Forums ■ [PbF] ■ Blogs ■ Toceur(euse)s  » Chat
TocCyclopédie ■ Époques

Aide création scénar "Target Raspoutine"
Wolmandinho

le 06.06
à 10:09

  
Bonjour à tous ! J'ai commencé à réfléchir sur une idée de scénar qui me trotte dans la tête depuis un moment : adapter l'opération "Dark Forces" (assassinat de Raspoutine par les services secrets anglais) en scénar JdR pour l'AdC.

Raspoutine étant un personnage qui me passionne j'aimerais faire les choses bien. J'ai déjà réfléchis à l'histoire du scénar, mais comme une bonne partie de JdR ne se résume pas à un conte au coin du feu, j'aurais besoin de conseils pour l'aspect "ludique" de la chose.

Outre le côté "dépaysement" de jouer dans la Russie de 1916, l'objectif pour moi est vraiment de rendre hommage à un personnage (dans tous les sens du terme) d'ampleur, de tenter de communiquer aux joueurs les passions qu'il suscite autour de lui (vénération, haine absolue, attraction, répulsion, etc...) : auriez-vous des idées pour traduire une telle aura en termes de jeu ?

Sachant que le but du scénar sera de le tuer, j'avais déjà pensé à rendre la prescience du bonhomme de la manière suivante. Raspoutine SAIT quand on veut le tuer. Il sait différencier le simple désir de l'élaboration d'une tentative en bonne et due forme et peux également identifier assez rapidement l'auteur d'une telle pensée.

Les joueurs doivent donc planifier l'assassinat d'un type quasiment aussi prescient que le MJ ^^

Le but est de les faire trembler à l'idée que Raspoutine se doute de quelque chose et abatte sur eux une violence préventive qu'ils auront déjà eu le loisir de voir à l'oeuvre dans le scénar (avec l'assassinat de Stolypine).

Comment tuer un type pareil ? ^^ Je vous rassure il y a des solutions, des pistes que les PJs pourront deviner/explorer :
_Multiplier le nombre d'assassins afin de « parasiter » ses sens (il ne sait pas QUAND partira le premier coup), pour ça les PJs pourront tenter de nouer des liens avec les opposants politiques anarchistes et bolchéviques
_Lui troubler les sens par l'alcool (ce qui réduit également son pouvoir hypnotique), ce qui, étant donné le tempérament hédoniste de Raspoutine n'est pas si compliqué que ça
_L'attaquer sur le plan magique (Ras est invulnérable sur le plan physique mais beaucoup plus sur le plan magique. Il est notamment possible de l'épuiser de cauchemars)
_Le déprimer afin qu'il se laisse tuer (ça paraît con, mais ce sera en réalité la clé de réussite du scénar)

Pour en revenir à la structure de l'enquête elle serait grossièrement la suivante :

Les PJs sont recrutés par les services secrets anglais pour leurs connaissances de la Russie dans quelque domaine que ce soit (scénario plutôt mental ceci dit, mais 1 PJ physique et/ou d'extraction populaire pourra s'avérer utile).
Wolmandinho

le 06.06
à 10:21

  

Première partie : Le but officiel de la mission est simplement d'enquêter sur l'influence de Raspoutine auprès du couple Impérial et sur le bien fondé des rumeurs surnaturelles qui courent autour de lui (bien sûr, le but des services secrets anglais et de constituer un dossier prouvant que Raspoutine est un charlatan au service de l'Allemagne qui manipule le couple impérial dans le but de désengager la Russie du conflit (on est en pleine WWI))
-> Le but est que les PJs découvrent avec horreur non seulement que toute la cour est gangrénée par Raspoutine mais que celui-ci semble réellement disposer de pouvoirs surnaturels qui dépassent l'entendement.

Deuxième partie : L'aspect surnaturel de la mission fait intervenir un membre des services secrets britanniques se présentant comme issu d'une branche dédiée au paranormal (c'est faux, c'est un occultiste, mais ça n'a pas d'importance pour le scénar, le but est juste de rajouter un peu de paranoïa, il s'agit, rappelons-le d'une affaire d'espionnage) : le nouvel objectif est de jauger la puissance de Raspoutine en vue de préparer un assassinat.
-> Le but est que les PJs dressent une liste des ennemis et des points faibles de Raspoutine dans un climat de paranoïa

Troisième et dernière partie : La préparation et l'assassinat en tant que tel. Fortement inspiré de l'assassinat réel, donc avec Iosoupov, etc... + les PJs ;)
Le plan des PJs visant à se soustraire de la prescience de Raspoutine à fonctionné. L'ennui c'est que le gus est quasiment increvable physiquement.
-> Le but est que les PJs désespèrent de voir Raspoutine mourrir, il va se relever juste le bon nombre de fois pour leur coller une belle frousse.

C'est surtout l'aspect ludique de la partie enquête qui me pose problème, ainsi que l'aspect "fascination" du personnage que je me demande comment rendre en terme de jeu.

J'avais pensé, dans la première partie, à un Raspoutine invisible, inaccessible mais dont l'ombre et l'influence est palpable, histoire de faire monter la sauce.

Dans la deuxième partie, une brève confrontation qui tournerait à l'échec.

Ras était un hypnotiseur. Or, je trouve toujours très difficile (voir malvenu) de sortir à un joueur un truc du style : "T'es sous son emprise, tu fait tout ce qu'il te dit"
J'aimerais (mais je sais pas si c'est possible), qu'il y ai vraiment des moments où les joueurs haïssent le personnage ou se demandent si il ne s'agit pas réellement d'un saint.
Aziraphale

le 06.06
à 12:41

  
c'est original comme scénario.
à mon avis pour "qu'il y ai vraiment des moments où les joueurs haïssent le personnage ou se demandent si il ne s'agit pas réellement d'un saint." il te faut que Raspoutine ai des actions positives à l'encontre de PNJ … voir des PJ … et si finalement il n'était pas l'ennemi ? et les chefs qui les ont engagés sont-il réellement au dessus de tout soupçon ?
tu dois brouiller les cartes. Le jeu Vampire jouait à merveille sur ce genre de dualité. Certains puissant vampire étant parfois des mentors à la fois séduisants et cruels pour les joueurs.
Dans mon dernier scénar de Cthulhu, mes joueurs ont fini par aider le sorcier homme-serpent dans son rituel, passant n'avoir à faire qu'à un homme originaire des contrées du rêves cherchant à "retourner chez lui" et pourchasser par un "méchant" (en fait un membre d'un groupe religieux luttant contre le Mythe… mais avec une approche extrême). Ils ont déchanté quand le sorcier a invoqué une Ybb'Tstll qui a dévoré une cinquantaine de personnes (scénario du suppléent de la Nouvelle Orléans).

Quant aux pouvoirs psychiques, j'ai il y a quelques temps joué un sorcier ayant ce genres de facultés. Alors qu'ils lui posaient des questions de plus en plus pressentes, je leur ai répondu : vous vous garez devant la maison de trucmuch, bien déterminés à lui faire avouer son implication … phrase que je leur avais dit lors de leur arrivée. J'ai juste ajouté "Machin, tu remarques que tu saignes du nez". Bien sûr monsieur trucmuch n'était pas là
Mes joueurs étaient blasés, pestant contre les capacités de leur ennemi. J'ai juste confirmé qu'ils avaient une sensation de déjà-vu leur permettant de deviner que quelque chose c'était passé (il faut bien que le perso se rende compte qu'il a affaire à plus fort que lui pour prendre des mesures en conséquence).

Cthulhu noster qui es in maaribus

Wolmandinho

le 06.06
à 14:54

  
Bonne idée, j'insisterais un peu plus sur le côté trouble et antipathique de leur commanditaire occultiste aux services secrets.
En réalité, le Raspoutine de ce scénar n'est même pas un "méchant" à proprement parler. Il souhaite sincèrement sauver le tsarévitch et rêve de la fin de la guerre, mais ce n'est qu'un paysan exalté. Il était même un véritable saint avant d'arriver à St-Petersbourg. Lors d'un voyage à Jérusalem, une secte lui a révélé la vraie nature de ses pouvoirs (qui n'avaient donc rien à voir avec le christ). Il a refusé de rejoindra la secte et a même longtemps cherché à utiliser ses pouvoirs dans le but de faire le bien mais son désarroi intellectuel, la corruption de St-Petersbourg et les tentatives d'assassinat à son encontre l'ont rendu cynique et nihiliste. Mais bon, si les PJs se mettent à psychanalyser Raspoutine, on passe peut-être à côté du sel du scénar ^^
Mais je tenterais quand même de leur disséminer ça et là quelques indices qui tendent à en dire long sur la sympathie, voir la bonté du personnage afin qu'ils puissent être un peu déchirés entre le croire sincère ou démagogue.
_Rencontre avec des gens dont Raspoutine à incroyablement amélioré la vie (peut-être pas jusqu'au Tsarévitch mais si les PJs sont particulièrement habiles)

En fait, je pense que je devrais carrément pousser le truc à fond et glisser dans la deuxième partie un moment d'infiltration où les personnages sont tellement parvenus à attirer la sympathie et la confiance de Ras que ce dernier les invite à faire le voyage chez lui en Sibérie. Il y a pas mal de rencontres intéressantes à faire là-bas. L'ambiance Sibérienne est assez riche en terme de jeu et la tension resterait présente car les PJs sont dans la gueule du lion, en plein désert de glace.

Du coup :
_Constater aussi la sympathie naturelle du bonhomme qui se comporte à 100 lieues du maître du mal auquel ils s'attendent.

Et à réserver pour la toute fin, au moment ou Ras à déjà ingéré le poison lors du traquenard de la troisième partie :
_Ras déballe son sac aux PJs qui se rendent compte de l'humanité et de la sensibilité du personnage.


Sinon quand tu pensais à Vampire, tu pensais à des mentors particuliers de l'univers par hasard ? Ca pourrait m'aider ! :)

Et merci pour l'idée de ta séquence à la fin. Le fait de les faire reprendre conscience de l'échec de leur tentative après coup est un effet de jeu plutôt stylé ! :D
Aziraphale

le 08.06
à 16:26

  
Quitte à faire une mini campagne autour d'un personnage emblématique à la personnalité trouble, je pense qu'effectivement, il faut montrer les facettes du personnages, pour que les joueurs hésitent. En plus ce sont des "agents" engagés pour cette mission pas des "soldats". Je pense que tu dois pousser tes joueurs à déterminer à l'avance des points de personnalité : rapport à l'autorité, patriotisme, foi religieuse… pour qu'une fois les dilemnes posés ils soient obligés d'agir en conséquence.
Attention tout de même à garder des points réguliers d'actions faisant avancer également l'histoire (je parle pas de rencontre aléatoire avec un ours polaire). N'y a t il pas intérêt à avoir un autre intervenant ? Peut être un personnage représentatif de l'aspect corrompu de ST Petersbourg ? Avec lequel les PJ auront des confrontations physiques ?

Attention aussi : tu sembles beaucoup connaître de choses sur Raspoutine … tes joueurs sûrement moins … il te faudra être un peu pédagogue (sans être chiant … on est pas dans un cours d'histoire).
Par ailleurs, Raspoutine intervient dans la campagne d'Azathoth (de loin si je me souviens bien) mais ça peut être un point amusant.

Pour Vampire, c'est un jeu très personnalisé par le Mj… je ne saurai dire ce qui était issu de notre MJ et ce qui est officiel.

Cthulhu noster qui es in maaribus

Surahki

le 09.06
à 23:40

  
Pour agrémenter l'aventure de quelques rencontres et de potentiels événements, pourquoi ne pas intégrer la secte des Khlysts ? Il semble que Raspoutine en ait fait partie, et qui sait quelles déités tentaculaires ils pouvaient vénérer...

Maman, y a du poulpe au menu ?

Wolmandinho

le 14.06
à 09:43

  
J'aime beaucoup cette idée des points de personnalité !

Pour ce genre de scénar, ça peut être particulièrement approprié, sans même que ça débouche forcément sur un système de tests. Sachant qu'avant chacun de mes scénars, je demande à mes joueurs de répondre à quelques dilemnes en fonction du contexte et du scénar (quel est la position du personnage sur tel événement contemporain du scénar ? Quelle est sa couleur politique ? Comment voit-il son rôle dans la société ?) et que malgré un rapide état des lieux, c'est jamais toujours très évident, ce système de points peut-être tout aussi parlant sans les forcer à construire toute une pensée cohérente avant même de jouer. Ce sera l'occasion de tester ^^

Concernant les points d'action, je pense que c'est effectivement ce qui pêche...
Je sens arriver le risque de me retrouver avec une sorte de biopic oral vaguement interactif et absolument insupportable ^^
Seulement, je voudrais assumer le fait que le scénar est quasi totalement mental et social. Histoire que pour une fois, les joueurs n'aie absolument pas à se soucier de l'aspect "bagarre" du jeu.
Après c'est pas une raison pour ne pas mettre d'action, au contraire, mais il faudrait que ce soit plutôt des épisodes de tension mentale et/ou sociale.
Ex :
_Un adversaire bien renseigné (mais pas au point de savoir que les PJs sont agents au service de la Couronne, ce que les PJs, eux, ne savent pas) tente de foutre en l'air la couverture des PJs
_Un agent de la police secrète du Tzar tente de leur mettre des bâtons dans les roues et a accumulé quelques preuves que les PJs ne sont pas uniquement ce qu'ils prétendent. Comment s'en débarrasser autrement qu'en le tuant ? (Ras aurait assez d'influence et ce serait cocasse que de lui demander ce service ^^)
_Un des PJs à fait une énorme entorse au protocole de la cour, il va falloir rattraper le coup pour ne pas se retrouver tricard là-bas
_Alors qu'un deal d'informations avec une cellule d'anarchistes de St-P est sur le point de conclure, l'un des hommes balancent que ce sont des espions anglais (il n'en sait rien bien sûr, il est juste écœuré de voir son groupe traiter avec des bourgeois, mais les PJs vont devoir faire gaffe à leur réaction)
_Etc...

Mais je me demande si tout ça vaut vraiment la dose d'adrénaline que procure une scène de combat classique. Ne serais-ce qu'en terme de jeu. Le système de combat est haletant, le temps s'arrête, chaque action compte. Peut-être pas évident de transposer ça sur le plan social ou mental...

Au pire, si il faut vraiment rajouter de l'action "physique", il reste toujours les poursuites ! ;) (sinon les cosaques attaquent le train en direction de la Sibérie ! OK, ça n'a aucun putain de rapport avec le scénar mais je vais avoir du mal à me retenir de jouer cette scène ^^)

Pour l'aspect pédagogique, je pense m'en sortir avec le fait que les joueurs, comme leurs personnages, n'en savent pas plus sur Raspoutine que les rumeurs que nous connaissons tous justement.
Aziraphale

le 14.06
à 10:01

  
par point, je ne pensais pas nombre de point, ni système. je voulais dire quelques éléments déterminants pour chacun.
mais pourquoi pas faire une jauge effectivement.

Pour l'action "psychologique" je te conseille la série "Le bureau des légendes" il y a des gros moments de tension sans bagarre
également The Americans dans le genre (mais un peu plus musclé)

pour rendre haletant ces scènes, un truc qui marche bien c'est jouer sur le timing : être à tel endroit pour sauver sa couverture mais assurer aussi sa mission d'obtenir tel info …

également demander aux joueurs d'écrire leur "légende" c'est à dire leur couverture … sera-t-elle assez solide pour résister aux questions de agents opposants ? Finiront-ils dans un cachot pour complot ?

Cthulhu noster qui es in maaribus

Wolmandinho

le 14.06
à 10:07

  
Et qu'ils découvriront les aspects du personnage en même temps que leurs persos.

Ce qui est plus compliqué c'est de résumer le contexte de la Russie de 1917 dont ils sont censés être des spécialistes. Après, en tant qu'intellectuels, ils ont surtout une connaissance académique du pays. Quand bien même ils vivraient à St-Petersbourg, ce n'est qu'une ville.
Je crois que je vais vraiment simplifier cette partie au maximum et la transformer en jets de compétence histoire, langue, etc... "Tu te rappelle que blablabla"

Concernant un antagoniste représentant la corruption de St-P. j'ai peur que celui-ci ne se transforme en Mini-Ras ^^ Le cynisme de Raspoutine est du en parti à sa "corruption" par la ville et ses intrigues politiques auxquels il n'est pas préparé. En revanche, je pense qu'un agent de la police secrète du Tzar pourrait faire un antagoniste parfait. Le genre de personnage qui te harcèle sans que tu ne puisse rien faire, ni lui en vouloir puisqu'il ne fait que son travail (et que ses doutes sur les PJs sont en plus parfaitement légitimes ^^). Par la suite, le Tzar ordonnera que la police secrète protège Raspoutine ce qui du coup, va transformer l'antagoniste en allié... jusqu'à ce que les joueurs se rappellent qu'ils sont sensés tuer Raspoutine ^^

Enfin, je pense qu'intégrer les khlyst, ne serais-ce que le temps d'une scène, est une très bonne idée. Même si je décide de ne pas mettre du mythe derrière, leurs cérémonies vont particulièrement toucher les joueurs (peut-être encore plus que leurs personnages eux-mêmes), habitués aux histoires de cultistes ^^ Se serait vraiment trop bête de s'en priver :D Je pense intégrer la secte dans leur escapade Sibérienne, histoire d'en rajouter sur le dépaysement et la sensation d'être tombés dans la gueule du Lion à des milliers de km de toute civilisation.

Merci beaucoup pour vos conseils en tout cas ! :D
Wolmandinho

le 14.06
à 10:10

  
Parfait ! Merci du conseil pour la série, je vais aller me mater ça ! Effectivement, demander aux joueurs d'écrire leur "légende" est une très bonne idée, ça permet de vraiment jouer l'aspect espionnage/infiltration du truc. Je pense que ça ne peut que renforcer la scène finale.

Je prends aussi l'idée du timing pour sauver sa couverture ou son alibi ;)
Surahki

le 15.06
à 12:04

  
Pour l'aspect connaissance historique de tes joueurs, l'idée de faire un jet de Connaissance ou de Sciences Humaines Histoire (je joue en V6 pour les compétences) et de leur donner les infos en mode "tu te souviens de blablabla..." selon le score est une bonne idée.
Une autre solution, si tes joueurs sont d'accord, c'est de leur prévoir un petit fascicule qui reprend l'ensemble des infos historiques qu'ils sont censés connaître et que tu leur fournis quelques jours avant la partie, en leur demandant d'en connaître les grandes lignes. Ça dépend bien sûr de tes joueurs, mais perso en tant que joueur c'est une démarche qui me botterait bien.

Maman, y a du poulpe au menu ?

Erikmananlyr

le 16.06
à 13:32

  
Son assassinat peut avoir des raisons et des objectifs "officiels" mais également "officieux".
Du coup, il pourrait être intéressant de travailler sur les objectifs de la mission.

Le but premier et affiché : "Libérer les Romanov de l'emprise de Raspoutine".
Un autre objectif pourrait être de faire tomber la Russie des Tsars (Cf. les conséquences de la mort de Raspoutine en fonction de l'origine sociale de son meurtrier selon la "légende" ou la "prédiction")
On pourrait également imaginer une "lutte de pouvoir" entre Raspoutine et un autre "mystique"...

En fonction des objectifs, on peut imaginer des "commanditaires" assez variés... et pas seulement des Britanniques ou des Russes.
En effet, un commanditaire prussien pourrait avoir un intérêt certain dans ce meurtre : le retrait de la Russie de la guerre et de fait, un front de moins sur lequel lutter...
Pour les Britanniques, il a été évoqué le côté "pacifique" et "germanophile" de Raspoutine qui serait à l'origine de l'opération "Dark Forces" mais est-ce la seule et unique raison???
Pour les Russes, là encore les motivations peuvent être nombreuses : faire disparaître l'influence de Raspoutine pour les proches des Romanov, faire table rase du pouvoir en place pour les Communistes comme Lénine et Staline...

Qu'en est-il également du point de vue du Mythe de Cthulhu??? Raspoutine pourrait faire office d'obstacle, de par son pouvoir, pour l'avènement d'un "Grand Ancien"... sa mort étant une étape dans un rituel pour ouvrir la "porte"...

Dans ce contexte, les PJs ont-ils véritablement connaissance de l'ensemble du tableau ou sont-ils de simples "exécutants"???

On peut également imaginer que Raspoutine bien qu'assassiné aura prévu un moyen de remédier à ce désagrément (cf. Hellboy ) pour contribuer au projet Ragnarök en s'alliant avec l'ordre de Thulé...
Erikmananlyr

le 16.06
à 13:35

  
Du coup... on pourrait commencer avec du ADC classique, poursuivre sur du Achtung! Cthulhu ou WWC et conclure sur du Delta Green
Wolmandinho

le 16.06
à 16:06

  
Surakhi : Effectivement, j'ai aussi cette option du court article, mais c'est vraiment parce que mes joueurs sont historiens XD
Ceci étant dit, un minimum de connaissances sur le contexte est important pour la création de personnages :)

Erikmananlyr : C'est exactement ça ! :D
Je voudrais jouer sur l'imbroglio entre les différentes motivations des différents soutiens et ennemis de Raspoutine. Enfin... les PJs devront jouer avec afin que tout ce petit monde s'articule dans leur sens (pour peu qu'eux-même soient sûrs du sens qu'ils veulent donner à l'histoire ;)).

Première partie : Les PJs s'en tiennent à la version officielle : Raspoutine est un potentiel agent au service de la Prusse qui oeuvre pour retirer la Russie du conflit mondial. Mais quand ils découvrent l'aspect surnaturel du personnage, ils sont contactés par un homme qui se dit appartenant à une section des services secrets britanniques responsable des questions paranormales. En réalité, cette section n'existe pas encore et l'homme et surtout membre d'une secte qui cherche à assassiner Raspoutine car elle est convaincue qu'il s'agit du maître d'une secte ennemie (oui oui oui... ça commence à être le bordel ^^), ce qui est faux. Ras à refusé de rejoindre cette deuxième secte lors de sa rencontre avec eux à Jérusalem. De toutes façons, la motivation officielle est que Raspoutine est un puissant mage dont le but est de plonger la Russie dans le chaos, l'anarchie, les ténèbres et la sauce samouraï.

Deuxième partie : Les PJs doivent contrer l'influence de Raspoutine. J'avais effectivement pensé à rajouter un autre "mage" dans le scénar, qui protégerait Raspoutine avant de l'abandonner, déporté par les services secrets anglais mais j'ai peur que ça rajoute une intrigue plus longue qu'utile...
Les PJs vont donc chercher les ennemis de Ras, et l'avantage pour eux c'est que toutes les forces en présence s'accordent pour se débarasser de lui :
_les nobles car ils perdent leur influence sur le couple impérial
_les religieux car Ras est à leurs yeux un traître débauché
_les communistes, car Ras incarne tout ce qu'ils haïssent et qu'il jouit d'une trop grande popularité vis à vis du peuple

C'est là qu'un agent infiltré chez les communistes va aider les PJs. Il travaille pour les services secrets anglais mais est en réalité un agent double sincèrement acquis à sa cause. Doublé d'un homme au courant de certains aspects du mythe. Son but officieux est de tuer Ras pour libérer le peuple russe de son influence surnaturelle. Il souhaite récupérer sur lui une relique qui confère son immortalité ainsi que sa capacité à soumettre n'importe qui à sa volonté (cette relique n'a aucune importance dans le scénar car Ras s'en sera en réalité séparé avant de se faire assassiner).

C'est ce mystérieux artefact aux pouvoirs démentiels qui intéresse l'agent double qui souhaite sincèrement (et naïvement) en restituer le pouvoir au peuple.
Wolmandinho

le 16.06
à 16:13

  
Et c'est ce mystérieux artefact qui, si les joueurs ont apprécié le cadre, pourra être la motivation d'un autre scénar se déroulant à l'époque d'A!C et Delta Green ;)

Et même si c'est hyyyyyper tentant de faire survivre Ras à la Hellboy (que j'aime tellement et dont l'univers m'inspire autant si ce n'est plus que celui de Lovecraft, mais certains me diront que la boucle est bouclée ainsi ^^), j'aime l'idée qu'un être aussi puissant que Ras ne reste au final qu'un mortel ayant brillamment manipulé des énergies qui le dépassait et serait mort malgré tout pour avoir échoué à manipuler des énergies tout aussi complexes et mortelles : la politique humaine. C'est une morale qui me plaît ^^

Mais là j'en dirais plus si j'arrive déjà à finir celui-là.

Au final avec tout ces conseils, je ne vais pas tarder à le tester et selon le résultat, j'aimerais bien le publier :)

Donc c'est un tout autre type de conseils dont j'aurais besoin cette fois ^^ (ainsi que d'un(e) relecteur/trice).

Mais je crois qu'il y a un sujet qui parle déjà de ça sur le forum ;)
Erikmananlyr

le 16.06
à 16:36

  
Wolmandinho : Pour la relecture, tu peux compter sur moi...

J'avais dans l'idée de faire quelque chose concernant le même personnage mais pas forcément sur son assassinat en particulier...
J'avais même commencer à lire sur les Romanov, d'où mon intérêt pour ton sujet que j'ai lu avec grand plaisir.

Concernant l'artefact, zieute peut-être "le guide du front de l'Est" : tu as toute une partie sur des lieux occultes en Russie, des organisations occultes et peut-être des artefacts...
Wolmandinho

le 16.06
à 17:12

  
Parfait ! J'ai effectivement ce bouquin sous la main mais j'avais arrêté ma lecture aux premières pages ^^

Merci pour ton aide en tout cas, j'envoie ça dès que j'ai testé et rédigé ^^
Erikmananlyr

le 16.06
à 17:19

  
Dans l'un des suppléments de Delta Green, tu auras peut-être aussi des éléments sur la Russie puis l'URSS occulte ;)
Bibibye

le 16.06
à 17:54

  
Je viens de lire tout le topic, ya des idées excellentes ici ! En tout cas, c'est un cadre qui me parle, avec un personnage qui a l'air super intéressant (Je connais pas la vie du bonhomme, mais de ce que je lis, ça donne envie de se renseigner) et comme je suis aussi un gros joueur de Vampire et Delta Green, l'ambiance "manipulation" et les personnages à plusieurs niveaux de lecture, je suis habitué. Si relecture tu as besoin, j'aiderais avec plaisir.

En ce qui concerne Delta Green, les seuls chapitres que je vois qui aient un rapport avec la Russie sont dans Countdown (GRU SV-8 et Les Skoptsis). Hâte de voir le développement du truc !
Surahki

le 18.06
à 15:19

  
Volontaire pour la relecture !

Maman, y a du poulpe au menu ?

Erikmananlyr

le 19.06
à 17:45

  
ErikManAnLyr a dit...
Le but premier et affiché : "Libérer les Romanov de l'emprise de Raspoutine".
Un autre objectif pourrait être de faire tomber la Russie des Tsars (Cf. les conséquences de la mort de Raspoutine en fonction de l'origine sociale de son meurtrier selon la "légende" ou la "prédiction")
Je ne sais pas si tu as vu la dernière saison des "Peaky Blinders" mais tu as justement une histoire entre les Peaky Blinders, la section D, les Russes "blancs" et les Russes "rouges"...
Si tu ne l'as pas vu, je te recommande de le faire (Replay d'Arte) car cela pourrait te donner un aperçu de l'état d'esprit à la Russe et du côté retord des services secrets britanniques (double jeu, campagne de désinformation...

Par la même occasion, cela peut te fournir une suite à ta campagne...
Surahki

le 20.06
à 16:59

  
C'est ainsi qu'on commence avec une petite idée de scénario, et qu'on finit avec une campagne du format des Masques de Nyarlathotep...
Et toujours volontaire pour la relecture personnellement

Maman, y a du poulpe au menu ?

Erikmananlyr

le 20.06
à 21:14

  
Surahki a dit...
C'est ainsi qu'on commence avec une petite idée de scénario, et qu'on finit avec une campagne du format des Masques de Nyarlathotep...
Et toujours volontaire pour la relecture personnellement
Idem pour la relecture
Erikmananlyr

le 21.06
à 13:57

  
Surahki a dit...
Pour agrémenter l'aventure de quelques rencontres et de potentiels événements, pourquoi ne pas intégrer la secte des Khlysts ? Il semble que Raspoutine en ait fait partie, et qui sait quelles déités tentaculaires ils pouvaient vénérer...
En fait, sur wikipédia, il est dit qu'il fut suspecté à plusieurs reprises d'en être...

Poster une réponse
Pseudo 
MotDePasse

(si vous êtes toceur)

Email 
      
Légende :

: signifie que ce message a été édité par son auteur.

Tous les matériels trouvés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation de ressource trouvée ici est régie par les Creative Commons. Logo & Déco intérieure par Goomi
Pour toute question quant à leur utilisation, contactez-nous: .