Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques

J'en veux...
Petits petits...


« C'était un rectangle de parchemin souple de couleur fauve, présentant sur sa face visible des traces d'écailles, comme la peau d'un reptile de type inconnu. Il le retourna, l'autre côté était plus lisse, avec des marques ressemblant à des pores et des lignes de gribouillis brunâtres presque effacées. »
Manly Wade Wellman, Le Terrible Parchemin

Selon certains récits, Abdul Alhazred, lorsqu'il rédigea l' Al-Azif, conféra d'une certaine manière une étrange volonté propre au grimoire. C'est la vérité : l'Al-Azif possède une conscience étrangère qui désire qu'on le lise afin de révéler ses secrets aux personnes sans méfiance. L'Al-Azif compte sur l'inconscience collective de l'humanité pour parvenir à ses fins.

Malgré sa rareté, l' Al-Azif est peut-être le plus largement connu des livres rares (même si c'est à travers sa traduction, le Necronomicon). Nombreux sont ceux qui désirent le lire en dépit de son histoire et de son ignominie. Quand dans l'humanité ce désir atteint une "masse critique", l' Al-Azif fait apparaître une de ses pages, quelque part au hasard dans le monde. Le processus exact est inconnu.

La page apparaîtra sous la forme d'une feuille volante, dans un livre, dans une revue ou même mêlée à du courrier. Elle semblera toujours avoir été créée à partir de la peau d'un reptile non identifiable. A l'origine, le texte est écrit en arabe : toutefois, juste avant qu'un lecteur porte les yeux dessus, il se métamorphose dans la langue avec laquelle il est le plus familier. La malveillance de la page est palpable : le simple fait de se tenir dans la même pièce que le fragment est suffisant pour provoquer une sensation de malaise. Le texte consiste en des fragments aléatoires de l' Al-Azif, des morceaux si courts qu'initialement leur lecture ne cause aucune perte de Santé Mentale. Néanmoins, ceux qui lisent volontairement cet extrait doivent confronter leur POU à celui de la page. Un échec signifie que le lecteur est tourmenté par des cauchemars dont la puissance est égale au POU de la page. Ce n'est toutefois qu'une parcelle de la terreur que peut inspirer l'Al-Azif Vivant.

La nuit, quand le nouveau propriétaire du fragment est endormi, la page revient à la vie. Elle se glisse dans la chambre du dormeur : les quatre coins de la page servant de pattes, elle se déplace presque comme un liquide (pendant la journée, on peut noter que la page semble se déplacer par sa propre volonté, comme si elle était parfois poussée par un courant d'air). Le fragment cherche à se fixer au visage du dormeur, pour introduire de force les révélations de l'Al-Azif dans son esprit. Si pour une raison ou une autre le dormeur est réveillé avant que le fragment passe à l'attaque, il peut l'esquiver. Même si la victime est éveillée, la page poursuivra son attaque avec acharnement. Une fois que l'Al-Azif Vivant est fixé au visage de sa victime, le contenu du livre se déverse immédiatement dans son esprit par télépathie. La victime perd 2D10/4D10 points de Santé Mentale (c'est plus élevé que la perte normale entraînée par la lecture de l'Al-Azif en raison de la manière dont l'information est transmise : ici la perte de Santé Mentale est doublée) et gagne 18% en Mythe de Cthulhu. Evidemment, cela peut suffire pour rendre la victime irrémédiablement folle. Si cela se produit, elle commencera à réciter les chants requis pour invoquer les Anciens sur notre monde.

Traduit de l'anglais : l'Al-Azif Vivant cherche un lecteur sur www.shoggoth.net

Mots clés pour décrire : Parchemin...

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .