Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques

J'en veux...
Petits petits...


« Un jeune homme âgé de dix-neuf ans a fait hier une chute mortelle en essayant de traverser à pied le pont de chemin de fer de Pope Lick. D'après ses proches, il effectuait une sorte de "parcours initiatique" imposé par sa Fraternité étudiante. L'enquête en cours n'a pas encore permis de déterminer les raisons de sa chute, mais les habitants de la région ont déjà tous leur avis... »
Dan O'Brien pour WDJX (Louisville, KY), automne 2000

Tirant son nom d'un ruisseau situé près de Louisville, au Kentucky, qu'il est censé hanter, le Monstre de Pope Lick se présente comme un hybride entre un homme et une chèvre. Tout comme le satyre de la mythologie grecque, le Monstre de Pope Lick se déplace sur de puissantes pattes de chèvre couvertes d'une fourrure albinos. La partie supérieure du corps est un torse d'homme grotesquement déformé. La peau est couleur d'albâtre, sauf aux endroits où la chair couvre à peine les os, et où du noir transparaît sous la peau spectrale. Le visage ressemble à celui d'un être humain, bien que ce ne soit clairement pas le cas : les yeux noirs sont trop écartés, le nez trop aquilin et la mâchoire épaisse est bien trop saillante. Des cornes courtes, mais aiguisées, pointent de son front juste sous la naissance des cheveux. Ces derniers sont longs, gras et emmêlés, assortis à la fourrure des jambes.

Le Monstre hante un petit ruisseau et le pont ferroviaire à chevalet qui le franchit. Il imite la voix d'êtres chers pour attirer ses victimes sur le pont, juste au moment où un train approche. La victime se retrouve coincée sur les voies, forcée de choisir entre courir devant le train ou sauter à pic dans le ruisseau une trentaine de mètres en contrebas. Le Monstre harcèle les amants ou les jeunes mariés stationnés sur l'allée des amoureux toute proche en leur lançant des pierres ou en faisant des bruits dérangeants. Le Monstre attaque rarement ses victimes : quand il le fait, il frappe avec une hache rouillée et tachée de sang ou donne des coups de sabots aiguisés. Le Monstre préfère tourmenter ceux qui s'introduisent dans son domaine et tirer un plaisir sadique de la terreur qu'il inspire aux autres.

L'origine du Monstre de Pope Lick est inconnue. Selon certaines rumeurs, il serait né de l'union contre nature d'un fermier et de sa chèvre. Ou il pourrait avoir fait l'objet de la " bénédiction" accordée par Shub-Niggurath à Ses fidèles . Une histoire prétend qu'il était un monstre de foire, exhibé dans un cirque de passage dans la région de Pope Lick au début du XXe siècle. Les habitants se seraient montrés très cruels envers l'Homme Chèvre. Après s'être échappé au cours d'un orage particulièrement violent, il décida de leur rendre la monnaie de leur pièce. Au centuple.

Des créatures très similaires au Monstre de Pope Lick existeraient au Texas, en Oklahoma et dans le Maryland.

Traduit de l'anglais : le Monstre de Pope Lick chevrote sur www.shoggoth.net

Mots clés pour décrire : Satyre mythologique, homme-chèvre, fourrure blanche...

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .