Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques

« Tout l'aspect de ce monstre était redoutable et menaçant, et il continuait de changer de teinte, passant d'un mauve très léger à un pourpre sombre et furieux si profond qu'il projetait une ombre... Sur la courbe supérieure de son énorme corps il y avait trois grandes saillies que je puis seulement décrire comme d'énormes bulles et, tandis que je les regardais, j'étais convaincu qu'elles étaient remplies d'un gaz extrêmement léger qui servait à soutenir la masse difforme et semi-solide dans l'air raréfié... son mode de déplacement – si rapide qu'il n'était pas aisé de le suivre – consistait à projeter devant lui un long serpentin visqueux, lequel semblait ensuite tirer vers l'avant le reste du corps ondulant. Il était si élastique et gélatineux que jamais il ne conservait la même forme plus de deux minutes, et chaque métamorphose le même rendait plus menaçant et plus répugnant que la précédente… Les yeux vagues et écarquillés qui étaient toujours tournés vers moi étaient froids et impitoyables dans leur haine visqueuse. »
Sir Arthur Conan Doyle, L'Horreur des Altitudes

On peut ajouter que la créature apparaît comme une étendue de vapeur relativement plane aux limites à peu près distinctes et dont la taille peut atteindre des centaines de mètres carrés ; en y regardant de près, on peut distinguer deux disques sombres qui servent d'yeux, ainsi que ce qui pourrait être un bec. Bien qu'elle ressemble à de la vapeur, au contact, elle se révèle être composée d'une substance proche de la colle.

Les Horreurs des Altitudes, à défaut d'un meilleur nom, habitent des régions de notre atmosphère à des altitudes supérieures à 9 000 mètres. Les Horreurs ne sont pas les seules créatures de ces régions, décrites comme des jungles aériennes, elles les partagent avec des êtres comme d'immenses méduses et de frêles animaux serpentins. Les Horreurs sont les prédateurs ultimes de ces régions. Elles chassent tout ce qui passe à leur portée et on peut sans doute leur imputer la mort de nombreux pionniers de l'aviation. Dans l'unique rencontre avec des Horreurs ayant été enregistrée, elles ont pourchassé un aviateur au-delà des frontières de la pseudo-jungle aérienne. C'est la preuve qu'elles sont implacables et impitoyables lorsqu'elles poursuivent une proie. Il est certain qu'au cours de l'ère moderne ces monstres ont été responsables de nombreux désastres aériens, mais les autorités ne peuvent l'admettre sans perdre leur crédibilité. Heureusement, pour les habitants du monde terrestre, les Horreurs des Altitudes descendent rarement sinon jamais de leurs repaires de haute altitude.

Lorsqu'elle attaque, une Horreur des Altitudes peut spontanément produire 1D6 tentacules qu'elle utilise pour tenter d'attraper sa cible et l'attirer vers son bec acéré. Quoiqu'agressives, ce sont des créatures prudentes qui n'attaquent qu'avec un seul tentacule la première fois qu'elles rencontrent une proie. La proie saisie sera dévorée en 1D4 round, à moins qu'elle parvienne à se libérer du tentacule qui l'enserre en remportant une confrontation de FOR sur la Table de Résistance.

Pas très fortes individuellement et habituellement solitaires, les Horreurs se rassembleront en meutes pour attaquer une proie plus forte qu'elles, comme par exemple les Jumbo-jets modernes. Les Horreurs s'abattront sur l'avion et déchireront son fuselage pour en extraire les êtres humains sans défense. Lorsqu'elles mangent des hommes, les Horreurs semblent ne désirer que la tête et laissent choir le corps à la surface de la terre.

Traduit de l'anglais : l'Horreur des Altitudes plane au dessus de www.shoggoth.net

Mots clés pour décrire : Nuage, vapeur...

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .