Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques

J'en veux...
Petits petits...

Ïa ïa Shub-Niggurath !

Shub-Niggurath est une créature très peu fréquentable. Elle se présente comme une masse nuageuse en ébullition d'où émergent des excroissances brumeuses qui sont ses organes : une collection disparate et écœurante de sombres tentacules frémissants, de bouches avides et de pattes noueuses terminées par des sabots. Sabots qui expliquent le surnom de "bouc" qui lui est parfois donné. De récentes découvertes permettent d'ailleurs de penser que "chèvre" serait plus approprié, la Déesse produisant un "lait" aux étranges propriétés.

Après la vue, l'odorat est mis à mal, car cette inconvenante déesse répand un bouquet (le terme est mal choisi...) d'odeurs toutes plus répugnantes les unes que les autres. Putréfaction est le mot qui vient tout de suite à l'esprit, mais il est bien pauvre pour exprimer la virulence de la puanteur qui s'exhale de Shub-Niggurath !

Il n'est pas nécessaire de décrire plus précisément l'effet qu'a la déesse sur les sens du toucher et du goût, encore que pour ce dernier le fumet qu'elle dégage donne une idée assez précise de l'effet qu'elle doit avoir en bouche... En réalité lorsqu'on est assez près pour la toucher ou la goûter, il est fort probable que les sensations seront d'une fugace instantanéité et il est donc peu important de les décrire avec précision.

Il reste un dernier sens, celui de l'ouïe. Mais les témoignages sont là peu probants car les hurlements de terreur des témoins ont couvert à peu près totalement les sons qu'elle aurait pu émettre !

Malgré ces handicaps, cette déesse est vénérée par un grand nombre de cultes tout autour de la planète. Elle est associée à des rites de fertilité, de renaissance et même d'immortalité, au fond des jungles du Sud-est asiatique, au cœur de la Russie et jusque dans certaines villes industrielles des Etats-Unis.

Son lieu de résidence reste un mystère, mais Yaddith, la planète d’origine des Nug-Soths, a pu abriter Shub-Niggurath sous sa surface avec ses serviteurs Dholes. D’autres érudits évoquent le sud de l’Arabie, sous lequel la "Déesse" aurait bâti la cité de Harag-Kolath dans une caverne. Elle y attendrait son "époux" Hastur. Parmi ses autres lieux de résidence potentiels, citons enfin la Cour d’ Azathoth, mais elle pourrait tout aussi bien habiter une autre dimension.

Autres noms
La Chèvre Noire des Bois aux Mille Chevreaux, Déesse Mère, Magna Mater, le Seigneur des Bois, Shubak Narot (cherokee)...

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .