Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques
Note : dans L'Appel de Cthulhu (D20), cette créature a des caractéristiques sensiblement différentes et porte le nom de Terreur de l'Au-delà.

« Je ne crois pas que [les Chiens de Tindalos] puissent m'atteindre, mais je dois me méfier des Doels. Peut-être peuvent-ils, eux passer. Les satyres leur viendront en aide, et ils pourront passer par les cercles écarlates. » – Les Chiens de Tindalos, Frank B. Long.

« Simultanément, un courant d'air froid passa devant moi, venu de la même direction que le bruit... A un autre moment, je sentis ces énormes objets mouvants me frôler, et même traverser mon corps supposé solide... Parmi les objets animés, il y avait des monstruosités gélatineuses et noires... Il y en avait à profusion, et je vis à ma grande horreur qu'elles se chevauchaient, qu'elles étaient à moitié fluides et capables de se traverser mutuellement, et aussi de traverser les corps que nous tenons pour solides. Les choses ne restaient jamais immobiles, mais semblaient toujours flotter. Quelquefois, elles semblaient se dévorer, l'agresseur se jetant sur sa victime et la faisant disparaître instantanément. » – De l'au-delà, Lovecraft.
Dans les Limbes les mystérieux Doels sont innombrables. Quelques érudits avancent même que les Doels à eux seuls composent la Brume Sans Nom qui imprègne les Limbes. La vérité à ce sujet est sans importance, puisqu'il n'y a aucune interaction possible avec les Doels dans les Limbes.

Comme ils vivent dans une réalité bien au-delà de notre perception, les occasions où un homme peut les percevoir sont extrêmement rares. Lorsque cela arrive, le spectateur devient une proie particulièrement facile à dévorer...

L'aspect général des Doels matérialisés est celui d'êtres translucides et grisâtres, plus fluides que solides. Ces créatures ressemblent à de répugnantes masses de chairs translucides putréfiées, à l'arrière desquelles traînent d'innombrables appendices. Les détails spécifiques, comme les yeux, les bouches, les palpeurs et autres tentacules, sont laissés à l'appréciation du gardien.

SOUSTRAIRE LE CORPS
Chaque fois qu'un "banc" de Doels attaque un être vivant matériel – y compris l'un d'entre eux – confrontez le POU total des Doels au POU de la cible sur la Table de Résistance. En cas de succès, les Doels "volent" 1D3 points de caractéristique au corps de la cible (FOR, CON, TAI ou DEX) et deviennent partiellement corporels ! Si les Doels perdent la confrontation de POU, ils perdent collectivement 1D3 POU.

Quant à la victime dissoute, dans un premier temps ses fonctions corporelles ralentissent, puis – quand une caractéristique est réduite de plus de moitié – le corps perd graduellement sa densité pour devenir de plus en plus flou et gélatineux. Finalement, quand toutes les caractéristiques sont réduites à 2 ou moins, le corps devient une seule simple apparition, et se dissout ensuite en rien, libérant l'esprit de la victime (l'INT et le POU, déplacement égal à POU/2). Le processus entier – quoique curieusement indolore – est extrêmement éprouvant et coûte 0/1D6 points de Santé Mentale pour la première étape et 0/1D10 points supplémentaires pour la seconde étape. La désincarnation finale coûte 0/1D4 points de Santé Mentale.

Notez que réduire les points de vie d'un Doel partiellement matériel à zéro ne le détruira pas : cela rétablit simplement le Doel dans sa forme spirituelle initiale.

Il n'y a qu'une défense efficace contre les Doels : comme leur "vision" est basée sur le mouvement, en restant absolument immobiles ils ne peuvent ni nous "voir" ni nous attaquer.

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .