Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques
» Un index de New York par AgentOrange Aides pour demilune
Aides pour transgression
L'aide de jeu officielle
Les zouvertures poulpiques !

Dès les premières pages, on retrouve la patte de Sans Détour au niveau de la mise en page soignée et similaire à la version 6 des règles. On retrouve des  paragraphes aérés, des parties spécifiques grisées  et les PNJs en marge. La lecture est agréable et l'on avale facilement les 151 pages de l'ouvrage. Néanmoins, on peut regretter les différences de qualité au niveau des photos, beaucoup trop flagrantes et qui gâchent l'homogénéité du livre. Autre point, les plans récupérés de la version originale, brut de décoffrage, auraient mérité un relookage, en particulier au niveau de la typographie, afin de se fondre de façon plus harmonieuse avec la mise en page de la version française. La version Sans Détour fait plus que de soutenir la comparaison avec l'édition originale : elle est plus étoffée, plus agréable à lire et moins indigeste à assimiler, néanmoins, tout comme la VO, on peut regretter l'absence d'un plan général de la ville en plus des différents plans de quartier. Pour conclure, Les Secrets de New York est un élément indispensable pour les gardiens cherchant à faire évoluer leurs investigateurs aux USA, il offre une multitude d'informations sur la vie américaine des années 20 et offre également de quoi s'en payer une bonne tranche au cœur de la grosse pomme.

Illustrations
Les nombreuses photos sont un apport pertinent à l'ambiance du supplément et à l'immersion du lecteur. Cependant, les portraits des PNJ paraissent d'une qualité intermédiaire pas vraiment convaincante.

Forme
La maquette garde l'aspect efficace du livre de base, mais elle paraît plus chargée que celui-ci. Il est agréable que les coquilles y soient très rares et les fautes de traduction se comptent sur les doigts d'une main. Le style est direct, ce qui allège le sentiment de répétitivité qu'on peut ressentir à la lecture d'un tel recueil.

Aides de jeu
Les Secrets de New York présentent de très nombreux PNJ principaux bien décrits, dont certains peuvent aisément améliorer l'ambiance d'une partie (comme Li Chen) ou servir de base à des scénarios (Le Nécromancien). De très nombreux profils secondaires sont disponibles (truands, pickpocket, etc.). Les aides de jeu concernant les égouts et le métro paraissent légères.
On peut regretter l'absence de références cinématographiques (ce qui est un des points forts du livre de base).

Les Chapitres

Festoyeur des Ténèbres (6 pages)
Le livre de règles s'ouvrait sur la nouvelle l'Appel de Cthulhu, Les Secrets de New York entament leurs révélations avec une nouvelle de qualité – et on se prend à apprécier que chaque supplément s'amorce avec un récit approprié.
Courte et efficace, cette nouvelle met en scène un des secrets de la ville de New York ainsi que deux protagonistes principaux du deuxième scénario de ce supplément, Festoyeur des Ténèbres est un lancement pertinent. Son principal atout est d'introduire certains aspects du contexte de la ville de New York, le ton judicieusement employé accompagnant le lecteur dans ses premiers pas dans la Grande Pomme.  

Histoire de New York (16 pages)
Ce chapitre est résolument historique et factuel, le Mythe n'y occupant qu'une place très mineure. Il s'agit d'un chapitre particulièrement utile, puisqu'il replace les événements majeurs de la fondation et de la croissance de la ville de New York du début XVIIème à la fin des années 1920. Il se conclue sur une description de la ville actuelle, de ses moyens de transports et de ses particularités. Sa lecture apporte une perspective utile à la compréhension des enjeux économiques, sociaux et culturels qui sont développés dans le reste de ce supplément.
De très nombreuses aides de jeu sont disponibles dans ce chapitre, que ce soit des aides contextuelles (événements annuels, liste des maires et gouverneurs, chronologie, etc.) ou la description de personnages historiques particulièrement influents dans les années 1920, en particulier les protagonistes de la Prohibition.

Uptown Manhattan (22 pages)
Premier chapitre géographique consacré à la partie la plus hétéroclite de New York : ici, les quartiers crasseux et animés côtoient d'incomparables universités et lieux de savoir. Ce chapitre condense de nombreuses informations sur des lieux existants à l'époque, leur intérêt ou leur renommée et parfois quelques éléments permettant aux Investigateurs de bénéficier des avantages de ces endroits. Cinq éléments propres au Mythe sont présentés de manière assez complète – ils pourront être utilisés par le Gardien comme éléments d'ambiance ou pour improviser une séance.
Néanmoins, la lecture de ce chapitre peut sembler fastidieuse : l'accumulation des descriptions des lieux n'est pas forcément enthousiasmante et les éléments du Mythe paraissent être totalement déconnectés du reste de la ville. L'ensemble, s'il continue à donner des informations intéressantes au Gardien, peut paraître fade puisque le Mythe est circonscrit à des lieux singuliers et modestes.
Un aspect de la vie d'Uptown est néanmoins efficacement introduit : les interactions raciales – et les problématiques associées – sont très bien mises en valeur et permettent d'envisager des ajouts spécifiques dans l'ambiance d'une partie se déroulant dans ce quartier.

Midtown Manhattan (20 pages)
Cette partie de Manhattan est, à elle seule, un parfait condensé de l'éclectisme cosmopolite de  New York où se côtoient grandeur et pauvreté. Les endroits essentiels et non moins prestigieux sont décrits, restaurant & brasserie, librairies, théâtres, cinémas, hôpitaux et gares dans des quartiers tels que Broadway, Time Square ou encore Chelsea. Du côté des docks du Middle West Side, on trouve la Cuisine de l'Enfer (Hell's Kitchen), quartier populaire et malfamé de cette région de Manhattan où la sobriété des clapiers fait bien pâle figure face aux imposants buildings dominés de la tête et des étages par le Chrysler Building, plus haut bâtiment du monde à cette époque. Pour les nostalgiques king-konguiens, désireux  de casser du primate géant à bord d'avion de chasse ou autres subterfuges dévastateurs, on rappelle à notre mémoire que le mythique Empire State Building ne sera achevé qu'en 1931… En attendant vous pouvez toujours admirer le Waldorf Astoria Hôtel et l'arroser en attendant qu'il pousse !!! Pour conclure, tout cela est accompagné d'une légère touche de PNJs prétirés, adorable à souhait qui nous pousserait du côté de l'Union Park, près de la 16° rue et de Broadway.

Downtown Manhattan (16 pages) 
Downtown Manhattan décrit le centre historique de la ville de New York avec ses univers aussi divers que variés. C'est également le centre névralgique de la ville où se côtoient la Mairie, le commissariat général, le tribunal ou encore le pôle de la finance et son célèbre Wall Street. Non loin de là, le Lower East Side offre quant à lui, un panachage de marchés et de clandés infâmes où les nombreuses ethnies se partagent le « fruit » et où les investigateurs imprudents ou maladroits cherchant les pépins risquent, à tout instant, de se faire tirer comme des lapins au détour d'un clapier. Autre quartier riche en couleur et en diversité, Chinatown offre un petit coin d'Asie dans cette région du nouveau monde où la délicieuse Chen Li vous fera partager de formidables moments étranges et merveilleux. Bien d'autres endroits y sont décrits au milieu d'une faune hétéroclite, d'un nécromancien douteux et son animal de compagnie, jusqu'à la pointe de l'île dominée par le Parc de la Batterie où les canons ont laissé place à un petit coin de verdure magnifiquement illuminé au large par la Liberté éclairant le monde. 

Les bourgs extérieurs (26 pages) 
Aux abords de la fourmilière New Yorkaise, se dressent d'imposants bourgs aussi uniques qu'attirant. Le Bronx, le Queens, Brooklyn, Staten Island ou encore les îles de la rivière y sont détaillés avec leurs lots d'endroits insolites. C'est aussi l'endroit où vous croiserez au détour d'un dock ou d'un vieux bar ténébreux de loups de mers, d'étranges habitants aux yeux globuleux trahissant des origines aussi profondes que mystérieuses qui vous compteront, peut être, autour d'une table, les histoires et autres fables de la Pointe de Clason. Bref, de nombreux endroits offrent avec délicatesse des bases de scénarios où se bousculent d'intéressants PNJs qui n'attendent que les investigateurs, que ce soit au détour d'une coque d'acier des chantiers navals de Brooklyn ou encore d'une montagne russe de Coney Island, Disney World des années 20. Il y a de fortes chances qu'un investigateur américain issu du milieu ouvrier trouve ses origines dans un de ces bourgs.

Les scénarios (26 pages)
Les Secrets de New York ne se contentent pas d'une simple présentation de la cité à la sauce cthulhienne. Deux scénarios clôturent ce supplément. Ils reprennent bien évidement des éléments esquissés dans les pages précédentes. La lecture est agréable et retrouver les éléments en cours de partie s'avère aisée et rapide.

Les appendices (11 pages)
Cartes et aides de jeux sont reprographiées pour une impression plus simple. Faites attention car sur l'une des aides de jeu, son numéro apparaît dans le cadre lui-même, contrairement à toutes les autres où ce chiffre n'apparaîtra pas une fois le papier découpé.

Les scénars

La demi-lune

/ investigation (5) / action (1) / exploration (2) / interaction (3) / mythe (4) / style (Horreur Lovecraftienne) / difficulté (Débutant) / durée (4) / nb.joueurs (4) / type.perso (Enquêteurs) New York (USA - New York)


Le premier scénario, La demi-lune, lance, le long de ses 20 pages, les investigateurs sur la recherche d'un journaliste disparu... pour les emmener à la découverte d'un culte innommable. La fiche technique en bas de page le présente comme un scénario orienté investigation.
D'une structure classique, cette enquête alterne des parties d'investigations avec fouille de demeures et autres bibliothèques jusqu'à une confrontation finale. S'il ne risque pas de perturber des vieux routards du mythe, il est tout à fait adapté à des débutants qui peuvent ainsi se familiariser avec les mécanismes d'enquête de l'Appel de Cthulhu. Les aides de jeu à profusion faciliteront également l'immersion des joueurs dans cette aventure.

Commentaires

[le vôtre/les lire]

Transgression

/ investigation (3) / action (1) / exploration (1) / interaction (5) / mythe (5) / style (Horreur Lovecraftienne) / difficulté (Débutant) / durée (2) / nb.joueurs (4) / type.perso (Enquêteurs) New York (USA - New York)


Le second scénario, Transgression, reprend le thème de la disparition précédemment utilisé dans un autre contexte. Les choix pour l'introduction, à part la plus évidente, ne sont pas très clairs voire même tirés par les cheveux. On sent que cette partie a été ajoutée pour éviter l'introduction banale de l'ami qui veut recherche un ami...
La première partie de l'enquête est très simple voire trop simpliste même pour des débutants. En fonction du choix des investigateurs, une seconde partie peut voir le jour après le final, mais nécessite une véritable préparation pour un scénario qui sera alors difficile à mener.
Il est donc difficile de pouvoir juger de la qualité de jeu qui peut en ressortir mais il est sûr que pour un gardien débutant, ce scénario peut devenir infernal si les joueurs font le mauvais choix... A conseiller à des gardiens plus aguerris capables de préparer ce scénario.

Commentaires

[le vôtre/les lire]
«
Très bon ouvrage
Surahki 28/06/2014
New York est l'une des villes qui fascinent le plus l'imaginaire populaire depuis des années, il était donc logique qu'elle fasse l'objet d'un des premiers suppléments de l'Appel de Cthulhu. Pour ma part, j'ai beaucoup de plaisir à parcourir ce supplément, qui m'apprend beaucoup, y compris sur la véritable histoire de New York.
En outre, je trouve pas mal de ressources bien exploitables, et qui me donnent des idées pour des ébauches de scénario (à ce titre, il est dommage qu'ils n'aient pas, comme pour d'autres villes, proposé eux-mêmes de petites idées de scénario à développer).
Pour moi, comme pour d'autres personnes, le manque essentiel de ce supplément se trouve dans l'absence de table des matières...
Très intéressant !
nauge 20/01/2010
Pour ma part, j'ai commencé à faire Maître du Jeu sur Cthulhu avec la version 6. Je connais encore peu tout l'univers de cet œuvre.
En ce qui me concerne, cette version de "secret of New-york" est plutôt réussie et permet de bien comprendre l'atmosphère qui y règne.
La mise en avant de certain PNJ permet effectivement de pourvoir improviser de façon discrète.
En lisant les descriptions de chaque lieu, cela donne a mon avis pleins d'idées pour amener les investigateurs à découvrir "la grosse pomme"
Seul point noir effectivement, les images ne sont pas toujours de très bonne qualité.

Cette ouvrage est, je pense, intéressant pour des MJ qui ont envie de faire découvrir cette ville à ses investigateurs.
A moitié réussi
moffom 09/02/2009
Le livre est très agréable à lire mais à utiliser, cela reste plus problématique...
L'absence de table des matières des lieux est très handicapante (on est loin du supplément sur Arkham)
Les illustrations amènent un plus certains (sauf lorsque les photos sont trop pixélisées) et les PNJ permettent de faire de l'improvisation sans que cela se voie trop.

En bref, pas mal mais des manques pour l'utilisation directe en partie
Utile... Mais pas indispensable
moreau_thomas 12/06/2007
J'ai acheté ce supplément avec l'intention d'utiliser le matériel contenu dans ce livre pour agrémenter la partie New York des Masques de Nyarlathotep. Dans cet optique, je dois dire que ce livre s'est révélé d'une grande utilité : cartes, plans, PNJs et descriptions d'ambiance sont à la hauteur de ce qu'on peut attendre d'un tel ouvrage.

Mais je dois dire que je ce livre ne m'a pas donné envie de m'attarder à New York, ni même de me faire revenir pour jouer l'un des scénarios proposés. Question de goût peut être...

De même que si vous avez la chance d'avoir du temps pour préparer vos scénarios, vous pourrez trouver toutes les informations contenues dans ce livre ailleurs. Si vous êtes comme moi, pressé, et que vous pouvez vous permettre la dépense, vous aurez une compilation de tout ce que vous devez savoir pour jouer à New York : ni plus, ni moins.
Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .