Forums ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
La TocCyclopédie ■ Les Epoques

J'en veux...
Petits petits...

"La bête a une apparence humaine mais semble pouvoir en changer après avoir fait disparaître ses victimes… Elle ne se nourrit que de l’âme de ses proies et un témoin affirme que la chose - d'horrible apparence sous son vrai visage – embrasse ses victimes pour la leur voler. Dans certains cas, celles-ci meurent puis sortent de leurs tombes pour hanter et terroriser les vivants."
Extrait des Chroniques de Matthias Gunther, clerc de l’Ordre Teutonique
Originaires de Prusse, les Nosferatus sont des cousins éloignés des Vampires roumains. Ils furent pourchassés et presque anéantis par les Chevaliers Teutoniques, puis par la Sainte Inquisition qui prit la relève par la suite. Leur existence est aujourd'hui presque oubliée et personne – pas même eux – ne se rappelle leurs origines. Cependant quelques rares survivants de cette race maudite côtoient encore leur bétail humain… et leur insatiable soif est immense !

Le Nosferatu prussien, à l'instar de son homologue transylvanien, est un redoutable prédateur, sans pitié, rapide et exceptionnellement fort. Toutefois il se nourrit de la "force vitale" (le POU) de ses proies et pas de leur sang. Il lui suffit d'embrasser ses victimes pour leur donner un "Baiser de la Mort" : il n'a nul besoin de crocs et ne répand pas une goutte de sang. Ses victimes semblent être mortes des suites d'une étrange maladie.

Pendant toute la durée d'un Baiser de la Mort, un Nosferatu dévoile sans pouvoir l'empêcher sa véritable apparence : celle d’un immonde cadavre en putréfaction, au visage décharné, aux yeux globuleux rouges ou jaunes, dont il émane une infernale odeur de charnier. Cette apparence peut varier : c'est celle qu'il avait lorsqu'il s'est réveillé dans sa tombe.

Un Nosferatu doit se nourrir quotidiennement et ne tient pas bien longtemps sans "manger". Il peut ne prélever qu'une petite parcelle vitale à sa proie, ce qui laisse à cette dernière la vie sauve et un vague cauchemar comme seul souvenir de cette "accolade". Souvent, la soif inextinguible qui tenaille ces créatures malsaines les conduit à poursuivre jusqu'au bout leur Baiser de la Mort. Toutefois, grâce à leur longue expérience, les plus anciens Nosferatus évitent cette erreur et parviennent à se maîtriser : ils ne donnent qu’un court baiser qui laisse leur victime dans un grand état de fatigue pour quatre ou cinq jours. Certaines peuvent se plaindre d’avoir été visitées par un démon…

Pour qu'elle meure "définitivement", un Nosferatu doit absorber la force vitale de sa victime jusqu'à ce que son POU devienne négatif. S'il interrompt son étreinte alors que le POU de sa proie est exactement égal à 0, sa victime deviendra elle-même un Nosferatu et se réveillera dans son tombeau quelques jours après sa "mort", assoiffée ! Un Nosferatu peut donc, volontairement ou non, laisser un soupçon d’énergie vitale à sa victime. Le risque de prolifération rapide de sa descendance est alors grand, ce qui a toujours entraîné leur découverte puis leur extermination locale. Un Nosferatu a tout de même la possibilité de donner des ordres à un autre Nosferatu qu’il aurait lui-même engendré.

Outre le Baiser de la Mort, un Nosferatu dispose de nombreux pouvoirs :
• Hypnose : grâce à sa voix, il peut séduire ou attirer ses victimes tout en effaçant leurs souvenirs. Pour hypnotiser sa proie, il doit simplement réussir une confrontation de POU sur la Table de Résistance.
• Forme gazeuse : il peut se transformer en une sorte de gaz, il est alors visible comme une brume verdâtre. Sous cette forme, il peut se glisser par de minuscules interstices et se déplacer à grande vitesse. Toutefois, il épuise son POU à raison de 1 point par jour (s'il se transforme plusieurs fois dans la même journée, il ne perd qu'un seul point).
• Polymorphie : en plus de l'apparence qui était la sienne avant sa mort, un Nosferatu peut prendre l’apparence quasi parfaite de toute personne qu’il a tuée. Chaque transformation lui coûte 1 point de Magie. Lorsqu'il n'a plus de PM, il reprend la forme qui était la sienne à son réveil dans son cercueil.
• Télépathie : il peut communiquer avec un autre Nosferatu. Il peut également s'en servir pour influencer une personne : un Nosferatu doit réussir une confrontation de POU sur la Table de Résistance et dépenser 1 point de Magie. La victime a cependant droit à un jet sous son INTx5 pour déceler l'influence.
• Commander le climat : les Nosferatus peuvent commander les vents, ainsi que les brouillards et les brumes. Ils peuvent également provoquer des tempêtes. Le Gardien est libre de choisir de quelle façon s'exerce ce pouvoir et quel en est le coût. Une perte de POU proportionnelle aux effets météorologiques est conseillée.
• Récupération du Pouvoir : un Nosferatu récupère tout point de POU perdu à raison de 1 point par semaine.

A noter qu'un Nosferatu ne craint pas la lumière du jour, mais qu'elle lui fait toutefois perdre une partie de ses pouvoirs : il ne dispose plus que de ses capacités d’hypnose et de polymorphie.

Après leur quasi-éradication sous les épées des chevaliers teutoniques puis dans les bûchers de l'Inquisition, il semble que les Nosferatus survivants se soient regroupés dans ce que les rares hommes qui en ont entendu parler ont appelé la Confrérie Noire. Une troisième chasse aux Nosferatus s'est déroulée du début du XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XXe. L'objectif était cette fois-ci la fin de la Confrérie et de ses dirigeants.

Mots clés pour décrire : Cadavre en putréfaction, odeur de charnier...

Caractéristiques...

Cliquez pour les voir...

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .