Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques
L'Epoque
1er janvier
Le Bureau international de l'heure (BIH), dont le siège est à l'Observatoire de Paris, est chargé de centraliser les déterminations de l'heure faites dans le monde, de les analyser et d'en déduire l'échelle de Temps universel.
Développement du dadaïsme à Paris avec l'arrivée de l'écrivain roumain Tristan Tzara.

3 janvier
Louis Delluc crée le Ciné-Club de France.

6 janvier
A la suite de laborieuses négociations entre le prince syrien Fayçal et le Premier ministre Clemenceau, un accord qualifié de " provisoire " est signé entre les deux parties, réglant les conditions de la présence française en Syrie. Mais l'opposition farouche des nationalistes syriens et arabes le fera échouer.

8 janvier
Inauguration du Conseil économique du travail à l'initiative de la CGT.

10 janvier
Entrée en vigueur du traité de Versailles qui ampute l'Allemagne de ses colonies et de nombreux territoires indispensables à son économie ; sévère contrôle de la production industrielle et agricole, confiscation des avoirs à l'étranger et de la flotte marchande ; démantèlement du potentiel militaire, lourdes réparations. Création de la Société des Nations (SDN).

11 janvier
Renouvellement de la totalité des sénateurs, avec notamment la première élection des sénateurs en Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle.

14 janvier
Léon Bourgeois est élu président du Sénat.

15 janvier
Le maréchal Foch devient chef de la Commission militaire de surveillance de l'Allemagne.

16 janvier
Premier tour de scrutin de l'élection présidentielle à Versailles : Paul Deschanel, président de la Chambre, obtient 408 voix contre 389 à Clemenceau, qui se retire.
Première réunion à Paris de la SDN.
Les Alliés demandent aux Pays-Bas l'extradition du kaiser Guillaume II.

17 janvier
Second tour de l'élection présidentielle : Paul Deschanel, 64 ans, est élu président de la République.
Début des combats à Urfa, ville du sud-est de la Turquie, entre les Turcs et les Français.

18 janvier
Démission du président du Conseil George Clemenceau.
A Milan, au Velodromo Sempiano, l'équipe d'Italie bat l'équipe de France 9 buts (Aebi 3, Brezzi 3, Cevenini 2, Carcano) à 4 (Bard 2, Nicolas, Dubly), devant 14 000 spectateurs. Le voyage des Français a été désastreux : 49 heures de route et arrivée 1 heure et demie avant le début du match.

19 ou 20 janvier
Alexandre Millerand devient président du Conseil et ministre des Affaires étrangères.

23 janvier
La France exige que l'armée allemande soit réduite à 100 000 hommes et que lui soient livrés 900 criminels de guerre.
Les Pays-Bas refusent de livrer le kaiser Guillaume II aux Alliés.

24 janvier
Le peintre et sculpteur italien Amedeo Modigliani, 36 ans, meurt de la tuberculose à Paris. Une foule de poètes et de peintres l'accompagneront au cimetière de Montparnasse.
Le futur grand cinéaste Jean Renoir, 26 ans, épouse à Cagnes Andrée Heuschling, dite Dédée, ancien modèle de son père, le grand peintre Auguste Renoir.

25 janvier
La compagne de Modigliani, Jeanne Hébuterne, enceinte de huit mois, se rend chez ses parents et se jette par la fenêtre.

26 janvier
Constitution à Paris de la conférence des Ambassadeurs, qui doit régler les questions non résolues par la conférence de la paix.

28 janvier
Trois biplans partent de Villacoublay pour rejoindre Dakar.

30 janvier
Deux biplans arrivent à Alger (une équipe a abandonné à Istres), où ils rejoignent cinq autres appareils.

31 janvier
A Soissons, des spectateurs ont tiré des coups de revolver sur un écran de cinéma où passait un film de l'Américain Douglas Fairbanks.

en janvier
Inondations de la Seine à Paris.

1er février
Fondation d'une des plus importantes courses hippiques, le prix d'Amérique (trot attelé).
Après le référendum du quotidien Comoedia sur les cinq meilleurs films de l'Histoire (Forfaiture, de Cecil B. De Mille, et Charlot soldat, de Chaplin, arrivent en tête), la revue Filma renonce à un sondage sur les cinq plus mauvais : il y en a trop !

2 février
Les Ballets russes de Diaghilev présentent le ballet en un acte le Chant du rossignol à Paris, six ans après la première représentation de l'opéra composé par Stravinski. Sur une chorégraphie de Léonide Massine, des décors et costumes de Henri Matisse, et avec Karsavina dans le rôle du Rossignol, Idzikowski dans celui du Rossignol mécanique et Sokolova figurant la Mort, le Chant du rossignol s'inspire d'un conte d'Andersen se passant à la cour de l'empereur de Chine.

3 février
Sept biplans bréguet décollent de l'aéroport d'Alger pour rejoindre Dakar.

5 février
Le maréchal Foch est reçu à l'Académie française.

5 ou 9 février
Une liste de 330 (ou 890) criminels de guerre est remise au gouvernement allemand (en tête : Guillaume II, Hindenburg, Luddendorf) : refus du gouvernement allemand.

9 février
Les Alsaciens de la classe 1920 sont appelés sous les drapeaux français : c'est la première fois depuis 1870.

10 février
L'élection de Louis Lumière à l'Académie des sciences (15 décembre 1919) est fêtée au Palais d'Orsay par les professionnels du cinéma. Son frère Auguste a décliné l'invitation, désignant son frère comme seul inventeur du Cinématographe.

12 février
La Haute-Silésie allemande est placée sous la tutelle de l'armée française et de la Commission de contrôle alliée.

13 février
Raoul Peret remplace Paul Deschanel à la présidence de la Chambre.

14 février
Quatre des sept biplans atteignent Tamanrasset.

18 février
Poincaré remet les pouvoirs présidentiels à Deschanel.
Deux bréguet décollent de Tamanrasset pour Tombouctou. Un des deux s'écrase en fin de matinée. Le pilote et le mécano s'en sortent indemnes mais le général Laperrine est grièvement blessé.

25 février
Ouverture à Strasbourg du congrès du PS-SFIO (socialiste).
Grève générale des cheminots. Succès des revendications ouvrières.
Aux studio Gaumont des Buttes-Chaumont, à Paris, Louis Delluc débute le tournage de la Boue, avec Eve Francis, Edmond Van Daele et Gaston Modot.

28 février
Contre l'avis du roi, le gouvernement belge décide d'envoyer des troupes belges occuper Francfort aux côtés de l'armée française.

29 février
Clôture du congrès de la SFIO à Strasbourg. Le Parti socialiste a évité une scission : si elle a bien voté l'éventualité de se retirer de la IIe Internationale, elle a ajourné l'adhésion à la suivante, acceptant d'envoyer à Moscou deux émissaires - Cachin et Frossard - en étudier les conditions. La motion des " reconstructeurs ", intitulée Pour un socialisme international, l'a emporté avec un consensus réunissant les tendances de Longuet,Blum, Cachin et Frossard. Le Parti socialiste français s'aligne ainsi sur les socialistes suisses, américains et indépendants allemands, mais contre les italiens et norvégiens qui ont demandé à adhérer à l'Internationale communiste ; les britanniques et les belges choisissant eux de rester dans la IIe Internationale.
A Genève, au stade de Charmilles, l'équipe suisse de football est battue à domicile par les Français 2 buts (Dewaquez et Nicolas) à 0, devant 18 000 spectateurs.

1er mars
La Joconde à moustaches (" L.H.O.O.Q. ") de Marcel Duchamp fait sensation à Paris.

2 ou 3 mars
Fin de la grève des cheminots.

5 mars
Le général Laperrine meurt de ses blessures.
Nouveau refus hollandais à la demande d'extradition de Guillaume II.

6 mars
Ouverture du Salon de la motoculture dans les jardins des Tuileries. Il confirme l'adoption de plus en plus étendue d'un matériel nouveau entièrement mécanique. Le président de la Chambre syndicale a déclaré que " cette industrie surgie de la guerre donne de grands espoirs ". Nombre d'agriculteurs ont d'ailleurs déjà transformé des chars en tracteurs.

7 mars
Début de la grève des mineurs dans le Nord.

8 mars
Un congrès général syrien regroupe les notables musulmans du territoire et décide la création d'une Grande Syrie indépendante, qui inclut la Palestine et le Liban. C'est pour devancer la remise du mandat à la France que l'indépendance a été proclamée. L'émir Fayçal ben Hussein est proclamé roi

14 mars
Le pilote et le mécano, de l'avion qui s'est écrasé le 18 février, sont recueillis in extremis par une patrouille de mahéristes.

17 mars
En réaction aux décisions du congrès syrien, la France a décidé de proclamer l'indépendance du Liban pour devancer les initiatives arabes et concrétiser les accords Sykes-Picot de 1916.

18 mars
Le dernier bréguet se pose à Tombouctou (via Ménaka).

22 mars
Réunion à Paris des ambassadeurs et des ministres des Affaires étrangères des Alliés.

28 mars
A Paris, au Parc des Princes, l'équipe de France de football bat son homologue belge 2 (Nicolas 2 fois) à 1 (Vlaminck), devant 18 000 spectateurs.

31 mars
Fin du service militaire obligatoire : la nouvelle armée comptera 220 000 volontaires.
Un biplan Bréguet se pose à Dakar.

en mars
Dans le sud-est de la Turquie, les troupes françaises encerclent et entament le siège de la ville de Gaziantep (Aïntab).

3 avril
Après un voyage et un séjour mouvementés (à cause des récents événements politiques entre l'Angleterre et l'Irlande), l'équipe de France de rugby a remporté sa première victoire à l'étranger, en battant le Quinze d'Irlande au score de 15 points à 7.

5 avril
Dans Paris-Midi, Maurice de Waleffe fustige l'invasion des écrans français par les films américains. Il suggère leur interdiction.
A Rouen, au stade des Bruyères, l'équipe de France de football est battue par l'équipe d'Angleterre amateur 0 à 5 (Hardinge 2, Hegan, Sloley, Nicholls), devant 14 500 spectateurs.

6 avril
Suite au renforcement du dispositif militaire allemand dans la Ruhr (écrasement du soulèvement communiste par les corps francs) , ce qui est une violation du traité de Versailles, l'armée française intervient, occupant Francfort, Darmstadt, Hombourg et Hanau. L'Etat de siège est aussitôt proclamé par les autorités françaises dans les villes occupées. Les Britanniques n'approuvent pas cette action.

19 avril
Ouverture de la conférence de San Remo : réunion des puissances alliées.

22 avril
Les Etats de l'Entente réinvitent l'Empire ottoman à la conférence de la Paix, à Paris.
Les syndicats appellent à la grève générale en Alsace-Lorraine.

23 avril
Le Sénat, constitué en Haute Cour de justice, condamne Joseph Caillaux, accusé d'avoir négocié en 1918 une paix séparé avec l'Autriche et la Bavière, à trois ans de prison (couverts par la détention préventive), dix ans de privation de droits civiques et cinq ans d'interdiction de séjour pour correspondance avec l'ennemi.

24 avril
Le Ciné-Studio de la Victorine entre en activité à Nice. Il a été créé par Louis Nalpas, ancien directeur artistique de la société du film d'art.

25 avril
La France obtient un mandat sur la Syrie.

26 avril
Fin de la conférence de San Remo.

28 avril
Un ordre de grève est lancé par la Fédération CGT des cheminots pour le 1er mai.

29 avril
Louis Blériot est condamné à cinq millions de francs d'amende pour profits illicites pendan la guerre dans la construction aéronautique.

30 avril
Le peintre français Marcel Duchamp fonde à New York, avec l'artiste américain Man Ray et avec Katherine Dreier, la Société anonyme, un lieu d'exposition et de rencontre pour les artistes qui vise à promouvoir l'art moderne.

1er mai
Nombreuses grèves et manifestations en France souvent accompagnées de heurts avec la police. Grève des cheminots : 20 000 révocations. Grève générale au Havre : 10 000 personnes défilent sur les boulevards.

3 mai
La grève s'étend aux mineurs, aux marins et aux dockers.

9 mai
La ville de Tarascon est en émoi : on y tourne Tartarin sur les Alpes, d'après le roman d'Alphonse Daudet, avec Vilbert dans le rôle mythique de Tartarin.

10 mai
La grève s'étend à la métallurgie, aux transports en commun, au bâtiment et aux inscrits maritimes.

11 mai
La grève s'étend au gaz, à l'électricité et au bois. Le gouvernement riposte en poursuivant la CGT pour obtenir légalement le droit de la dissoudre, en organisant les transports urbains et en faisant arrêter les dirigeants des cheminots.

15 mai
Création à l'Opéra de Paris du ballet Pulcinella, d'Igor Stravinsky, sur une chorégraphie de Léonide Massine (qui dansera par la suite le rôle-titre). Les décors sont de Picasso et c'est Ernest Ansermet qui dirige la première représentation.

16 mai
Canonisation de Jeanne d'Arc solennellement célébrée à Rome par le pape Benoît V. Les fêtes prévues sont ajournées au 30 mai en raison des grèves.

17 mai
Les troupes franco-belges évacuent Francfort.

18 mai
Le président de la commission des réparations, Raymond Poincaré, démissionne.

22 mai
La CGT décide la reprise générale du travail, sauf pour les cheminots.

nuit du 23 au 24 mai
A 23 h 45, le président Paul Deschanel, sujet à des dépressions nerveuses, tombe en pyjama du train présidentiel, près de Montargis. Il a été retrouvé par un poseur de voie, M. Radeau. Il ne souffre que de quelques contusions. Le président prend plusieurs semaines de repos.

26 mai
L'aviateur Fronval bat le record d'acrobatie aérienne avec 962 loopings d'affilée.
Ouverture du festival dada à la salle Gaveau.

28 mai
Reddition des troupes françaises à Pozanti (sud-est de la Turquie).
La Russie rouge déclare la guerre à la Pologne qui demande l'aide de la France.

29 mai
Les cheminots, vaincus, reprennent le travail. 18 000 révocations.

30 mai
Armistice avec la Turquie en Cilicie (la France a reconnu explicitement Mustafa Kemal).
Toute la France fête Jeanne d'Arc. A Paris, une foule immense suit le cortèges des délégations régionales défilant de la statue de Jeanne d'Arc, réalisée par Paul Dubois, à Saint-Augustin, jusqu'à la rue de Rivoli, où se trouve celle de Frémiet. Puis des messes ont partout célébré la sainte rédemptrice. D'autres fêtes sont prévues en juin à Rouen, où le gouvernement britannique a été officielle invité.

31 mai
Les socialistes Marcel Cachin et Oscar-Louis (dit Ludovic-Oscar Frossard), envoyés par la SFIO, arrivent à Moscou pour étudier les conditions d'un ralliement à la IIIe Internationale.

4 juin
Premiers débats sur l'Alsace-Lorraine à la Chambre des députés.
Signature du traité de Trianon avec la Hongrie.
Un Farman Goliath bat le record de durée en volant 24 heures 23 minutes et seize secondes.

12 juin
Première à Paris des Mille et Une Nuits, mise en scène de Firmin Gémier.

15 juin
Pour financer son nouveau film, Seven Years Bad Luck (" Sept Ans de malheur "), dont le tournage débute à Universal City (à Hollywood), le réalisateur français Max Linder a vendu sa voiture et engagé divers effets personnels.

18 juin
Occupation de la ville turque de Zonguldak par les Français, ce qui met fin à l'armistice signé le 30 mai.
Le ministre des Transports publics, Yves Le Troquer, conduit le premier train de voyageurs propulsé par une locomotive utilisant du mazout.

21 juin
Session à Boulogne du Conseil supérieur des Alliés sur les réparations de guerre.

22 juin
Les Alliés fixent le montant des réparations de l'Allemagne à 12,5 milliards de livres sterling.

30 juin
Etonnant service après-vente de la société automobile Delage pour sa clientèle " select " : ouverture d'un garage à Deauville, à deux pas du casino. La société promet pour bientôt d'autres garages à Biarritz, Monte Carlo et sur la côte bretonne.

4 juillet
La Française Suzanne Lenglen, 21 ans, a remporté, pour la deuxième fois, le titre de championne d'Angleterre de tennis sur le court de Wimbledon en battant, comme l'année précédente sa grande ribvale britannique, Mlle Lambert-Chambers (6-3, 6-0). Suzanne Lenglen a également gagné le double-dame (avec l'Américaine Elisabeth Ryan) et le double mixte (avec Patterson).

5 juillet
Délégués alliés et Allemands se réunissent au château de la Fraineuse à Spa, dans les Ardennes belges, pour examiner le problème de l'indemnisation des dommages subis par les Etats vainqueurs pendant la guerre et fixer les délais du désarmement de l'Allemagne.
20 000 orphelins défilent devant l'ambassade des Etats-Unis à Paris en remerciement pour les dons reçus.

10 juillet
Création à l'Opéra de Paris des Sette canzoni (Sept Chansons), de Gian Francesco Malipiero.

11 juillet
Eugénie de Montijo, 94 ans, ex-impératrice de France et épouse de Napoléon III, meurt à Madrid.

13 juillet
La ligne aérienne Toulouse-Rabat créée par Pierre-Georges Latécoère est prolongée jusqu'à Casablanca.

16 juillet
Fin de la Conférence de Spa (Belgique) entre les Alliés et l'Allemagne sur les dommages de guerre. Le Reich accepte d'appliquer toutes les clauses du désarmement d'ici au début 1921.

18 juillet
Les forts des Halles de Paris invitent les stars américaines Mary Pickford et Douglas Fairbanks à venir visiter avec eux " le ventre de Paris ".

19 juillet
A Petrograd (Russie), Ludovic Frossard et Marcel Cachin représentent la France au Congrès du Komintern présidé par Zinoviev.

23 juillet
Bataille de Meissaloun [Mayssaloun] en Syrie entre les troupes françaises du général Henri Gouraud, commandant en chef des troupes au Levant et haut commissaire de la République française en Syrie et en Cilicie, et les forces syriennes et chérifiennes du roi Fayçal. Après une âpre résistance, les troupes nationalistes se débandent.

24 juillet
Gouraud entre à Damas d'où il chasse Fayçal. Ses troupes s'emparent aussi d'Alep.

25 juillet
Déjà vainqueur en 1913 et 1914, le cycliste belge Philippe Thys a remporté son troisième Tour de France en arrivant à Paris avec 57 minutes d'avance sur son suivant immédiat. Consécration de la supériorité du cyclisme belge avec huit coureurs parmi les onze premiers.

31 juillet
Loi contre l'avortement et l'encouragement aux pratiques contraceptives.

en juillet
Le général Weygand est envoyé en Pologne comme conseiller militaire.
Le peintre français Marcel Duchamp fait de nouveau parler de lui, cette fois à New York, en réalisant sa première machine optique, Rotative plaque verre, qu'il demande à Man Ray de photographier en plein mouvement.

5 août
Loi créant la Caisse nationale agricole.

10 août
Traité de Sèvres entre les Alliés et l'Empire Ottoman qui perd de considérables territoires.

11 août
Les émissaires socialistes envoyés en URSS, Cachin et Frossard, sont de retour en France.

13 août
Cachin et Frossard " vendent " les 21 conditions de Lénine à 30 000 militants réunis au Cirque de Paris.
Le président du Conseil grec, Eleuthérios Venizélos, échappe, à Paris, à une tentative d'attentat fomentée par deux officiers grecs.

14 août
La mission militaire du général Weygand en Pologne aide les Polonais à arrêter les Soviétiques devant Varsovie.

17 août
Importantes émeutes à Katowice, en Haute-Silésie. Intervention des Français.

25 août
Adrienne Bolland traverse la Manche en avion. C'est la première femme à le faire.

29 août
Lors des JO d'Anvers, en quart de finale du tournoi de football, au stade Kiel, l'équipe de France bat l'Italie 3 buts (Boyer, Nicolas, Bard) à 1 (Brezzi), devant 10 000 spectateurs. Pour la première fois, l'équipe de France a un entraîneur anglais, Fred Pentland.

31 août
En demi-finale du tournoi de football des JO d'Anvers, au stade Kiel, l'équipe de Tchécoslovaquie bat l'équipe de France 4 buts (Mazal 3, Steiner) à (Boyer), devant 12 000 spectateurs. La France refuse ensuite de jouer le match pour la troisième place.

1er septembre
Le général Gouraud proclame le " Grand Liban " auquel il rattache des territoires musulmans (Bekaa, Tyr, Tripoli), puis crée l'Etat d'Alep (avec régime spécial pour le Sandjak d'Alexandrette : 4 700 km², peuplé de Turcs, d'Arabes et d'Arméniens), l'Etat de Damas et le territoire des Alaouites.

7 septembre
Accord militaire défensif secret entre la Belgique et la France.

9 septembre
La jeune vedette américaine Olive Thomas, 26 ans, en visite privée à Paris avec son mari Jack Pickford, est retrouvée empoisonnée au bichloride dans sa chambre de l'hôtel Ritz : suicide ou accident ?

10 septembre
Le philosophe Henri Bergson déclare dans le journal le Cinéma : " Le cinématographe m'intéresse à l'égal de toutes les inventions. Il peut suggérer des idées nouvelles au philosophe. Il pourrait aider à la synthèse de la mémoire ou de la pensée ".

12 septembre
Clôture des Jeux olympiques d'Anvers (Belgique). La France remporte huit médailles d'or : 5 000 m (Joseph Guillemot) ; boxe poids plume (Paul Fritsch) ; épée individuel (Armand Massard) ; course sur route cycliste par équipe ; tennis simple dames (Suzanne Lenglen) ; tennis double mixte ; haltérophilie poids moyen (Henri Gance) ; haltérophilie mi-lourds (Ernest Cadine).
Le ministre britannique de la Guerre Winston Churchill et son épouse Clementine partent en vacances durant deux semaines dans la résidence de leur ami le duc de Westminster, à Mimizan, au sud de Bordeaux.

14 septembre
Le maréchal Pétain se marie avec Eugénie Hardon, à Paris.

20 septembre
Inauguration du tronçon aérien Paris-Strasbourg.

21 septembre
Son état de santé s'aggravant (il a fait une chute dans le bassin de Rambouillet), le président Deschanel décide de quitter ses fonctions pour suivre une cure dans une clinique de Rueil (jusqu'en décembre).

23 septembre
A Versailles, le Premier ministre Alexandre Millerand est élu président de la République.

24 septembre
Georges Leygues remplace Alexandre Millerand à la présidence du Conseil et aux Affaires étrangères.

du 25 au 27 septembre
Les minoritaires de la CGT tiennent une assemblée générale à Orléans et créent les Comités syndicalistes révolutionnaires.

27 septembre
Ouverture du XXIe congrès national corporatif (XVe de la CGT) tenu à Orléans.

28 septembre
Les aviateurs Joseph Sadi-Lecointe, Bernard de Romanet et Georges Kirsch prennent les trois premières places de la Coupe Gordon-Bennett. Elle est définitivement acquise à l'Aéro-Club de France, ayant été gagnée trois fois de suite par la France.

29 septembre
Premières ventes d'appareils radio.

30 septembre
Les autorités françaises prennent possession du Togo, ancienne colonie allemande.

2 octobre
Clôture du XXIe congrès national corporatif (XVe de la CGT) tenu à Orléans.

11 octobre
Le rugby se sépare de l'USFSA et fonde la Fédération française de rugby.
Meeting d'acrobaties aériennes à Buc.

12 octobre
A New York, Georges Carpentier devient champion du monde de boxe des poids mi-lourds en battant, par K.O., l'Américain Battling Levinsky. Disputé devant des milliers de spectateurs, le match n'a duré que quatre rounds.

15 octobre
Publication de la revue l'Esprit nouveau, qui succède à l'Elan.

20 octobre
Lancement d'un emprunt d'Etat pour lutter contre les difficultés économiques et financières.
Le lieutenant de vaisseau Teste réussit le premier appontage avec un avion sur une plate-forme navale mouillée en rade de Toulon.

27 octobre
La compagnie aérienne Franco-Roumaine prolonge la ligne Paris-Strasbourg jusqu'à Prague. Ce service sera exploité avec des avions Spad et Potez.

30 octobre
Avec sa compagne, Abel Gance poursuit à Arcachon le tournage de la Rose du rail, marqué par une tragédie : Ida Danis est mourante.

6 novembre
Début du procès de Désiré Landru.

11 novembre
Le cœur de Léon Gambetta est placée dans une urne au Panthéon.

13 novembre
Création de la Fédération française de hockey sur gazon.

16 novembre
Débat à la Chambre sur le rétablissement des relations diplomatiques avec le Saint-Siège.

22 novembre
Inauguration à Paris, rue Pierre-Curie, du premier restaurant universitaire.

30 novembre
A la gare parisienne Saint-Lazare, le comique américain Fatty (Roscoe Arbuckle) est accueilli par ses admirateurs qui renoncent à le porter en triomphe : il pèse 120 kg.

8 décembre
Inauguration par le président Millerand d'un monument à Verdun.

12 décembre
A Paris, le prix Goncourt est remis à Ernest Pérochon pour Nêne.
Joseph Sadi-Lecointe pulvérise son propre record de vitesse en volant à 313,043 km/h sur son Nieuport-Delage, à Villacoublay.

15 décembre
Kasimir Malevitch présente 34 dessins illustrant le suprématisme.

16 décembre
Démission d'André Lefèvre, ministre de la Guerre.

18 décembre
Ouverture d'une station pour la TSF à Croix-d'Hins, à 25 kilomètres à l'ouest de Bordeaux.

21 décembre
La création, au théâtre parisien de l'Oeuvre, du Cocu magnifique, du Belge Fernand Crommelynck, obtient un grand succès.

23 décembre
Accord franco-britannique conclu à Londres sur la délimitation définitive des frontières de Syrie et de Palestine.
Scandale à Paris lors de la première de la pièce d'Arthur Schnitzler, la Ronde.

25 décembre
Ouverture, à neuf heures du matin du congrès socialiste de Tours. 285 délégués prennent place dans la salle des Manèges. Le parti est divisé : à gauche les partisans de l'adhésion à la IIIe Internationale emmenés par Cachin, Frossard et le gros de la troupe socialiste ; à droite, les anciens majoritaires des premières années de la guerre (Pierre Renaudel, Aristide Albert-Thomas) ; au centre, les reconstructeurs emmenés par Jean Longuet (petit-fils de Karl Marx) et Paul Faure, Adrien Pressemane, Adéobat Compère-Morel ; au milieu, tentant de sauver les meubles, Blum et Sembat. Un jeune Vietnamien prend la parole : Nguyen ai Quoc (Ho Chi Minh).

26 décembre
Le débat sur l'adhésion à la IIIe Internationale commence à la fin du deuxième jour du congrès de Tours.

27 décembre
Au troisième jour du congrès de Tours, jugeant inéluctable la rupture au sein du mouvement socialiste, Léon Blum, 48 ans, lance un dernier appel aux communistes : " Pendant que vous irez courir les aventures, nous resterons pour garder la vieille maison... Restons des frères séparés par une querelle de famille qu'un jour prochain pourra à nouveau unir ".

29 décembre
Au congrès de Tours, vote sur la motion Cachin-Frossard favorable à l'adhésion ; la motion Longuet est contre et celle de Blum pour l'abstention. Proclamation des résultats à dix heures du soir : l'adhésion l'emporte avec 67 % des voix. Naissance de la Section française de l'Internationale communiste (SFIC).

nuit du 29 au 30 décembre
Vote de la motion Renoult approuvant l'exclusion de Faure et Longuet : la rupture est complète.

31 décembre
Fin du Congrès de Tours qui marque la scission entre les socialistes (minoritaires) et les communistes français. L'Humanité, passée aux mains des communistes, titre sur huit colonnes " Le socialisme continue ". De leur côté, les exclus conduits par Blum, Longuet et Faure se retrouvent à l'hôtel de ville de Tours et font leur compte : sur les 180 000 adhérents, 30 000 restent à la SFIO, mais seulement 13 députés sur 68 passent chez les communistes.
La France met en garde l'Allemagne contre le non-paiement de ses obligations en matière de réparations.

Dans l'année
Le Tchad et la Mauritanie deviennent des colonies françaises.
Amputée de la Haute-Volta, le Haut-Sénégal-Niger devient le Soudan Français.
Loi contre l'avortement et la contraception.
Les femmes peuvent adhérer à un syndicat sans autorisation de leur mari.
Les institutrices obtiennent l'égalité de rémunération avec les hommes.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .