Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques
"En un sens, la chose ressemblait à une plante géante, avec des racines innombrables, pâles et gonflées, qui se ramifiaient à partir d'un tronc bulbaire. Ce tronc, à demi caché à la vue, s'achevait en une coupe vermillon telle une monstrueuse fleur ; et de cette coupe s'élevait une figure féerique d'une teinte nacrée, d'une beauté et d'une symétrie exquises..."

Clark Ashton Smith, "Vulthoom"

Vulthoom est une créature terrifiante qui passerait presque pour une créature végétale. Cependant, sa ressemblance avec les plantes normales n'est qu'une question de similitude de fonctionnement. Alors que les plantes se nourrissent en prélevant de petites mesures de nutriments, d'eau et d'autres matières par leurs racines, l'horreur qu'est Vulthoom en aspire d'énormes quantités des mondes vivants dont il a fait ses proies. Vulthoom extrait aliments précieux, eau et minéraux de la malheureuse planète et aspire également l'essence même de la vie de toutes les créatures assez infortunées pour venir s'empêtrer dans ses pseudo-racines. A la différence des plantes normales, qui restituent à leur environnement les bienfaits qu'elles ont reçus, Vulthoom assèche entièrement les mondes, puis laisse la cosse sans vie pour partir à la recherche d'un monde neuf à dévorer.

Vulthoom est excessivement intelligent, astucieux et (en dépit de ses habitudes alimentaires plutôt grossières) il possède un intellect très sophistiqué et très raffiné. C'est pourquoi il préfère adopter une approche subtile pour obtenir ce qu'il désire. Il utilisera pleinement ses pouvoirs de raisonnement et de persuasion pour se gagner des suivants, afin de faciliter sa quête de nourriture. Naturellement, il n'est pas non plus hostile à des méthodes plus viles pour satisfaire ses appétits.

Vulthoom possède des sens extrêmement développés et peut étendre son champ de perception par-delà de grandes étendues d'espace et de temps. Ainsi, Vulthoom est capable de voir et d'entendre (et il dispose peut-être d'autres capacités sensorielles qui lui fournissent des informations supplémentaires) à des distances très éloignées spatialement et temporellement. Cependant, Vulthoom n'est pas omniscient et doit concentrer son attention pour avoir conscience d'une région particulière de l'espace et du temps. Bien que Vulthoom puisse parler, il a également le pouvoir de communiquer par télépathie avec tout être conscient à moins de deux kilomètres. La voix mentale de Vulthoom est douce et mélodieuse et elle peut être extrêmement persuasive. Elle possède également des qualités hypnotiques, de telle sorte que ceux qui l'entendent doivent réussir un jet sous leur POUx5 pour ne pas être influencés par Vulthoom (en cas d'échec traiter la cible comme si elle était victime d'un jet de Baratin réussi).

La principale méthode de Vulthoom pour s'attacher des serviteurs est de produire une drogue douce et parfumée qui altère la conscience. Ceux qui respirent cette substance doivent jeter 1D100 sous leur CON pour éviter d'avoir à subir 1D6 heures de vives hallucinations des splendides et édéniques jardins du monde natal de Vulthoom (jardins qui ont été dévorés il y a bien longtemps). Les victimes qui succombent à la substance doivent réussir un jet sous leur POUx5 pour éviter d'en devenir dépendantes. Ceux qui échouent deviennent extrêmement vulnérables aux suggestions mentales de Vulthoom et ils doivent confronter leur POU à celui de Vulthoom pour ne pas lui obéir (si la victime souhaite résister). Naturellement, comme la drogue provoque une dépendance physique extrêmement forte, la plupart des victimes obéiront pour obtenir leurs "doses". Vulthoom peut produire suffisamment de cette substance pour affecter une zone d'un rayon de deux cents mètres et il possède des plantes de son monde natal capables de diffuser cette substance dans un rayon de vingt mètres (avec le même effet que ci-dessus).

Le cycle de vie de Vulthoom se compose de 1000 ans de sommeil suivis de 1000 ans d'activité. Par l'utilisation de gaz spéciaux qu'il produit, Vulthoom peut octroyer ce même cycle de vie à d'autres êtres, leur accordant pratiquement l'immortalité. Le cycle de vie de Vulthoom lui permet de siphonner autant que possible d'une planète : il se nourrit pendant mille ans, puis il dort pendant que le monde qui l'accueille récupère et alors il s'en nourrit de nouveau. Naturellement, le monde hôte s'épuise inévitablement et devient une terre inculte désolée. Lorsque Vulthoom dort, ses longues vrilles se racornissent. Ainsi, les humains n'ont jamais trouvé le moindre signe de la présence de Vulthoom.

Le corps de Vulthoom se compose d'un tronc central, qui accueille les organes de la pensée et d'autres composants essentiels, duquel jaillissent des milliers de vrilles semblables à des racines qui s'étendent sur quelques mètres et jusqu'à des milliers de kilomètres. C'est par l'intermédiaire de ces vrilles que Vulthoom se nourrit. Les dommages aux vrilles infligent de la douleur à Vulthoom, mais seuls les dommages au tronc le blessent réellement. Si le tronc de Vulthoom est détruit, une vrille distante se développera et donnera naissance à un nouveau tronc, ce qui permettra à Vulthoom de survivre. Cependant, il lui faudra 1000 ans de sommeil avant de pouvoir poursuivre sa vie. La seule façon de détruire Vulthoom est donc de détruire chacune de ses parties, ce qui n'est pas une tâche facile.

Malgré la grande puissance de Vulthoom, il est incapable de se transporter d'un monde à un autre et il doit trouver des serviteurs pour le conduire sur son nouveau domaine. Il y a bien longtemps, après avoir épuisé d'énormes mondes, Vulthoom a été amené sur Mars par les prêtres des Cthunund Uleths, une terrible race qui avait presque exterminé les Martiens indigènes. Les vils Cthunund Uleths adoraient Vulthoom sous le nom de Gsarthotegga, le Dévoreur de Mondes, et leurs prêtres ont été drogués et trompés afin transporter Vulthoom sur Mars. Là, il a drainé toute vie de la planète, a corrompu l'atmosphère et, d'une manière générale, a provoqué d'énormes ravages. Les Cthunund Uleths se sont retirés dans leurs villes souterraines et finalement leur civilisation s'est effondrée. Ensuite, les 1000 ans de conscience de Vulthoom se sont achevés et il a plongé dans 1000 ans de sommeil au cœur d'une ville martienne. Depuis, il s'est réveillé tous les 1000 ans sans jamais trouver le moyen de quitter Mars. Il attend toujours le jour où il se réveillera et trouvera des êtres pour l'emporter sur un nouveau monde.

En combat, Vulthoom attaque avec ses vrilles et peut frapper chaque attaquant avec 1 à 3 d'entre elles. Elles ont des tailles variables et infligent entre 1D6 et 4D6 points de dommages lorsqu'elles touchent leur cible. Chaque coup draine également 1D4 points de FOR à la victime (à cause de la perte de fluides et de tissus). Avec du repos et les soins médicaux appropriés, les victimes qui ont survécu aux attaques de Vulthoom peuvent regagner leur force perdue à raison de 1D3 points par jour. Vulthoom peut attaquer partout où s'étendent ses vrilles. Les statistiques ci-dessous sont celles de son tronc, qui est la seule partie véritablement vulnérable.

Autres noms
Gsarthotegga

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .