3 septembre
Contrat entre l'Allemagne et l'URSS pour l'achat de pétrole russe.

7 septembre
Les expulsés (180 000 personnes) peuvent retourner dans la Ruhr.

22 septembre
Pour la deuxième fois, la police a demandé au ministère bavarois de l'Intérieur d'expulser Adolf Hitler. Le ministre, Franz Gürtner, n'a pas voulu accéder à leur demande. Les policiers craignent qu'à sa libération, le chef du NSDAP dissous organise de nouveaux troubles, en menaçant ainsi la sécurité publique.

23 ou 29 septembre
A Berlin, le gouvernement essaye d'obtenir son admission à la Société des Nations.

1er octobre
Adolf Hitler est maintenu en prison en raison de l'arrestation de membres de l'organisation Frontbann d'Ernst Röhm.

10 octobre
A Londres, le Comité Dawes accorde à l'Allemagne un prêt immédiat de 800 millions de marks-or, financé pour moitié par les Etats-Unis et pour un quart par l'Angleterre.

12 octobre
Départ du Zeppelin LZ 126 de Friedrichshafen pour New York, sous les ordres du commandant Hugo Eckener.

14 octobre
Retour triomphal au théâtre, à Berlin, du metteur en scène Max Reinhardt.

15 octobre
Parti trois jours plus tôt de Friedrichshafen, près du lac de Constance, le dirigeable Zeppelin allemand LZ 126, a rejoint Lakehurst, près de New York, après une traversée hardie de l'océan Atlantique. La traversée a duré 81 heures et 17 minutes pour une distance parcourue de 8 150 kilomètres.

16 octobre
Le Zeppelin LZ 126 est rebaptisé Los Angeles en signe de paix.

20 octobre
Ne parvenant pas à dégager une majorité, le chancelier Marx proclame la dissolution du Parlement.

26 octobre
Le cinéaste danois Carl Dreyer dévoile à Berlin son dernier film, réalisé en Allemagne, Michaël, avec Benjamin Christensen, Nora Gregor et Walter Slezak.

fin octobre
Reprise du chômage.

4 novembre
Première à Dresde de l'opéra de Richard Strauss Intermezzo.

7 novembre
Introduction dans la Sarre de la journée de travail de huit heures.

13 novembre
Sortie à Berlin du film Das Wachsenfigurenkabinett (" le Cabinet des figures de cire "), de Paul Leni, avec Warner Krauss, Emil Jannings, Conrad Veidt et Lupu-Pick.

28 novembre
Parution du livre la Montagne magique de Thomas Mann.

30 novembre
Les troupes franco-belges évacuent la Ruhr.

1er ou 2 décembre
Traité commercial anglo-allemand conclu à Londres.

7 décembre
Elections législatives : les socialistes reprennent des sièges aux nationalistes et communistes. 78,8 % de participation (en remontée). SPD 26 % (131 sièges, + 31), DNVP 20,5 (103, + 8), Z 13,6 (69, + 4), DVP 10,1 (51, + 6), KPD 9 (45, - 17), DDP 6,3 (32, + 4), BVP 3,7 (19, + 3), Bauernbund de Bavière 3,3 (17, + 7), M-S Freiheitsbewegung 3 (14, - 18), Landbund 1,6 (8, - 2), Parti du Hanovre 0,9 (4, - 1), Autres 2 (0, - 4).

15 décembre
Crise ministérielle, démission du cabinet social-démocrate du chancelier Marx.

20 décembre
Sur ordre du ministère allemand de la Justice, et sous condition, Adolf Hitler est libéré sur parole de la prison de Landsberg, après huit mois de forteresse pour trahison. Il en a profité pour écrire son livre Mein Kampf. Un autre responsable du putsch de Munich, Hermann Kriebel, est lui aussi libéré.

23 décembre
Sortie à Berlin du film Der Letzte Mann (" le Dernier des Hommes "), de F.W. Murnau, avec Emil Jannings.

26 décembre
Fermeture du Bauhaus de Weimar. Les villes de Francfort et de Dessau font des démarches pour le reprendre.

30 décembre
Luigi Pirandello atteint à la notoriété, avec la pièce Six personnages en quête d'auteur, mise en scène par Max Reinhardt.

en décembre
Un tribunal de Magdebourg condamne à une amende le journaliste qui avait accusé le président Ebert de haute trahison en raison de sa participation à la grève de Berlin en janvier 1918 ; cependant le tribunal reconnaît qu'Ebert était juridiquement coupable. Cette atteinte portée au chef de l'Etat l'ébranle fortement.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .