Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques

J'en veux...
Petits petits...

Nous ne pouvons imaginer tout ce qui grouille sous nos pieds. Certaines de ces choses sont du genre indicible ou innommable : les Chthoniens font partie de cette catégorie. Imaginez un gigantesque ver de terre sans tête dont l'une des extrémités fourmillerait d'innombrables tentacules et vous aurez une parfaite représentation de ce monstre... Leur corps, de couleur bleutée à gris-noir est composé, d'un protoplasme flasque et caoutchouteux, une bave puante blanchâtre sourd entre les tentacules et, juste derrière, une bosse protège leur cerveau, des glandes ou d'autres organes répugnants.

Un Chthonien se déplace sous la croûte terrestre comme un poisson dans l'eau, creusant des tunnels d'une taille telle que le réseau du métro de Paris semble ridicule. Ces tunnels forment de gigantesques labyrinthes à de grandes profondeurs ; leurs parois sont couvertes d'une sorte de lave vitrifiée. Il peut se mouvoir dans la roche en fusion sans ressentir aucune gêne, contrairement à l'eau qui lui est fatale. Il est très rare que les Chthoniens montent en surface en dehors de leur période de ponte. Et leur venue est rarement une partie de plaisir pour ceux de la surface !

Il est en effet évident qu'une telle créature est capable de faire des ravages dans ces circonstances. On soupçonne que les plus grands d'entre eux pourraient être impliqués dans certains des séismes les plus importants et les plus meurtriers. Leur arrivée est toujours précédée par une étrange mélopée semblant provenir du plus profond des abîmes souterrains. Mais connaître ce signe avant-coureur n'avancera guère le pauvre investigateur... Jamais il ne pourra courir suffisamment vite et loin pour échapper à ce terrible prédateur ! Lorsque la terre s'ouvrira sous ses pas et qu'il sera entraîné par les terribles tentacules, happé par l'horrible mâchoire, il ne pourra espérer qu'une mort prompte et sans douleur excessive...

Parfois leurs victimes n'ont même pas l'opportunité de pouvoir s'enfuir, car ces monstres sont capables "d'immobiliser" leurs proies en provoquant une sorte de léthargie par télépathie. Ce même pouvoir télépathique leur permet de communiquer avec des humains pendant leur sommeil. Mais ils peuvent aussi s'insinuer de façon pernicieuse dans l'esprit de personnes mentalement faibles, afin se procurer des esclaves humains. Pour finir avec la télépathie, il faut souligner que les Chthoniens sont liés télépathiquement et que tout ce qui affecte l'un d'entre eux est instantanément perçu par tous les autres...

La meilleure façon de s'attirer la vindicte des Chthoniens est de leur voler leurs précieux œufs. En effet leur cycle de reproduction est très long : une femelle adulte de trente ans peut pondre deux à quatre œufs tous les dix ans, mais seule une larve sur huit est de sexe féminin. C'est pourquoi la perte de leurs œufs est ressentie comme un effroyable drame par ces monstres, par ailleurs dénués d'émotion. Les œufs sont de magnifiques sphères de pierre cristalline, lourde, dure et brillante, d'un diamètre de 10 cm. A l'éclosion, les larves sont minuscules et très vulnérables, au point qu'il est possible de les détruire en les écrasant avec un mégot de cigare [mais il est vrai aussi que le tabac tue…]. Correctement nourrie (en principe de minéraux, mais le monstre est également carnivore), une larve atteint une taille de 3 m et un poids de 150 kg en six mois. Un prodigieux monstre adulte aperçu en Angleterre dans la seconde moitié du XXe siècle mesurait 450 m de long !

Le plus impressionnant de tous les Chthoniens est appelé Shudde M'ell, le gigantesque et cruel Grand Ancien. Sa puissance est telle que là où la chance de survivre à la rencontre avec un Chthonien était infime, elle devient nulle face à ce terrifiant léviathan de plus d'un kilomètre...

Les Chthoniens sont sans conteste d'origine terrestre et ils ont longtemps été emprisonnés avec Shudde M'ell, leur "père", sous la cité préhistorique de G'harne, en Afrique. Quant à leur géniteur, des faisceaux d'indices font remonter leur source à Ubbo-Sathla, la Source Inachevée.

Autres noms
Fouisseur des tréfonds...

Mots clés pour décrire : Horrible ver, monstruosité tentaculaire, souterrain, bleuâtre...

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .